PARTAGER

SHAFAQNA – IQNA : Omar Konat, président du comité exécutif du Congrès universel ouïghour, a remercié les manifestants et a déclaré que tout le monde souhaitait la fin de l’oppression des musulmans du Turkestan oriental.

Delkone Isa, président du Congrès universel ouïghour, a déclaré : “Nous sommes des garçons et des filles qui ne peuvent pas contacter leurs parents. Ma mère est morte dans un camp (en Chine), et nos enfants ne peuvent pas grandir dans leur patrie et se familiariser avec leur culture et leurs traditions. Le gouvernement des États-Unis doit collaborer avec l’Europe et d’autres gouvernements, pour mettre fin à ces actions inhumaines de la Chine.

À lire aussi : Xinjiang : des élus américains dénoncent les violations choquantes des droits humains

13 millions de musulmans ouïghours vivent dans la province chinoise du Xinjiang. En septembre, le comité de défense des droits de l’homme avait accusé le gouvernement chinois de violer les droits de la minorité ouïgoure.

Selon des responsables de l’ONU, environ un million de Ouïghours, de Kazakhs et d’autres minorités ethniques vivent dans des camps dans la province chinoise du Xinjiang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here