PARTAGER

SHAFAQNA – Jaber Ibn Abdullah Ansari avec son élève Atiyah Oofi, ont été les premiers pèlerins du sanctuaire de l’imam Hussein, qui ont voyagé de Médine à l’Irak après l’Achoura à l’année 61 AH et ils ont arrivé à Karbala le vingtième jour de Safar. Le pèlerinage d’Arbaeen Seyyed al-Shohada (AS) était sa relique.

Depuis le 61ème AH, la tradition de la marche d’Arbaïen en Irak a été plus ou moins traditionnelle, bien que le type de souveraineté ait eu un effet important sur l’établissement de cette tradition.

Comme lors du règne de Saddam Hussein, les Chiites irakiens ont eu beaucoup de difficultés à se rendre à Karbala Moa’ala le 40ème jour du martyre de l’imam Hussein (AS) et ont traversé le désert et les palmiers pour atteindre Karbala.

Il existe des images montrant la renaissance de la tradition d’Arba’een Hossaini au début du XXe siècle et montrant l’âge de plusieurs siècles de cette tradition.

Après l’effondrement du régime dictatorial de Saddam, les chiites irakiens et certains autres pays, voire les adeptes d’autres religions, sunnites, chrétiens, sabéens, etc., prennent part à cet incroyable événement spirituel.

Certains amoureux de l’Imam Hussein (A.S) marchent quelques centaines de kilomètres et malgré les dangers et les menaces terroristes que les pèlerins ont subis ces dernières années, ils seront sur le chemin de Karbala, avec cet amour et cette pureté.

À lire aussi : L’autorité religieuse suprême: La ziyarat d’Arbaeen représente le lien étroit avec le maître des martyrs (A.S)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here