PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Les citoyens du Qatar pourront-ils se rendre en Arabie Saoudite pour se rendre dans les lieux saints de l’Islam ? Rien n’est moins sûr. Selon l’Observatoire du Qatar, « depuis le blocus entamé le 5 juin 2017, il est impossible pour les Qataris de se rendre dans le royaume wahhabite du fait de la rupture totale et brutale des relations bilatérales. » Une décision qui, poursuit l’observatoire, « s’est accompagnée d’une interdiction pour les ressortissants et expatriés de l’émirat de se rendre en territoire sacré. »

L’Arabie Saoudite viole les conventions internationales

Nabil Ennasri, patron de l’Observatoire du Qatar, dénonce une « politisation du Hajj » et le gel des relations entre le ministère saoudien du Hajj et du ministère qatari des Affaires religieuses. Et ce malgré l’appel du cheikh Ali Mohieddin al-Qaradaghi. Le Qatari, influent secrétaire général de l’Union mondiale des oulémas musulmans et religieux, a appelé les Saoudiens à « ouvrir les portes de La Mecque aux musulmans du Qatar pour effectuer les rites de la Omra ».

À lire aussi: L’escadron de combat d’al-Abbas (p) commence à sécuriser la route terrestre de pèlerinage

Le National Human Rights Committee (NHRC), une commission gouvernementale des droits de l’Homme au Qatar, exhorte les autorités saoudiennes compétentes à ne plus utiliser les rites religieux comme un levier politique et qui viole ainsi de manière flagrante les conventions internationales des droits de l’Homme. Le blocus terrestre, aérien et maritime imposé au Qatar provoqué, selon les agences de voyages du petit émirat, l’annulation de 95 % des voyages pour la Omra en 2017. Et ce même si les Saoudiens avaient officiellement indiqué que les citoyens du Qatar étaient les bienvenus pour le pèlerinage. Cette année, les autorités saoudiennes accusent le Qatar de bloquer l’envoi de pèlerins. Sauf que le parcours du combattant pour ces derniers continue.

Procédures pour le Hajj et la Omra : un parcours du combattant

Les agences de voyages locales craignent en effet que les citoyens du Qatar aient encore plusieurs soucis pour tenter de rallier La Mecque. Certes, un passage par Oman ou par le Koweït est possible pour les pèlerins. Mais ces derniers « seraient toujours dans l’impossibilité d’obtenir des visas d’entrée » en Arabie Saoudite, déplorent les agences qui déplorent enfin le blocage de l’enregistrement électronique pour les pèlerins du Qatar — alors qu’il est disponible pour tous les autres pays du monde — et les fermetures de l’ambassade et du consulat saoudiens au Qatar, compliquant ainsi les procédures du Hajj et de la Omra. Pour faire bonne figure, l’Arabie Saoudite vient d’annoncer que l’enregistrement était bel et bien possible pour les citoyens qatariens sur leur site internet et assure que ces derniers pourront aller faire le Hajj, à condition de passer par Djeddah et de ne pas emprunter la compagnie Qatar Airways.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here