PARTAGER
régime sioniste, Maroc

SHAFAQNA – IQNA : Selon France 24, Le roi Mohammed VI a annoncé la décision de son pays de créer un vol direct entre Rabat et Tel Aviv, pour transporter les juifs marocains vers les territoires occupés et les touristes israéliens vers le Maroc. La décision a été prise lors d’un appel téléphonique entre Mohammed VI et Donald Trump, selon un communiqué de la cour royale du Maroc. C’est à l’issue de cet appel téléphonique que les États-Unis ont reconnu, pour la première fois, la souveraineté marocaine sur l’ensemble de la région du Sahara occidental.

Le développement des relations économiques et technologiques, et les efforts de mise en place de bureaux diplomatiques entre le Maroc et le régime sioniste, sont d’autres questions sur lesquelles la Cour marocaine a insisté.
Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Burita, a déclaré que la reconnaissance américaine de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental était le résultat de contacts directs entre Mohammed VI et le président américain Donald Trump, et que les États-Unis avaient décidé d’ouvrir un consulat à Al-Dakhla, chose qui renforcera la domination marocaine sur le Sahara occidental.
Le chef de l’Observatoire marocain, Ahmed Wihman, a déclaré jeudi soir : « La nation marocaine est contre toute normalisation. Le peuple marocain considère la lutte de la nation palestinienne comme la sienne, et la normalisation comme une trahison ».
Le militant juridique marocain, Khalid al-Bakri, a imputé cette décision à l’intention de Trump de compliquer davantage les choses dans les derniers jours de sa présidence, plutôt qu’à une décision politique.
Les groupes palestiniens et l’Axe de la Résistance ont également condamné la normalisation des relations entre le Maroc et le régime sioniste. Bassam al-Salehi, porte-parole de l’Organisation de libération de la Palestine, a déclaré que la normalisation des relations avec le régime sioniste ne mettrait pas fin à l’occupation et augmenterait l’arrogance de ce régime dans la violation des droits du peuple palestinien.
Le Front populaire de libération de la Palestine a souligné la nécessité de concentrer les efforts nationaux pour contrer ces trahisons et protéger les droits et les objectifs des nations arabes en particulier les droits de la Palestine.
Mohammed Abdul Salam, porte-parole du mouvement yéménite Ansarullah, a écrit que le gouvernement marocain avait rejoint les rangs des traîtres à la cause palestinienne, ajoutant : « Quiconque prétend être musulman et arabe n’a aucune justification pour établir des relations avec le régime sioniste. Toute normalisation avec le régime sioniste est rejetée et condamnée d’avance ».
En revanche, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, en réponse à la nouvelle de la normalisation des relations du Maroc et du régime sioniste, a déclaré : « J’ai suivi les développements importants concernant cet accord effectué avec le soutien des Etats-Unis, et j’estime que cette étape sera une étape importante dans le renforcement de la stabilité et de la coopération régionales ».
Le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, dont le pays a normalisé ses relations avec le régime sioniste le 14 septembre 2020, avec le soutien des États-Unis, a affirmé en réponse à l’accord israélo-marocain d’établir des relations diplomatiques, que le gouvernement marocain contribuait ainsi à renforcer les efforts conjoints pour la stabilité, la prospérité et une paix juste et durable dans la région.
Le roi de Bahreïn, Hamad bin Isa Al Khalifa, en réponse à l’annonce de la normalisation des relations entre le Maroc et le régime sioniste, a salué cette décision, affirmant qu’elle renforcera la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.
Jared Kouchner, conseiller principal et gendre de Donald Trump, a déclaré qu’Israël ouvrira un bureau de représentation au Maroc et qu’il y aura des vols directs entre les deux parties.
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a annoncé que des vols directs entre Tel Aviv et Rabat, seraient établis parallèlement à la réouverture des missions diplomatiques.
Le journal sioniste Yedioth Ahronoth a également rapporté qu’Isra Air et El-Al se préparaient à établir des vols directs entre Tel Aviv et Rabat, après l’établissement de relations diplomatiques entre Israël et le Maroc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here