PARTAGER
Emmanuel Macron, Francea

SHAFAQNA – BFMTV: “Cela a quelque chose à apporter pour notre pays”. Interrogé ce vendredi soir sur le média Brut, Emmanuel Macron a plaidé pour l’enseignement de l’arabe à l’école, notamment pour les élèves qui pratiquent d’ores et déjà cette langue dans leur famille.

“Ce que je veux faire, c’est pouvoir remettre l’enseignement de l’arabe: l’une des langues les plus parlées par ces jeunesses dans leur famille, pour éviter que ce soit détourné par d’autres mais aussi pour reconnaître cette part”, a déclaré le chef de l’Etat, reconnaissant que la République “leur offre peu d’enseignements en arabe”.

À lire aussi: “Enseigner l’arabe à l’école, c’est aussi un moyen de réduire le pouvoir des religieux”: Gérald Darmanin

“Cela a quelque chose à apporter pour notre pays”
“On a en quelque sorte refoulé les langues étrangères de celles et ceux issus d’autres pays ou qui appartenaient à des diasporas, c’est vraiment un processus de refoulement”, a poursuivi Emmanuel Macron, qui note que cet enseignement s’effectue désormais par des associations qui “sont souvent le lieu – ce n’est pas toujours le cas – de celles et ceux qui vont en même temps leur expliquer un projet séparatiste pour les détourner de la République”.
Face aux jouranlistes, le chef de l’Etat a dit croire en une politique de “reconnaissance” pour cette langue.
“Quand vous connaissez l’arabe ou que votre famille parle l’arabe en France, c’est une chance pour la France. Cela a quelque chose à apporter pour notre pays, pour connaître la littérature, l’enseigner à d’autres, pour pouvoir voyager, commercer, rendre le pays plus fort.” Et de conclure: “On apprend tous des langues étrangères”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here