PARTAGER

SHAFAQNA – Ce qui suit fait partie d’un semon par feu l’ayatollah Seyyed Muhammad Hussein Fadlallah :

La vie a son propre équilibre sur le mouvement de l’ordre cosmique et la réalité de l’homme au niveau de l’individu et du groupe ; puisque pour chaque phénomène sa cause, et pour chaque être son propre droit, ce qui rend à calculer le mouvement des événements dans la vie des individus et des groupes, dans toutes leurs positions en ce qui concerne les circonstances les entourant, etc. Si c’est le cas, il faut que l’homme porte dans sa conscience l’idée qui suggère de soumettre toutes les conditions et les actions relatives à la prédestination divine qui règle d’avance pour chaque mouvement la vérité de son existence selon la relation entre les causes et leurs effets. Il n’y a pas – dans la vie – de cas urgents ou une coïncidence, comme confirmé dans ce verset coranique : « Aucune calamité ne survient sur la terre ou en vous-mêmes» ; se référant aux épreuves de la vie qui suscitent des émotions tristes et des chagrins à la suite de ce qui inflige la santé de l’homme, la famille et l’argent, « sans avoir été inscrite dans un Livre; se référant à ce qu’Allah prédestine et tient d’envisager les événements de l’existence, car c’est Lui qui rend leur existence et les enveloppe avec tous leurs aspects secrets et les situations différentes. Ceci alors montre que les paroles du Livre Saint reposent sur la connaissance divine, avant « que Nous la manifestions » c’est à dire avant que Nous la créions, en tenant compte de toutes les limites de Son existence.

Allah dit aussi : « C’est vraiment là chose facile pour Allah ! » dans la façon dont Il dirige la vie et dans la façon dont les choses se produisent selon Sa volonté à travers son pouvoir absolu sur tout, et c’est là que le Coran met en évidence une question humaine très importante « Donc, ne soyez pas désespérés à cause de ce qui vous échappe et ne vous réjouissez pas outre mesure de ce qui vous est donné » (57:22-23).

Alors, quand un gain ou une perte a lieu – et qui soit fondé sur le sentiment de choc ou de surprise incitant ce sentiment ou l’autre ici et là – il ne faut pas céder à la douleur dévastatrice ou être submergé par une joie irrésistible. Il faut par contre faire face à toute question en gardant à l’esprit que les résultats positifs ou négatifs sont un état naturel de l’existence, tant pour les gains que pour les pertes soumis à leurs causes volontaires et involontaires, car il n’y a plus de place pour qu’il y ait quelque chose d’urgent ou de surprenant au cœur des choses. Si les causes d’un événement se sont déroulées, l’événement lui-même devrait alors avoir lieu au sein de la fatalité cosmique des choses qu’Allah a prédestinées, tout comme les choses comiques du système de la nature, qui est soumis à la prédestination divine dans l’existence.

Le Commandeur des Croyants (as) a dit dans son livre ‘Nahj Al-Balagha’ : « L’ascétisme se résume entre deux phrases dans le Coran, où Allah le Très-Haut dit : « Donc, ne soyez pas désespérés à cause de ce qui vous échappe et ne vous réjouissez pas outre mesure de ce qui vous est donné ». Par conséquent, celui qui pleure sur les pertes passées et ne réjouit pas des bienfaisances qu’ils lui sont accordées, celui-ci a perfectionné l’ascétisme de ses deux côtés ». A la lumière de cela, l’homme doit agir avec modestie, être posé dans ses sentiments et avoir confiance en la prédestination divine à l’égard des sources de sa subsistance. Il ne devrait pas être submergé par un état de joie pour ne pas se transformer en un état exhibant ou agissant de façon arrogante et orgueilleuse, de peur que l’égoïsme ne le conduise à l’avarice pour agir comme un fanfaron et un hâbleur, surtout qu’il ne bénéficie d’aucun crédit pour cela, mais plutôt, c’est Allah Qui prédestine ce qui lui arrivera. Il faut savoir que ce qu’il lui a été infligé ne pouvait pas l’avoir manqué, et ce qui lui a été manqué ne lui était pas destiné à être infligé, car ceci est soumis au mouvement de l’existence prédestinée par Allah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here