Le vice-président de l’Assemblée suprême islamique des chiites du Liban : « Nous soutenons le dialogue islamique/nous serrons la main du Cheikh Al-Azhar »

by Pey Bahman Z
Liban, dialogue islamique, Cheikh Al-Azhar

 SHAFAQNA – Le vice-président de l’Assemblée suprême islamique des chiites du Liban a déclaré : « Nous soutenons l’appel du Cheikh Al-Azhar pour le dialogue islamique et nous lui serrons la main pour tenir un tel dialogue. »

Selon le service de traduction de Shafaqna, Cheikh Ali Al-Khatib a déclaré dans une conversation exclusive avec Shafaqna Liban : « À notre avis, la question de l’Unité islamique est une question fondamentale, et certains de nos ‘ouléma l’ont considérée comme l’un des principes de religion. »

Il a ajouté : « Nous avons une Histoire qui appelle à préserver l’Unité de l’Islam. Nous faisons partie de cette grande et bénie oumma. Par conséquent, toute position et tout discours qui nuisent à cette unité sont suspects et trompeurs et sont dans l’intérêt des non-musulmans et conduisent à la sédition entre eux et ne sont pas dans l’intérêt des sunnites et des chiites. »

Cheikh Al-Khatib a souligné : « Celui qui a dit les mots “Il n’y a de dieu qu’Allah, Muhammad (P) est le Messager d’Allah”, est un musulman, et sa propriété, son sang et son honneur sont vénérés et respectés. Nous soutenons alors l’invitation du Cheikh Al-Azhar. Dans une déclaration, après l’avoir rencontré, nous avons souligné qu’il devrait toujours y avoir une convergence entre les musulmans. »

Le vice-président de l’Assemblée suprême islamique des chiites du Liban a noté : « Il y a un dialogue continu entre les ‘ouléma de Najaf et d’Al-Azhar et les ‘ouléma du Liban et de l’extérieur du Liban. C’est une question fondamentale. Nous sommes des supporteurs de l’Unité islamique et nous soutenons Cheikh Al-Azhar. C’est une question fondamentale et bonne et nous sommes prêts à faire n’importe quel effort dans ce domaine. »

À lire aussi: Cheikh Ahmed al-Tayeb lance un vibrant appel au dialogue entre tous les musulmans

Cheikh Al-Khatib a ajouté : « Al-Azhar est une référence islamique respectée qui a toujours été un héraut de la modération. La reconnaissance par Al-Azhar de “madhhab Ja’fari”, et de son enseignement sont des efforts de ce genre. Efforts pour l’unité entre les musulmans. L’unité entre les musulmans est une unité religieuse, pas une unité politique. Les divergences politiques entre les régimes ne doivent pas donc prendre une couleur religieuse. »

Le vice-président de l’Assemblée suprême islamique des chiites du Liban a poursuivi cette conversation à propos de la relation avec l’autorité (le marjaiate) de Najaf Ashraf en disant : « Le marjaiate de Najaf, c’est notre marjaiate et à l’heure actuelle, nous avons une relation étroite avec le Grand Ayatollah Sistani, ce qui est une relation naturelle. Il s’agit d’un marjaiate religieux et ils ne s’occupent des affaires politiques dans aucun pays. En matière de politique, nous travaillons dans le cadre des règles générales du marjaiate, comme l’Unité des musulmans, et nous sommes contre la sédition. »

Il a précisé : « La Question de la Palestine est la question de l’ensemble du monde islamique et ne se limite pas aux Palestiniens et aux Arabes. La Question de la Palestine est une question de foi, et l’empiètement sur la Palestine est, en fait, une violation des valeurs religieuses et islamiques. »

Cheikh Al-Khatib a ajouté à cet égard : « Si tous les régimes aussi, reconnaissent le régime sioniste, ce régime usurpateur existera toujours, mais les nations islamiques ne le reconnaîtront jamais. Ce dont nous avons été témoins lors de la “Coupe du monde” du Qatar, en est la meilleure preuve. Les nations islamiques n’ont pas normalisé leurs relations avec l’ennemi israélien. »

 

 

Source: Shafaqna Persian

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.