Loi islamique sur le jeûne : Le rachat (kaffârah) d’un jeûne manqué (qadhâ) si quelqu’un invalide son jeûne par un acte illicite

by Pey Bahman Z

SHAFAQNA – Lois Islamiques Selon les Fatwas du Grand Ayatollah Sistani

Le jeûne: Le rachat (kaffârah) d’un jeûne manqué (qadhâ) si quelqu’un invalide son jeûne par un acte illicite

Article 580: Si quelqu’un invalide son jeûne par un acte illicite, qu’il soit illicite en lui-même (boire du vin, commettre l’adultère) ou qu’il soit devenu illicite pour une raison quelconque (par exemple, un aliment licite dont la consommation est nuisible à la santé), ou encore en faisant l’acte sexuel avec sa femme réglée, la précaution recommandée veut qu’il cumule les trois modes de rachat, c’est-à-dire, à la fois, affranchir un esclave, jeûner deux mois, et nourrir soixante pauvres, et ce pour chacun des actes illicites commis. S’il lui est impossible de s’acquitter des trois formes de rachat, il devra en choisir celle qu’il est en mesure d’effectuer.

Le texte intégral des lois islamiques selon les Fatwas du Grand Ayatollah Sistani est disponible en Français ici:

https://www.sistani.org/french/book/55/

En Anglais

https://www.sistani.org/english/book/48/

En Espagnol

Las leyes prácticas del Islam (I), por Ayatullah Sayyid ‘Ali Husaini As-Sistani

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.