PARTAGER

SHAFAQNA – via Bostani :

(Les nuits du 18 au 19, du 20 au 21 et du 22 au 23 de Ramadhân)

La Nuit de Qadr dont parle le Coran est l’une des trois nuits suivantes du mois de Ramadhân : La nuit du 18 au 19, celle du 20 au 21 et celle du 22 au 23. Mais la législation et les traditions islamiques veulent qu’on considère chacune de ces nuits comme étant la Nuit de Qadr afin que l’on soit sûr et certain de ne pas manquer cette Nuit grandiose.

En effet, la Nuit de Qadr a des mérites incalculables; aucune autre nuit n’est égale à la Nuit de Qadr pour ses mérites : les actes de piété accomplis pendant cette nuit valent mieux que les actes de piété accomplis durant mille mois.

Et c’est en cette nuit que les destins des gens sont scellés et que les Anges descendent sur terre sur Ordre d’Allah, pour se rendre auprès de l’Imam du Temps (l’Imam al-Mahdi) et s’honorer de sa présence en lui montrant tout ce qui a été décrété pour chaque créature. Les actes de piété des Nuits présumées de Qadr sont de deux sortes : les uns communs à toutes les trois nuits de Qadr, les autres spécifiques à chacune d’elles :

A -Les actes de piété communs aux trois nuits de Qadr

1- Accomplir un ghusl (ablution totale) : Selon al-‘Allâmah al-Majleci, il vaut mieux que ce ghusl soit accompli au coucher du soleil afin qu’on soit en état de pureté rituelle lors de la Prière de ‘Ichâ’.

2-Accomplir 2 rak‘ah de prière dont chacune consiste à réciter 7 fois la sourate al-Ikhlâç après la récitation de la sourate al-Hamd. Et tout de suite après la fin de la prière, dire 70 fois :

Astagh-fir-ullâha wa atûbu ilayahi (je demande pardon à Allah et je me repens auprès de Lui)

 

اَسْتَغْفِرُ اللهَ واَتُوبُ اِلَيْهِ .

Selon un hadith, quiconque accomplit cet acte, Allah lui pardonne ainsi qu’à ses parents dès qu’il finit de l’accomplir.

3- Prendre le Coran par les deux mains et l’ouvrir en disant :

اَللّـهُمَّ اِنّي اَسْاَلُكَ بِكِتابِكَ وَما فيهِ وَفيهِ اسْمُكَ الاَكْبَرُ وَاَسْماؤُكَ الْحُسْنى، وَما يُخافُ وَيُرْجى اَنْ تَجْعَلَني مِنْ عُتَقائِكَ مِنَ النّارِ

Allâhumma innî as’aluka bi-kitâbika wa mâ fîhi wa fîhi Ismuk-al-Akbaru wa asmâ’uk-al-husnâ, wa mâ yukhâfu wa yurjâ an taj‘alanî min ‘utaqâ’ika min-an-nâr-i

(Ô mon Dieu ! Je te demande – par Ton Livre et ce qu’il contient, et il contient Ton Grand Nom et Tes beaux Noms, ainsi que tout ce qu’on craint et tout ce qu’on souhaite– de me placer parmi ceux que tu affranchis de l’Enfer!
(puis on demande à Allah ce qu’on veut et souhaite.)

4- Poser le Coran sur la tête et dire :

اَللّـهُمَّ بِحَقِّ هذَا الْقُرْآنِ، وَبِحَقِّ مَنْ اَرْسَلْتَهُ بِهِ، وَبِحَقِّ كُلِّ مُؤْمِن مَدَحْتَهُ فيهِ، وَبِحَقِّكَ عَلَيْهِمْ، فَلا اَحَدَ اَعْرَفُ بِحَقِّكَ مِنْكَ

«Allâhumma bi-haqqi hâthâ-l-Qur’ân wa bi-haqqi man arsaltahu bihi wa bi-haqqi kulli mu’minin madah-tahu fîhi wa bi-Haqqika ‘alayhim falâ ahada a‘rafu bi-Haqqika Minka»[1],

et ajouter 10 fois chacune des répliques (ou serment) suivantes :

– Bika yâ Allah (par Toi, ô Allah!)

– Bi-Muhammadin (par Mohammad !)

بِمُحَمَّد

– Bi-‘Aliyy-in (par Ali!)

بِعَليٍّ

– Bi-Fâtimata (par Fatima!)

بِفاطِمَةَ

– Bi-l-Hasani (par al-Hassan!)

بِالْحَسَنِ

– Bi-l-Husayni (par al-Hussain)

بِالْحُسَيْنِ

– Bi-‘Aliyy-ibn-il-Husayni (par Ali fils d’al-Hussain!)

بِعَلِي بْنِ الْحُسَيْنِ

– Bi-Muhammad-ibni-‘Aliyy-in (par Mohammad fils de Ali)

بُمَحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ

– Bi-Ja‘far-ibni Muhammadin

بِجَعْفَرِ بْنِ مُحَمَّد

– Bi-Mûsâ-bni- Ja‘farin

بِمُوسَى بْنِ جَعْفَر

– Bi-‘Aliyy-ibni-Mûsâ

بِعَلِيِّ بْنِ مُوسى

– Bi-Muhammad-ibni-‘Aliyy-in

بِمُحَمَّدِ بْنِ عَلِيٍّ

– Bi-‘Aliyy-ibni-Muhammadin

بِعَلِيِّ بْنِ مُحَمَّد

– Bi-l-Hasan-ibni-‘Aliyy-in

بِالْحَسَنِ بْنِ عَلِيٍّ

– Bi-l-Hujjati

بِالْحُجَّةِ

Puis formez vos requêtes et demandez à Allah d’exaucer vos du‘â’, prières et vœux, lesquels seront exuacés inchâ’Allah.

5- Accomplir la visite pieuse (ziyârah) de l’Imam al-Hussain (p)[2] (selon le hadith : la nuit de Qadr un crieur criera dans le septième ciel, de” l’intérieur du Trône : “Allah pardonnera à quiconque rend visite au mausolée d’al-Hussain”).

6- Veiller toute la nuit en accomplissant toutes sortes d’actes de piété, car selon le Hadith : “Quiconque veille la Nuit de Qadr, tous ses péchés seront effacés, lors même qu’ils seraient aussi nombreux que les étoiles du ciel…..”

7-Accomplir 100 rak‘ah de prière, et il est recommandé que l’on récite dans chaque rak‘ah 10 fois la sourate al-Ikhlâç après la récitation de la sourate al-Hamd.

Selon al-‘Allâmah al-Majleci, les meilleurs des actes d’adoration pendant ces trois nuits sont l’istigh-fâr (dire astagh-fir-ullâh = je demande pardon à Allah), le du‘â’ (prière de demande) pour l’exaucement de nos besoins dans ce monde et dans l’autre, pour nous-même et pour les autres croyants, en particuliers pour nos parents et nos proches, les vivants et les morts, le thikr (l’invocation d’Allah), la prière sur le Prophète Mohammad (P) et sur sa Progéniture, autant de fois que l’on peut.

Et selon certains hadiths il est très recommandé de lire du‘â’ al-Jawchan al-Kabîr pendant ces trois nuits.

1-La Nuit du 18 au 19

C’est la première des Nuits présumées être la Nuit de Qadr. Les actes de piété spécifiques de cette nuit (outre ceux indiqués dans : ” A -Les actes de piété communs aux trois nuits de Qadr” sont :

1- Dire 100 fois : astagh-fir-ullâha wa atûbu ilayhi (Je demande pardon à Allah et je me repens auprès de Lui)

اَسْتَغْفِرُ اللهَ واَتُوبُ اِلَيْهِ.

2- Dire 100 fois : Allâhuma-l‘an qatalata amîr-il-mu’minîna (Mon Dieu ! Maudis les assassins du Prince des croyants –L’Imam Ali (p))

اَللّـهُمَّ الْعَنْ قَتَلَةَ اَميرِ الْمُؤمِنينَ

3- La lecture du du‘â’ : “yâ thal-lâthî…..”

4- dire :

Allâhumma-j‘al fîmâ taq-dhî wa tuqaddiru min-al-amr-il-mahtûmi, wa fîmâ tafruqu min-al-amr-il-hakîmi fî laylat-il-qadri, wa fîl-qadhâ’-il-lathî lâ yuraddu wa lâ yubaddalu, an taktubanî min hujjâji Baytik-al-Harâmi, al-mabrûri hajjuhumu, al-mach-kuri sa‘yuhumu, al-magh-fûri thunûbuhumu, al-mukaffaru ‘anhum sayyi’âtuhum, wa-j‘al fîmâ taq-dhî wa tuqaddiru an tutîlu ‘umrî wa tuwassi‘a ‘aliyya fî rizqî,

(O mon Dieu ! Fais que je sois, dans tout ce que Tu décrètes et tout ce que Tu décides en ce qui concerne ce qui se produira inévitablement, et que dans toute Sagesse que Tu détaches en cette Nuit du Destin, et dans le Décret qui ne sera ni mis en échec ni changé, au nombre des Pèlerins de Ta Maison Sacrée, dont le pèlerinage sera agréé, dont l’effort sera remercié, dont les péchés seront pardonnés, les actes de malfaisance seront expiés. Et fais que lorsque tu décrètes et décides, Tu m’accordes une longue vie et une large subsistance.)

اَللّـهُمَّ اْجْعَلْ فيـما تَقْضي وَتُقَدِّرُ مِنَ الاَمْرِ الَْمحْتُومِ، وَفيـما تَفْرُقُ مِنَ الاَمْرِ الحَكيمِ في لَيْلَةِ الْقَدْرِ، وَفِي الْقَضاءِ الَّذي لا يُرَدُّ وَلا يُبَدَّلْ، اَنْ تَكْتُبَني مِنْ حُجّاجِ بَيْتِكَ الْحَرامِ، الْمَبْرُورِ حَجُّهُمُ، الْمَشْكُورِ سَعْيُهُمُ، الْمَغْفُورِ ذُنُوبُهُمُ الْمُكَفَّرِ عَنْهُمْ سَيِّئاتُهُمْ وَاجْعَلْ فيـما تَقْضي وَتُقَدِّرُ اَنْ تُطيلَ عُمْري وَتُوَسِّعَ عَلَيَّ في رِزْقي، وَتَفْعَلَ بي كَذا وَكَذا ويسأل

Puis, on demande à Allah ce qu’on désire

La Nuit du 22 au 23 Ramadhân

Elle est meilleure que les deux autres Nuits de Qadr (la Nuit du 18 au 19 et la Nuit du 20 au 21), et d’après de nombreux hadiths c’est cette nuit qui est la vraie Nuit de Qadr. C’est en cette nuit que toutes les affaires importantes sont décrétées par Allah.

Il est très recommandé de veiller toute cette nuit jusqu’au matin en accomplissant tous les du‘â’ que l’on connaît et la lecture du Coran en général. Mais les actes de piété prescrits particulièrement pour cette nuit très sacrée sont les suivants :

1-La lecture des sourates al-‘Ankabout (chapitre 29) et al-Roum (chapt. 30) : Selon l’Imam al-Sadiq (p) : Quiconque lit ces deux sourates pendant cette nuit sera parmi les habitants du Paradis.

2-La lecture de la sourate al-Dukhân (chapitre 44)

3- La lecture de la Sourate al-Qadr (Chapt. 97) (1000 fois)

4- Accomplir un ghusl (ablution totale ou lavage rituel complet) au début de la nuit et un autre vers la fin de la nuit.

5- Accomplir 100 rak‘ah de prière (ou autant que l’on peut) ; dans chaque rak‘ah on récite 10 fois sourate al-Tawhîd ( chapt. 112), après la récitation de la sourate al-Hamd)

N. B. Il est très important d’accomplir cette prière, et si on ne peut l’accomplir debout, on peut le faire en position assise ou même allongée.

6- Accomplir la Ziyârat (Visite pieuse de) al-Hussain (p) ( que l’on trouve dans «Anthologie des Clés des Paradis»)

7- La lecture de : du‘â’ Makârim al-Akhlâq, du‘â’ al-Iftitâh, du‘â’ al-Jawchan al-Kabîr, du‘â’ Abou Hamzah al-Thamâlî

8- Poser le Coran sur la tête et dire (comme indiqué dans : “A -Les actes de piété communs aux trois nuits de Qadr”, section 4)

________________________________________
[1] (Ô mon Dieu! Par le droit (le mérite) de ce Coran, par le mérite de celui par lequel Tu l’as révélé, par le mérite de tout croyant que tu y as complimenté, et par Ton Droit sur eux tous, car personne ne connaît mieux Ton Mérite que Toi ).
[2] Voir cette ziyârah dans “anthologie des Clés des Paradis”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here