PARTAGER

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie du livre Les Chemins de la Perfection, écrit par Sayyed Mujtaba Musavi-Lari et  traduit en français par Haydar Amazigh, sélectionné par SHAFAQNA.

Chacun soit réfléchir et envisager les conséquences de tout acte à entreprendre ou ne soit entreprendre d’action qui touche à la dignité et à l’honneur de sa personne ou de celle des autres. Ceux sont l’esprit s’est affaibli et dont l’âme s’est obscurcie se soumettent à toutes les formes d’esclavage et d’avilissement dans le but de réaliser leurs vils objectifs. Pour cela, ils ne rechignent pas devant la tâche et n’hésitent pas à fournir les efforts nécessaires dans leur action, quelle qu’elle soit. Une telle entreprise convient-elle aux gens d’honneur?

« Un homme visita le Prophète (que le salut soit sur lui) et lui dit: « Ô, toi le Messager de Dieu, conseille-moi ». Le Prophète lui dit alors: « Suivras-tu le conseil que je te donnerai? » Puis, il répéta trois fois cette question et, à chaque fois, la réponse de l’homme était: « Oui, Ô Messager de Dieu ». Le Prophète lui dit ensuite: « Je te conseille si tu entreprends quelque chose d’en évaluer les conséquences. Si celles-ci sont bonnes, alors poursuis ton œuvre; mais si elles sont mauvaises, arrête-toi ».

À lire aussi : Les facultés de l’âme: Les vertus et les vices moraux (Partie 2)

Un savant occidental écrivait:

« Nous devons, avant de commencer une œuvre, nous intéresser à ce qu’elle laisse apparaître et à ce qu’elle cache, comme nous devons mesurer le meilleur et le pire dans toute chose. Est-ce que l’objectif, par exemple, mérite tous ces sacrifices ou non? Si les idées et les conceptions sont différentes, que chacun croit que ses objectifs et ses buts sont les plus nobles, les plus élevés et les plus méritoires, comparés à ceux de ses semblables et à leurs buts! Comme disait Marcus: « L’araignée se réjouit de la capture de la mouche comme le chasseur de celle du daim ou du lion ». Donc, chacun de nous a sa propre vision et se fait sa propre opinion des choses.

« La célébrité doit être méritée, sinon elle serait éphémère. Dans l’histoire de nos ancêtres, il y eut des gens connus pour leur cruauté et leur malveillance, tout comme le soleil est connu pour sa lumière et le feu pour sa chaleur. Mais ces gens n’ont-ils pas plutôt une célébrité due aux malédictions que leur profèrent les gens?

« Les grands personnages qui ont passé leur existence dans l’espoir de faire régner la justice, la vertu et l’esprit civilisateur vivront éternellement, sans que le temps ne puisse dénaturer leurs œuvres. Ces personnes s’élèvent, par leurs actions bienfaitrices, aux limites de l’espace et du temps. Leurs noms sont sur toutes les langues, à travers l’éternité, et leurs voix se font entendre quotidiennement.

« L’histoire n’a que faire des corps des célébrités, car c’est avec leurs esprits qu’elle les élève. Les hommes d’affaires ont un dynamisme qui atteint les pics des montagnes et qui apparait en toute chose; leurs esprits s’intéressent à tout. Ils ne connaissent ni fatigue ni désespoir et ne s’inquiètent pas des échecs qu’ils pourraient subir. De plus, ils ont des idées précises et connaissent bien la valeur des occasions et la manière d’en profiter ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here