PARTAGER

SHAFAQNA – La vie d’un humain a une racine et des branches, un texte principal et des marges. La racine est l’être humain lui-même, tandis que les branches et les marges sont ses attachements tels que la richesse, le statut, le conjoint, les enfants et les parents.

En raison de l’amour que les êtres humains ont pour eux-mêmes et pour leurs attachements, ils sont liés à deux fléaux: la détresse et la peur; détresse sur ce qu’il n’a pas et la peur de perdre ce qu’il a.

La foi en Allah élimine ces deux fléaux de leurs racines, parce que la foi en Allah, l’Omniscient, le Tout-Puissant, le Tout-Sage, le Très Miséricordieux, fait que l’être humain se lève pour accomplir ses devoirs. Quand il accomplit ses devoirs de serviteur auprès de son Seigneur, il sait qu’Allah, l’Exalté, grâce à Sa sagesse et à Sa miséricorde, lui fera atteindre ce qui est bon et prospère pour Lui, et Il le sauvera de ce qui aboutirait au mal et regrette.

Toutes les réalités sont des métaphores par rapport à la réalité absolue, comme un mirage qui ressemble à de l’eau aux assoiffés. Quand l’être humain trouve la réalité absolue, il ne manquera de rien. Sa foi devient: « Ce qui se trouve aupres de vous s’epuise; ce qui se trouve aupres de Dieu, demeure. Oui, nous donnerons leur recompense a ceux qui auront ete constants, en fonction de leurs meilleures actions. » (1)

Lire aussi : Le rôle de l’islam dans le progrès de la civilisation humaine

Il ne trouve en lui-même aucune attirance pour les débris du monde, pour éprouver de la détresse à ne pas avoir quelque chose ou peur de son déclin: « Non, vraiment, les amis de Dieu n’eprouveront plus aucune crainte, ils ne seront pas affliges; ceux qui croient en Dieu et qui le craignent ; ils recevront la bonne nouvelle, en cette vie et dans l’autre. Il n’y a pas de changement dans les Paroles de Dieu c’est la le bonheur sans limites. » (2)

Dans cette vie mondaine, la cause des dépressions nerveuses chez les êtres humains est l’anxiété du plaisir de vaincre les désirs matérialistes, et la crainte et le regret de ne pas les atteindre.

La seule chose qui donne la paix aux êtres humains dans les vagues de ce déluge est la foi en Allah: «  Il en est ainsi afin que vous ne soyez pas desesperes en perdant ce qui vous echappe et que vous n’exultiez pas de ce qui vous a ete donne. Dieu n’aime pas l’insolent plein de gloriole (3) ; ceux qui croient; ceux dont les coeurs s’apaisent au souvenir de Dieu; les coeurs e s’apaisent-ils pas au souvenir de Dieu? »  (4)

Lire aussi : Les contradictions du monde contemporain : Une requête de Sayyed Mujtaba Musavi-Lari

L’être humain possède les deux facultés du désir et de la colère. Si la faculté du désir de la richesse le dépasse, alors les trésors de la terre ne le satisferont pas. De plus, si le désir du statut et du pouvoir l’envahit, alors même gouverner la terre entière ne le satisfera pas. En fait, il aspire à étendre sa souveraineté à d’autres étoiles: « Pharaon dit: O Haman! Construis-moi une tour pour que j’atteigne les cordes ; les cordes celestes et je monterai vers le Dieu de Moise. Je pense que celui-ci est menteur! Ainsi, la mauvaise action de Pharaon a ete revetue, a ses propres yeux, d’apparences trompeuses. Il fut ecarte du chemin droit; mais la ruse de Pharaon a ete aneantie. » (5)

En effet, les désirs humains oppressifs de la faim, de la convoitise, de la richesse et du statut, qui sont servis par la faculté de la colère pour nourrir ses désirs sans fin, ne sont pas humbles avant tout. Ils ne s’arrêtent à aucune limite, et ne se détournent pas de tout gaspillage.

Une vie avec tous ces désirs ne peut que conduire à la corruption dans la vie. Avec cette colère, il n’y a pas d’autre résultat que l’effusion de sang, qui détruit le labour et le stock. En fait, les êtres humains sont capables d’utiliser leurs pouvoirs intellectuels pour découvrir les secrets de l’univers afin d’atteindre leurs désirs pervers illimités. Ainsi, ils entraîneront la ruine et la destruction de la vie humaine sur cette planète. « La corruption est apparue sur la terre et sur la mer par suite des actes accomplis par les mains des hommes afin que Dieu leur fasse gouter une partie de ce qu’ils ont fait. Peut-etre reviendront-ils! » (6)

Lire aussi : La foi religieuse

Le seul pouvoir qui puisse contrôler le soi humain provocateur, saisir l’excès de colère et de désir, l’entraîner jusqu’à devenir modeste et établir des droits personnels et sociaux, la foi en Allah et le Retour, et la récompense et la punition. Car, en effet, la croyance en Allah, Qui « (Il) est avec vous où que vous soyez » (7) « Celui qui aura fait le poids d’un atome de bien, le verra; celui qui aura fait le poids d’un atome de mal, le verra » (8).

Cette croyance élève l’être humain à chaque bien et l’empêche de tout mal. Par conséquent, ils suivront la philosophie de la réconciliation plutôt que de lutter pour l’existence.


Traduit par SHAFAQNA français


  1. Coran 16 :96
  2. ibid 10 : 62-64
  3. ibid 57 :23
  4. ibid 13 :28
  5. ibid 40 : 36-37
  6. ibid 30 :41
  7. ibid 57 :4
  8. ibid 99 :7-8

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here