PARTAGER
Allemagne , Bavière, hijab

SHAFAQNA – Iqna: La radio de l’église de Cologne a présenté un rapport détaillé sur les lois concernant le hijab dans les écoles et les universités de divers États allemands.

Le Bade-Wurtemberg a été un des premiers États allemands à interdire le port du hijab dans les écoles. La ministre de la Culture et de l’éducation, Susanne Eisenmann, a récemment demandé une interdiction totale du hijab dans les écoles. Cependant, l’interdiction du hijab n’a pas encore été discutée, au sujet des universités et des centres d’enseignement supérieur gouvernementaux.
« Les visages de tous les étudiantes doivent être reconnaissables », a déclaré la ministre allemande des Sciences. Selon elle, l’université est un lieu de discussions et d’échanges scientifiques incompatible avec le port de la burqa.
L’interdiction est actuellement appliquée en Bavière, où les étudiantes et les employées ne sont pas autorisées à porter des burqas. L’interdiction de couvrir le visage à partir de 2017, s’applique également aux écoles publiques.
Dans ces circonstances, la capitale allemande peut être un des meilleurs endroits pour les étudiantes musulmanes car aucune restriction n’a été imposée dans les universités et les écoles de Berlin, jusqu’à présent.
Dans l’État de Basse-Saxe, il n’y a pas d’interdiction de l’hijab dans les universités, et chaque université a ses propres règles sur le vêtement de ses étudiantes conformément à ses propres lois, mais depuis 2017, l’État interdit l’utilisation du voile intégral.
En Hesse, les étudiantes n’ont pas le droit de cacher leur visage ainsi que le personnel universitaire.

À lire aussi: Allemagne : La championne de boxe voilée, Zeina Nassar, se prépare pour les Jeux Olympiques de Tokyo

Un autre État qui est depuis longtemps le lieu de vifs débats dans ses écoles, est la Rhénanie du Nord-Westphalie. Le Département d’État à l’intégration a décidé il y a deux mois, après de nombreuses controverses, d’abandonner l’interdiction du port du foulard pour les filles dans les jardins d’enfants et les écoles. Cependant, les élèves ne sont pas autorisées à utiliser la burqa en classe, ainsi que les enseignantes.
En Rhénanie-Palatinat, les étudiantes ne sont pas autorisées à porter le voile intégral. Selon les responsables du ministère de l’Éducation de l’État, le voile intégral, la burqa ou le niqab, empêchent une communication saine entre les élèves.
Le Schleswig-Holstein est un des États qui interdisent le hijab dans les écoles et les universités. Le Premier ministre Daniel Günther, avait déclaré l’année dernière, que le voile complet n’était pas conforme au système éducatif allemand.
Dans l’État de Saxe, les règles d’interdiction du hijab intégrale n’ont pas encore été fixées. Actuellement, les élèves des écoles publiques ne sont pas autorisés à couvrir leur visage, mais les lois doivent être révisées et actuellement, aucune loi n’a été promulguée dans les universités saxonnes.
Actuellement, le gouvernement a émis un projet de loi pour interdire le voile intégral dans les écoles. Dans les universités d’État également, les étudiantes ne sont pas autorisées à porter des burqas pendant les examens et les travaux de laboratoire, tandis que les étudiantes musulmanes de Saxe-Anhalt n’ont aucune interdiction dans ce domaine.
Bien que le projet d’interdiction ait été soumis en Saxe-Anhalt en 2018, le projet n’a pas encore été mis en œuvre. Il n’y a pas non plus de restrictions pour les élèves et les étudiantes à Thuringe, qui peuvent s’habiller selon leurs croyances religieuses. Cependant, les autorités universitaires et scolaires peuvent exiger des étudiantes qu’elles retirent leur hijab dans certaines circonstances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here