PARTAGER
fr.shafaqna - Les œuvres attribuées à l’Imam Réza (as) (2) Fiqh-ol-Réza

SHAFAQNA – La profusion du savoir de l’Imam Réza (as) fut à la source de nombreuses grâces et effets, dont font partie ses œuvres écrites. Les historiens ont cité un nombre important d’œuvres, dont voici certains titres :

Fiqh-ol-Réza

Ce livre traite de sujets liés au droit religieux, et comprend des fatwas ainsi que certains hadiths au sujet des préceptes juridiques. Bien que ce livre resta peu connu jusqu’à l’époque du premier Majlesi (Mohammad Taqi), cependant, à partir de son époque et jusqu’à aujourd’hui, ce livre a été davantage connu et diffusé. La raison de cette reconnaissance est qu’un groupe d’habitants de la ville de Qom se rendit à La Mecque en vue d’accomplir un pèlerinage obligatoire.

À lire aussi : Les œuvres attribuées à l’Imam Réza (as) (1) : La médecine de Réza

Ils y emportèrent un livre ancien dont la date correspondait à celle de l’époque de l’Imam fr.shafaqna - Les œuvres attribuées à l’Imam Réza (as) (2) Fiqh-ol-RézaRéza (as). Au cours de ce voyage, ils le montrèrent à Ghazi Amir Hossein Esfahani. Après avoir étudié ce livre, il eut la certitude qu’il avait été compilé par l’Imam Réza (as), et en fit une copie. Lorsqu’il rentra en Iran, il l’emmena à Ispahan et le montra à Majlesi. Après l’avoir étudié, il confirma l’authenticité de l’attribution de ce livre à Imam Réza (as). Après lui, son fils, le deuxième Majlesi (Mohammad Baqer) affirma également l’authenticité de l’attribution de ce livre à l’Imam Réza (as), et il cita ses hadiths dans divers volumes de Bihâr al-Anwâr, faisant de cet ouvrage l’une de ses sources principales. (1) C’est ainsi que ce livre est devenu célèbre.

Parmi les gens qui reconnaissent l’authenticité de l’attribution de ce livre à l’Imam Réza (as) figurent Seyyed Mahdi Tabataba’i dans le livre intitulé Fawâ’id al-Rejâlia et Mirza Hassan Nouri dans l’ouvrage intitulé Mostadrak al-Wasâ’il. Ils ont cité les hadiths contenus dans cet ouvrage dans divers chapitres de leurs livres.


  1. Cf. Majlesi, Mohammad Bâqer, Bihâr al-Anwâr, vol. 1, p. 11

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here