Martyre de la Dame Fatémeh Zahra (S.A) : Le chagrin qui reste à jamais dans la poitrine de l’humanité

by egolabi

SHAFAQNA – Dans chapitre 114 de son livre Usul al-KafiSheikh al-Kulayni a raconté le hadith suivant au sujet de “Martyre douloureux de la Dame des mondes Fatémeh Zahra (S.A)

Ahmad Ibn-é Meh’ran que la Miséricorde d’Allah soit sur lui [rafa’ahou] et Ahmad Ibn-é Idris ont rapporté cet hadis de Mohammad Ibn-é Abdel Djabbar Ach-Chey’bani qui avait dit:”Ghassem Ibn-é Mohammad Ar-Razi m’avait narré:”Ali Ibn-é Mohammad Al-Hormozani nous avait narré qu’Abi Abdellah Al-Hosseyn Ibn-é Ali [que les Salutations d’Allah soient sur eux deux] avait déclaré:Lorsque [Dame] Fatémeh [sa] rendit l’âme, le seigneur des croyants [Ali as] l’enterra en grand secret en ayant camouflé le lieu de son [Saint] Sépulcre. Il se leva ensuite et se tourna vers le [Saint] Sépulcre du Messager d’Allah [savavs] et déclara: “Que la Paix d’Allah soit sur toi, ô Envoyé d’Allah:
de ma part et de la part de ta
fille, que la Paix d’Allah te soit accordée!

[Ta fille et] ta pèlerine qui se sépara [de moi] et qui entra dans la terre de ta parcelle [i.e. Bogh’ah], et dont Allah voulut qu’elle te rejoigne si tôt…!

Ô Messager d’Allah! Ma patience a diminué, à cause du départ de ta fille bien-aimée; et ma séparation d’avec la Souveraine de toutes les femmes [du monde] a détruit toute mon endurance…!

Mais le fait de suivre et d’obéir à ta “Sounnah” [i.e. Tradition] me procure une consolation pour ce que j’ai souffert, à cause de ta séparation [d’avec moi, par la mort] …

Je te déposai dans ton Sépulcre, lorsque tu eus laisse échapper ton dernier souffle [et que ta sainte tête] reposait entre mon cou et ma poitrine

Oui, [en effet], il y a dans le Livre d’Allah, la meilleure forme d’exprimer l’acceptation [envers la Volonté et la Décision d’Allah]: “Certes, nous sommes à Allah et c’est à Lui que nous retournons…[Al-Baqarah-156] (1)

À lire aussi : Infaillibilité littéraire du Sermon de Fatimah al-Zahrâ’ (S.A)

Et maintenant, ton dépôt [i.e. Dame Fatémeh sa] vient d‘être retournée [à toi], et ce qui avait été reçu comme une consignation [i.e. créance], vient d’être retournée; et Zahra [sa] fut dérobée de [mes mains] …!

Ô Messager d’Allah…! Combien le ciel gris et la terre obscurcie me paraissent [désormais] désagréables et disgrâcieux!

Et quant à mon profond chagrin, il n’a aucune limite!

Et quant à mes nuits, elles seront désormais passées en eveil…!

Et je porte en moi une peine et un chagrin qui ne s’envoleront plus jamais de mon cœur, jusqu’à ce qu’Allah [me prenne mon âme] et qu’Il me désigne la Demeure dans Laquelle tu résides maintenant…!

J’ai un cœur qui saigne de douleur et de peine et un chagrin agité [et surexcité]!

Combien si tôt, la mort provoqua cette séparation entre nous...!

C’est à Allah que je porte ma complainte...!

Bientôt, ta fille tinformera [et te mettra au courant] des complots et de lalliance de ton “Oummah” [i.e. tes gens], afin de lui faire de l’injustice et de loppression...

Tu pourras lui demander [en détail,] et avoir toutes les nouvelles, au sujet de cette situation: [demande-lui donc au sujet de ces faits et nouvelles] ... Combien étaient grands, le chagrin et la peine qu’elle gardait dans sa poitrine, et elle ne trouva
guère
aucun moyen de les disséminer et les dévoiler [dans ce monde-ci] ...!

Or, maintenant, elle dit:” Allah jugera, car Il est le Meilleur des Juges...

Mes Salutations à vous deux…!

Des Salutations d’un affligé par le chagrin et le deuil, et non point des salutations dun ennemi [hostile] ni dun rancunier...

Car, si je pars dici, ce n’est point parce que je suis las [de vous]; et si je reste, cela nest guère, à cause d’une absence et d’un manque de croyance et de Poi en ce quAllah a promis pour les endurants...!

Hélas! Hélas...! Combien est bénie et belle, la patience…!

Si ce n’était pour la violence et le triomphe des usurpateurs [qui prirent le Caliphat par force et qui pourraient connaître lemplacement du Saint Sépulcre de Fatémeh [sa], afin de lexhumer], je serais encore resté ici, et me serais attaché à vos [Saints] Sépulcres, dans une grande séclusion...!

Et je me serais lamenté et aurais gémi [de douleur] pour ce grand malheur survenu, telle une mère qui aurait perdu son [cher] enfant...!

Car, c’est sous les Yeux dAllah que ta fille vient d’être enterrée en grand secret, et tandis que ses Droits lui furent retirés injustement, [et que] son héritage lui fut réfuté, tandis que bien peu de temps s’est écoulé [de ton décès] et que ton rappel
n
est pas encore devenu une chose ancienne et vieillie...

Ô Messager d’Allah…! C’est à Allah [Seul] que je porte ma plainte!

Et à toi, ô Messager d’Allah... !

Et c’est [dans tes recommandations et tes conseils] que je trouve
meilleure des consolations, [car je fus patient et endurant devant la tragédie de ta mort et je suivis tes conseils pour être patient] .
..

Que la Paix et les Salutations d’Allah te soient accordées! Et que la Paix, les Salutations et le Contentement [i.e. la Satisfaction et le Bon Plaisir] d’Allah soient accordés à elle...!”

 

Note :

1. C’est à dire que dans le Livre d’Allah, il y a de très grandes promesses, au sujet de la patience et de l’endurance devant une affliction [i.e. une tragédie] survenue pour le croyant, de sorte que cela fait que le croyant accepte plus volontiers ces tragédies, avec des bras ouverts.

You may also like

Leave a Comment