PARTAGER
fr.shafaqna - Les billets de loterie selon lois islamiques

SHAFAQNA – Le Grand Ayatullah Seyyed Ali Sistani explique à propos des billets de loterie selon lois islamiques :

Article 937: Ce sont des billets que certaines compagnies distribuent contre le paiement d’une somme d’argent en s’engageant à offrir aux participants des prix gagnés au moyen d’un tirage au sort. Cette opération peut se dérouler sous différentes formes:

I. Une personne achète un tel billet avec l’espoir que ce billet sera gagnant, cet achat est sans doute aucun illicite. Cette opération est, sans conteste, illicite et invalide. Et si quelqu’un vient à commettre cet acte illicite et à gagner un prix de cette façon, et que la compagnie émettrice du billet gagnant est gouvernementale, il doit consulter le mujtahid pour légaliser son gain, considéré ici comme un bien à propriétaire inconnu, et au cas où la compagnie en question est nationale, il peut disposer légalement du bien gagné, si les payeurs sont consentants, lors même qu’ils sont avertis de l’invalidité de l’opération.

II. Quelqu’un paie le prix du billet dans l’intention de contribuer à une oeuvre charitable- ouverture d’une école, construction d’un pont etc.- et dans l’espoir de gagner le prix, auquel cas, l’opération est légale. Et s’il vient à gagner cependant le prix, il peut l’accepter- avec l’autorisation du mujtahid, par précaution- et en disposer, après l’avoir fait légaliser par le mujtahid, si la compagnie émettrice est gouvernementale, autrement, il peut se l’approprier sans l’autorisation ni la légalisation du mujtahid.

III. Quelqu’un paie à la compagnie le prix du billet à titre de prêt contre l’engagement de celle-ci de le rembourser dans six mois par exemple, mais ce paiement est conditionné par l’achat du billet contre l’engagement de la compagnie de donner à l’acheteur un prix, au cas où son billet sera gagnant. Une telle transaction est illicite, car elle équivaut à un prêt usuraire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here