PARTAGER

SHAFAQNA – LeFigaro: Emmanuel Macron a demandé ce jeudi aux représentants du culte musulman de «dépasser les divergences» au sujet de la création du Conseil national des imams, projet dont s’est retiré la Grande mosquée de Paris, a-t-on appris auprès du président du CFCM, Mohammed Moussaoui.

«Il a appelé les fédérations à dépasser les divergences, se retrouver et sortir par le haut», a déclaré Mohammed Moussaoui du Conseil français du culte musulman (CFCM) à l’AFP, à l’issue des voeux aux représentants des cultes, fermés à la presse. Le chef de l’Etat a dit «l’importance du Conseil national des imams et qu’il restait confiant dans le processus», a expliqué de son côté le pasteur François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France.

À lire aussi: Le retrait de la Grande Mosquée de Paris du projet de charte des imams

Poussé par l’Elysée afin de certifier la formation en France des imams dans le cadre du projet de loi «confortant le respect des principes de la République», le projet de Conseil national des imams (CNI) a du plomb dans l’aile depuis le retrait, le 28 décembre, de la Grande mosquée de Paris, l’une des neuf fédérations membres du CFCM. Pour expliquer sa décision, son recteur, Chems-Eddine Hafiz, a notamment accusé la «composante islamiste» de bloquer les négociations dans l’écriture d’une «charte des valeurs républicaines» qui devait être rendue au gouvernement début décembre. Mohammed Moussaoui avait jugé cette décision «unilatérale et inexpliquée».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here