PARTAGER
Recep Tayyip Erdogan, basilique Sainte-Sophie, islam, Imam Ali

SHAFAQNA – IQNA: Mehdi Al-Mouli, écrivain et analyste irakien, a écrit : « Ceux qui insultent les adeptes des autres religions sont des mercenaires et des ennemis de l’islam. Ce qu’Erdogan a fait aujourd’hui, en transformant la basilique Sainte-Sophie en mosquée, est inacceptable et contraire aux enseignements de l’islam, et plus dangereux qu’une guerre contre l’islam et les musulmans. »

« C’est aussi, a-t-il dit, ce que fait le régime saoudien et les mercenaires wahhabites en exécutant les ordres du régime sioniste mais ce que le président turc a fait est laid et inacceptable, et nuit à l’image de l’islam. Il est obligatoire pour tout musulman libre respectueux des valeurs de la civilisation islamique et humaine, d’être vigilant et de savoir que les personnes qui se rendent coupables de tels actes, sont les ennemis de l’islam et des musulmans. »

À lire aussi: Erdogan veut renommer l’ex-basilique Sainte-Sophie en « mosquée Sainte-Sophie »

Mehdi Al-Mouli a souligné : « Les musulmans doivent s’opposer à ces personnes et non aux adeptes des autres religions, car l’islam est une miséricorde pour tous les gens quelles que soient leur religion et leurs croyances. Le but de l’islam est d’établir la justice et d’éliminer l’oppression. Pour cette raison, une personne non-musulmane et juste est supérieure à un musulman oppressif. En islam, quiconque observe sans réagir, la tyrannie et l’oppression d’un dirigeant, est comme lui. Il est nécessaire que les musulmans sincères protègent cette religion de toute déviation et impureté. On dit que l’Imam Ali (as) a prié dans une église de Kufa. Un des musulmans a suggéré que cette église soit transformée en mosquée, mais l’Imam (as) a refusé disant que c’était un endroit où Dieu était adoré. L’Islam a rejeté ces actes barbares il y a 1450 ans et Mohammad (P.S.L) et les musulmans qui s’étaient convertis à l’islam, n’acceptaient pas ces comportements ».

Le 11 juillet 2020, la Cour administrative suprême de Turquie s’est prononcée en faveur d’une modification du statut du musée Sainte-Sophie après 86 ans, qui sera transformée en mosquée ouverte aux fidèles.

À la suite de cette décision, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est tenu devant les caméras et a salué la décision du pouvoir judiciaire, déclarant : « Nous allons faire rapidement les préparatifs nécessaires pour que la prière du vendredi soit organisée le vendredi 3 aout 2020, à la mosquée Sainte-Sophie ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here