Les collectifs juifs dénoncent Israël pour ses Crimes de guerre à Gaza

by Pey Bahman Z
Israël ,Gaza, Palestine

SHAFAQNA – Une douzaine d’associations membres du Collectif juif international pour la justice en Palestine ont signé une déclaration pour dénoncer la politique répressive d’Israël envers les Palestiniens.

L’appel, diffusé samedi 13 août, intervient après les derniers raids aériens contre la bande de Gaza qui ont causé la mort d’une quarantaine de personnes.

Ces collectifs, « désespérés et outrés face aux bombardements aériens gratuits commis par Israël » contre l’enclave, dénoncent « la rhétorique malhonnête » de celle « qui attribue aux Palestiniens la responsabilité des choix politiques israéliens ».

À lire aussi: La FIFA supprime le nom d’Israël de la section de vente de billets pour la Coupe du monde du Qatar

« Israël n’a aucun droit légal à déclencher une opération militaire pour renforcer un blocus qui est déjà, en soi, violation du droit. Ceci n’a rien à voir avec le droit d’Israël à défendre. Il est d’une évidence aveuglante que c’est Gaza occupée qui a besoin d’être défendue et que c’est de son côté qu’est le droit de se défendre », estiment-ils. « Israël porte l’entière responsabilité de son agression et de chaque vie ôtée. (…) Qu’on nous dise quelle autorité pourrait accepter le bombardement de ses cités sans résistance. »

Les associations appellent leurs gouvernements et la communauté internationale non seulement à condamner Israël mais aussi à « soutenir politiquement et matériellement les enquêtes de la Cour pénale internationale concernant toutes ces violations du droit ». Par ailleurs, Israël doit « lever immédiatement ce blocus qui dure depuis 17 ans ».

Avant de conclure : « Une paix réelle ne sera obtenue que par la justice. Nous voulons des pressions internationales significatives pour arriver à une solution basée sur les droits humains et politiques de tous ceux et celles qui vivent entre le fleuve et la mer. » Le collectif compte des associations nord-américaines, australiennes, néo-zélandaise, britannique, allemande et sud-africaine ainsi que l’Union juive française pour la paix (UJFP) et Boycott de l’Intérieur, qui revendiquent parmi ses membres des citoyens israéliens en faveur du mouvement BDS.

Source: Saphirnews

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.