PARTAGER

SHAFAQNA – Les érudits et les intellectuels, qui étaient contemporains de l’imam al-Hasan al-Askari (a.s.), le glorifiaient et reconnaissaient sa vertu et sa préférence à tous les autres pour ses talents, ses génies, ses vastes connaissances et sa piété. Nous citons ici quelques mots prononcés par certains de ces hommes à son sujet:

Imam Al-Hadi :

Imam al-Hadi (a.s.) a loué la haute position de son fils Abu Muhammad (a.s.) en disant: “Mon fils Abu Muhammad est le meilleur de la progéniture de Muhammad dans la nature, et le plus digne de confiance dans l’autorité. Il est l’aîné de mes enfants, et il est mon successeur et le bénéficiaire des mains de l’imamat et de sa gouvernance … “(1)

Lire aussi : La réponse du Imam Hassan Askari (a.s.) à propos de se plaindre d’un oppresseur

Abu Hashim al-Ja’fari :

Abu Hashim s’est associé étroitement avec Imam al-Hadi (a.s.) et Imam al-Hasan al-Askari (a.s.). Il les aimait excessivement et composait de nombreux poèmes dans leurs louanges. Il a dit dans un de ses poèmes: “Il (Allah) lui a donné tous les signes de l’imamat, comme Moïse, et le clivage de la mer, la main et le bâton.” (2)

Bakhtishu’ le médecin :

Il était le médecin le plus célèbre à l’époque de l’Imam al-Askari (a.s.) et il était le médecin spécial de la famille royale.

Un jour, l’imam avait besoin d’un médecin pour le phlébotomiser, et il demanda à Bakhtshu de lui envoyer un de ses disciples .

Lire aussi : L’exégèse de l’Imam Hassan Askari (a.s.) , du verset « Louange à Dieu, Seigneur des mondes »

Bakhtshu ‘a envoyé chercher son disciple Batriq et lui a ordonné d’aller traiter l’imam.

Il lui dit: “Le fils d’Ar-Ridha m’a demandé de lui envoyer quelqu’un pour le phlébotomiser. Tu vas à lui. Il est plus compétent que tout le monde sous le ciel. Prends garde de ne pas t’opposer à tout ce qu’il t’ordonne … ” (3)

Ahmad bin Ubaydillah Bin Khaqan : 

Un des hommes d’Etat célèbres et des politiciens à l’époque de l’imam Abu Muhammad (a.s.) a dit à propos du imam :

Je n’ai ni vu ni connu à Surra Man Ra’a (Le nom officiel de la ville abbasside de Samarra) un homme des Alaouites comme al-Hasan ben Ali bin Muhammad ben ar-Redha, ni entendu parler de ses conseils, de sa foi, de sa chasteté, de sa noblesse et de sa générosité près de lui. famille et près des chefs, parmi tous les Hashimites qui le préféraient à leurs hommes importants et âgés, et aussi près des chefs, des vizirs, des clercs, et de toutes les classes de personnes … (4)

Ubayd bin Khaqan :

Il était l’un des politiciens importants à l’époque. Il a dit à propos d’Imam Abu Muhammad (a.s.);

“Si le califat est enlevé des Abbassides, personne des Hashimites ne le méritera à part cet homme (il voulait dire al-Hasan ben Ali al-Askari), il le mérite par sa vertu, sa chasteté, sa guidance, sa gravité, son ascétisme, son adoration. , la bonne moralité et la droiture … ” (5)

Lire aussi : Imam al-Hasan al-‘Askarî (a.s.) qu’il a passé sa vie de manière forcée dans la ville militaire

Ubayd ne croyait pas en l’imamat. En fait, il était contraire à cela, mais la brillante réalité de l’Imam Abu Muhammad (a.s.) lui a fait déclarer que l’imam était le plus digne du califat pour les hautes qualités qu’il avait.

Sheikh al-Mufid :

Le cheikh al-Mufid a dit: ” L’imam après Aboul Hasan Ali bin Muhammad (al-Hadi) était son fils Abu Muhammad al-Hasan bin Ali car il avait toutes les qualités et les vertus et il était préféré à tous les gens de son âge. Il méritait l’imamat et le leadership pour ses connaissances incomparables, son ascétisme, son esprit parfait, son infaillibilité, son courage, sa générosité et les nombreuses bonnes actions qui l’ont rapproché d’Allah …” (6)

Bin Shaharshub as-Sarawi :

Abu Ja’far Rasheedudeen Muhammad ben Ali bin Shahrashub as-Sarawi a dit à propos de l’imam: “Il était al Hasan bin Ali le guide, le subjugateur des difficultés … Il était pur, libre de toute faute, dépositaire de l’invisible. l’essence de la gravité sans défaut, humble, d’une main libérale, modeste, fidèle à sa parole … de peu de nourriture, de beaucoup souriante, patiente, le père du successeur (attendu) … ” (7)


  1. A’yan ash-Shi’a.
  2. A’lam al-Wara, p.372.
  3. Bihar al-Anwar, vol.50 p.261.
  4. Ibid., p.325.
  5. Bihar al-Anwar, vol.50, p.327.
  6. Al-Irshad.
  7. Manaqib Aal Abi Talib, vol.4 p.421

Traduit par SHAFAQNA français 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here