PARTAGER

SHAFAQNA- Ce qui suit fait partie du livre Philosophie de l’Islam, Compilé, écrit par Sayyid Muhammad Husayni Beheshti et Muhammad Jawad Bahonar, sélectionné par SHAFAQNA.

La nature est faite de telle sorte que l’homme et la femme sont attirés l’un par l’autre. Cette attirance naturelle les lie et les conduit à vivre une vie commune et à former une famille. Cette tendance naturelle, ou l’instinct sexuel, à l’instar de tout autre instinct, doit être guidé vers la bonne direction afin d’être au service de l’humanité.

Bien que la vie commune du mari et de la femme tire son origine de l’instinct sexuel, elle s’érige graduellement en une forme profonde de relation spirituelle, sentimentale, sociale et économique. C’est ce que nous appelons union conjugale, ou matrimoniale.

A l’éveil d’un vif désir d’établir des relations conjugales entre eux, l’homme et la femme concluent un contrat qu’on appelle mariage, ou contrat matrimoniale.

Ce contrat a une grande importance dans la vie humaine, car il unit l’existence de deux personnes de plusieurs façons. Il pose les fondations de la vie d’un enfant humain et influence profondément son corps, sa vie, sa pensée et ses actions futurs. C’est pourquoi le contrat de mariage est considéré comme sacré par les différentes nations, et une attention particulière est accordée, dans divers systèmes légaux, aux questions y ayant trait.

À lire aussi : La valeur d’avoir des enfants et l’importance de former une famille

L’importance du mariage du point de vue islamique

L’Islam aussi a attaché une grande importance à la question du mariage dans son système social. Nous constatons à travers le saint Coran et les dits du Saint Prophète et des Imams, que le mariage a été vivement encouragé. Le Saint Prophète a dit: «Aucune institution islamique n’est aimée par Allah plus que celle du mariage…»

L’objectif fondamental du mariage

L’objectif fondamental du mariage en Islam consiste à:

a – Assurer une atmosphère confortable pour le mari et la femme;

b – Produire une nouvelle génération, et élever des enfants sains, fidèles et vertueux.

Concernant le premier objectif, le Coran dit:

«Un de Ses signes est qu’IL a créé pour vous des épouses, de votre propre espèce, pour que vous reposiez auprès d’elles, et IL a établi entre vous l’amour et l’affection mutuels. Il y a vraiment là des Signes, pour un peuple qui réfléchit ». (Sourate al-Roum, 30: 21)

Un mari et une femme musulmans qui suivent le Coran doivent être toujours une source de confort l’un pour l’autre. Leurs relations mutuelles doivent être plus qu’une simple jouissance sexuelle, pour atteindre au stade d’une amitié cordiale accompagnée d’une bienveillance et d’une sympathie réciproques (Voir “Mariage in Islam”, Ayatollah Ali Mishkînî, ISP)

Sur la base de ce verset, l’objectif du mariage doit être le même que celui de la création des compagnons, c’est-à-dire les époux et les épouses. Du point de vue islamique, le mariage n’est pas un simple instrument de légalisation des relations sexuelles, mais un accord qui unit l’existence même du mari et de la femme et qui donne une couleur et un rythme nouveau à leur vie. Il les sort de la vraie solitude pour en faire un couple, au lieu d’être des individus esseulés, et pour les rendre complémentaires l’un de l’autre.

Pour ce qui concerne le second objectif, le Coran dit:

«IL est le Créateur des Cieux et de la Terre; IL vous a donné des partenaires tirées de vous-mêmes – et (De la même façon IL a établi) dans les troupeaux des couples. C’est de cette façon qu’IL vous multiplie. IL est Incomparable! IL est Celui qui entend tout et voit tout». (Sourate al-Chourâ, 42: 11)

Les traditions islamiques concernant le choix d’une femme insistent sur un point, à savoir que la femme proposée doit être capable d’enfanter, et non stérile. Selon un hadith célèbre, le Saint Prophète a dit: «Mariez-vous, et engendrez une nouvelle progéniture, afin que votre nombre augmente».

Le choix d’un conjoint

L’une des plus graves questions concernant le mariage et la formation d’une famille est le choix du conjoint. A cet égard une attention particulière doit être accordée aux points suivants:

– Liberté dans la sélection d’une femme ou d’un mari;

– Egalité entre le mari et la femme, c’est-à-dire que chacun d’eux doit être généralement convenable pour l’autre;

– Les critères qui doivent être gardés à l’esprit pour déterminer cette convenance;

– Les personnes entre lesquelles le mariage est interdit;

– La demande de la main de l’épouse dans le mariage.

À lire aussi : Histoire islamique : Anniversaire de mariage entre le Prophète (s) et Khadîja (s)

Liberté dans le choix d’un mari ou d’une femme

La liberté dans le choix du mari ou de la femme est un principe auquel l’Islam a attaché beaucoup d’importance, car une vie conjugale satisfaisante dépend de la compatibilité intellectuelle, spirituelle et morale entre les deux époux. Cette compatibilité peut exister seulement si les deux parties sont libres dans leur choix, et qu’elles se choisissent l’une l’autre de leur propre volonté libre, après une réflexion profonde et sans aucune contrainte. Autrement, leur vie conjugale ne serait pas une vie douce et satisfaisante.

Selon le droit canon islamique, la première condition de la validité d’un contrat de mariage est qu’il soit proposé par la femme et accepté par l’homme, et que chacun d’eux agisse librement en la matière.

Les Imams ont insisté en diverses occasions, et notamment lorsqu’ils étaient interrogés sur le choix d’un mari ou d’une femme, sur le fait que la principale condition de la validité d’un mariage est le libre consentement des deux parties. Aucune contrainte n’est autorisée dans ce domaine.

Un jeune homme s’est plaint, un jour, auprès de l’Imam al-Çâdiq (P) de ses parents qui voulaient le contraindre à se marier avec une fille qu’il n’aimait pas, alors qu’il s’intéressait à une autre. Il a donc demandé à l’Imam ce qu’il devait faire dans ce cas. L’Imam lui a répondu: «Epouse la fille que tu aimes».

Il est à rappeler à ce propos que les parents ne doivent pas obliger leurs enfants à se marier contre leur volonté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here