L’événement interreligieux le plus important de 2021 : Rencontre historique entre le Grand Ayatollah Sistani et le Pape François

by egolabi
Pape François, Grand Ayatollah Sistani

SHAFAQNA | Par Zahra Asadian: Dans les derniers jours de l’hiver 2021, une bougie a été allumée dans la ville de Najaf Achraf, ce qui a réchauffé le cœur des vrais fidèles des religions du monde entier. C’est le 6 mars 2021 que le leader catholique mondial s’est rendu du Vatican à la ville de l’Imam Ali (a.s) et a visité l’Autorité religieuse suprême des musulmans chiites du monde.

Le Pape François s’est rendu à la maison ordinaire du Grand Ayatollah Sistani. L’invité, selon la coutume de l’hôte, a enlevé ses chaussures avant d’entrer dans la maison, l’hôte a également salué l’invité estimé, s’est levé et les deux grands chefs religieux du monde ont pris la parole lors d’une réunion directe et amicale de 40 minutes.

Comme le Pape François l’a rappelé avec empressement à son retour de voyage, le point principal de la conversation entre ces deux personnes de haut rang était la référence du Grand Ayatollah Sistani à ce Hadith de l’Imam Ali (a.s) adressé à Malik al-Achtar : “Souvenez-vous Malik, les hommes sont de deux sortes: soit vos frères dans la foi, soit vos égaux en humanité.”

Cet événement rare promet la paix et c’est une guérison pour tous les nobles religieux qui, suivant les religions célestes, ont le désir d’une coexistence pacifique pour l’avenir du monde. Ainsi, les vidéos et photos de cette rencontre historique ont été rapidement publiées sur les réseaux sociaux, et plusieurs hashtags dans différentes langues ont été dédiés à cette rencontre par des personnes de différents pays, tels que:

#ApostolicJourney
#PopeFrancisInIraq
# اللقاء_التاریخی
# مرجع_السلام_یستقبل_البابا
# السیستانی_فخرنا

Cet article tente de couvrir une partie de cet événement religieux important en 2021 sur les réseaux sociaux et de refléter les points de vue des peuples du monde sur cette rencontre. Republiant la photo de cette réunion historique et rendant hommage au Grand Ayatollah Sistani et au Pape François, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a exprimé l’espoir que sa visite à Najaf Achraf inspirerait les dirigeants du monde à travailler pour la paix et l’unité . Aussi, les communautés en Irak, au Moyen-Orient et au-delà pour vivre ensemble avec différentes religions.

Le journaliste libanais Ali Hashim a posté quelques secondes de la vidéo de la rencontre historique sur son compte Twitter et a écrit :

Cheikh Azhar Nasser, un universitaire chiite international, fait référence au verset 64 de la sourate Al-Imran sous la photo emblématique de la rencontre entre le Grand Ayatollah Sistani et le Pape François :

Le compte yézidi, qui se présente comme la voix du peuple yézidi sur Twitter, a republié une partie de la déclaration du Grand Ayatollah Sistani au Pape François au sujet des citoyens chrétiens irakiens et a écrit :

Hassan Abbas, professeur distingué au Centre d’études stratégiques du Proche-Orient et de l’Asie du Sud “Near East South Asia Center for Strategic Studies” (Nesa), a republié une courte vidéo de la réunion et a écrit :

Le journaliste pakistanais Baqir Sajjad a tweeté :

Un autre utilisateur nommé Maryam Karbalaei à la veille du Nouvel An, se référant à la glorieuse rencontre du Pape François avec le Grand Ayatollah Sistani puis à son discours sur l’oppression de l’Etat islamique contre le peuple, demande au Pape de rencontrer Mulana Habibullah Hussam et de parler ouvertement sur la tyrannie des Talibans.

À lire aussi : Meilleure photo religieuse de 2021 : Rencontre entre le Grand Ayatollah Sistani et le Pape François

L’imam Muhammad Ali Elahi, le fondateur de la Maison de la sagesse islamique dans le Michigan, aux États-Unis, a également écrit sur son compte Facebook que c’est la première fois dans l’histoire que le Pape du Vatican rencontre une Autorité religieuse suprême : « J’ai déjà écrit une lettre à Son Excellence l’archevêque Allen Vignoren soulignant l’importance du mouvement de Pape et ses conséquences dans nos relations interconfessionnelles au Michigan.

Ce texte est traduit par Shafaqna Français

 

You may also like

Leave a Comment