PARTAGER

SHAFAQNA – Iqna : Jackie Ying a raconté ses souvenirs d’adolescence et de son immigration aux États-Unis, ajoutant : « Lorsque vous êtes membre d’une minorité et une femme, vous devez travailler plus et faire vos preuves. Les femmes doivent poursuivre leurs études plus rapidement en raison de leur rôle maternel. Si vous voulez réussir, vous devez travailler et vous entraîner comme des athlètes. De nombreux pays ont du pétrole et de l’argent, et ne voient pas les raisons de faire beaucoup d’efforts ».

Mme Rana al-Dajani, professeure à l’Université Hachemi de Jordanie, a déclaré : « J’ai débuté mes études supérieures avec quatre enfants. Outre les efforts accrus des femmes, les décideurs devraient fournir une plate-forme pour une meilleure présence des femmes dans les emplois et la recherche ».
À la fin de la réunion dirigée par le Dr Mohammad Iqbal Chuderi, directeur du Centre international de chimie et de biologie (ICCBS) de l’Université de Karachi au Pakistan, les orateurs ont répondu aux questions et exprimé leurs préoccupations sur le manque de participation des femmes au développement de la science et de la technologie.
Chuderi a souligné l’importance du rôle des femmes scientifiques, et déclaré : « Le monde évolue constamment et j’espère que ce changement offrira aux femmes davantage de possibilités ».
La cinquième session sur les échanges d’expériences en science et technologie (STEP) dans les pays islamiques, a aussi abordé les sous-domaines des maladies transmissibles et non transmissibles, dans le domaine de la prévention, du diagnostic et du traitement.
L’une des activités principales de la cinquième réunion du STEP organisée à l’Université de Karachi du 27 février au 1 mars 2019, a été l’accent mis sur le rôle des femmes musulmanes dans le développement de la science et de la technologie et leur visibilité dans les centres de décision.
En marge de cette réunion, le troisième salon industriel a réuni les réalisations des spécialistes du monde islamique, des entreprises et des investisseurs, des ingénieurs et des scientifiques qui ont réussi dans la production de nouveaux produits et services. Cette réunion a offert aux scientifiques des pays islamiques et aux universitaires du monde islamique, l’occasion de se rencontrer et de partager leurs expériences avec les jeunes scientifiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here