PARTAGER

SHAFAQNA – Bostani :

La nuit (de la veille) du 13 Rajab

Il est recommandé d’accomplir des prières spécifiques pendant les Nuits Blanches des mois de Rajab, de Cha‘bân et de Ramadhân. Les Nuits blanches[1] sont les nuits du 12 au 13, du 14 au 15 et du 15 au 16 du mois lunaire. La prière à accomplir pendant cette nuit du 13 au 14 consiste en 10 rak‘ah (5 prière de 2 rak‘ah) dont chacune comporte la lecture des sourate al-Hamd, Yâs-sine (chap 36), al-Mulk (chap. 67) et al-Ikhlâç ( dit al-Twhîd, chap. 112). On accomplira 4 rak‘ah (2 prières de 2 rak‘ah) de la même façon, la nuit du 14 au 15 Rajab et 6 rak‘ah (3 prières de 2 rak‘ah) la nuit du 15 au 16 Rajab. Selon l’Imam al-Sâdiq (p) celui qui accomplit ces prières pendant lesdites 3 nuits, aura la récompense spirituelle propres aux 3 mois bénis que sont Rajab, Cha‘bân et Ramadhân et Allah lui pardonnera tous ses péchés, excepté celui d’associatinnisme[2].

Le jour du 13 Rajab

C’est le premier des 3 Jours blancs[3], soit le 13, le 14 et le 15 du mois lunaire. Le fait de jeûner ce jours et les deux jours suivant appelle une grande récompense spirituelle. Selon une opinion largement répandue, ce jour est le jour anniversaire de l’Imam Ali (p) dans la Ka‘bah, 30 ans avant l’An de l’Eléphant[4].    

La Nuit (de la veille) de la mi-Rajab :   

a-Accomplir le ghusl

b- veillée d’adoration (prière, du‘â’, lecture de Coran etc)

c-Accomlir la ziyârah de ‘Imam al-Hussain (p)

d-Accopmlir les 6 ruk‘ah de prière  (voir la nuit du 13 Rajab)

e- Accomplir 6 prière de 2 rak‘ah, dont chaque rak‘ah comporte la lecture de la sourate al-Hamd et de n’importe quelle autre sourate, et une fois la prière terminée, on récite 4 fois les sourates al-Hamd, al-Falaq, al-Nâs, al-Ikhlâç, Äyat al-Kursî et l’invocation suivante :

«Subhân-Allâhi wa-l-Hamdu lillâhi wa lâ Ilâha illâ-llâhu wa-llâhu Akbar »

(Gloire à Allah, Louanges à Allah, il n’y a de Dieu qu’Allah, et Allah est le Plus-Grand)

سُبْحانَ اللهِ وَالْحَمْدُ للهِ وَلا اِلـهَ اِلاَّ اللهُ وَاللهُ اَكْبَرُ

Puis on termine avec la lecture suivante :

« Allâhu Allâhu Rabbî ! Lâ achruku bi-hi chay’an, wa mâ châ’-Allâh, lâ quwwata illâ bi-llaĥ-il-‘Aliyy-il-‘Adhîm »

(Allah, Allah est mon Seignuer, je Ne Lui associe rien! Allah réalise ce qu’Il veut ! Il n’y a pas de force en dehors d’Allah, le Très-Haut, l’Immense !)[5]

اَللهُ اَللهُ رَبّى لا اُشْرِكُ بِهِ شَيْئاً وَما شآءَ اللهُ لا قُوَّةَ اِلاّ بِاللهِ الْعَلِىِّ الْعَظيمِ

À lire aussi : Les actes cultuels communs à tous les jours du mois de Rajab

Le jour de la mi-Rajab :

a-Accomplir le ghusl

b-Accomlir la ziyârah de ‘Imam al-Hussain (p) : L’Imam al-Redhâ (p) affirma que le meilleur moment d’effectuer  la ziyârah de l’Imam al-Hussain c’est la mi-Rajab et la mi-Cha‘bân

c-La 3ème partie de la prière de Salmân (Voir : la Nuit du 13 Rajab)

d-La récitation du du‘â’ d’Om Dâwûd[6].

 

Notes: 

[1] Elles sont appelées ainsi, parce que la lune y brille dès le début jusqu’à la fin (toute la nuit).Ntd.

[2] «Mafâtih al-Jinân», op.cit.p.197.

[3] Les Jours blanc : Ils sont appelés ainsi en référence aux trois Nuits blanches dont ils constituent la suite (voir note 25).

[4] «Mafâtih al-Jinân», op.cit.p.197.

[5] «Mafâtih al-Jinân», op.cit.p.198.

[6] «Mafâtih al-Jinân», op.cit.p.198.