PARTAGER

SHAFAQNA – Al Kafeel : L’autorité religieuse suprême a affirmé que le travail dans le domaine de l’éducation exige de l’individu que sa fonction soit une fonction morale, une fonction formelle, un travail légitime et un travail patriotique, et qu’il élève cet enfant à l’amour du pays et au respect des valeurs, qu’il soit utile et scientifique, et de semer l’esprit de l’espoir.

Cela s’est produit lors du deuxième sermon de la prière du vendredi béni du (21 Rabi Thani 1440 AH correspondant au (28 décembre 2018), qui s’est déroulé à la nef Husseinite et prononcé par son éminence Sayed Ahmed Al-Safi (LV), et qui se lit comme suit:

J’aimerais parler avec vous comme père à ses enfants et frère à ses frères, d’un sujet qui pourrait préoccuper nombre d’entre nous: il s’agit de l’une des nombreuses questions sociales qui ont été posées et discutées pour trouver des solutions à un problème fondamental, de façon scientifique, certes certaines nations sont fières de leur histoire et certaines fières du présent. En effet, nous sommes une nation si nous voulons rassembler les sources de pouvoir et de bien que nous ayons dans les centres de civilisation développés, mais nous soulignons certains des problèmes qui sont restés et se sont développés et une situation doit être résolue. Les munitions qui en sont la fierté de chaque pays sont représentées par des jeunes qui portent le titre braves et de la vie, indiquant que chaque fois que les jeunes se retrouvent dans une situation de mouvements, cela indique que le pays est un pays vivant et non un vieux pays sans croissance, soulignant que le pays a beaucoup de jeunes. Cependant, il y a un problème social qui ne devrait pas exister.

À lire aussi : Le guide religieux suprême : Notre société d’aujourd’hui souffre de la priorité des intérêts privés sur les intérêts publics dans divers domaines de la vie

Je m’adresse à toute personne ayant une influence, qu’elle soit père ou mère ou occupant des postes administratifs, économiques, scientifiques ou politiques, Où vous allez avec nos jeunes “, le jeune passe son âge d’or dans les écoles qui le reçoivent de l’âge de sept ans jusqu’à l’âge de 22 ou 24 ans, c’est-à-dire que la fleur de sa jeunesse sera dans les écoles et que l’école sera une usine ou Un lieu où les hommes sont faits, ainsi qu’une éducation qui doit être porté par ce jeune homme qui est l’espoir.

“Les jeunes sont l’espoir, la fin et les moyens de construire n’importe quel pays, soulignant que ce que l’on trouve actuellement ne répond pas à l’ambition car certaines familles souffrent que leurs enfants sont perdus et incorrigibles et certaines écoles souffrent de la paresse de leurs élèves, indiquant que ces cas, bien que peu ont commencé à se répandre dans la société.

Nous appelons les responsables de l’éducation à porter le titre de “sacré” pour que ce discours soit entendu par tous ceux qui abordent le processus d’éducation, car l’éducation est une fonction sacrée pour élever la vertu, la créativité et les valeurs, alors pourquoi le sacrifice de la jeunesse ? Il y a des familles qui vivent dans un état de désintégration en raison de la perte de la cible du jeune homme, dont l’esprit est devenu complètement vide.

Je m’adresse maintenant aux jeunes en leur disant : Vous êtes jeune, vous êtes à l’âge où vous ne comprenez peut-être pas l’utilité de cet exposé, mais vous le préserverez à l’avenir. Vous devez être conscient de la situation, vous perdez du temps, mais vous ne perdez pas votre temps, mais vous ne perdez pas espoir. Maintenant, vous avez de l’espoir et vous devez connaître l’ampleur de la douleur de vos pères jusqu’à ce que vous atteigniez ce que vous avez atteint.

Quand je mentionne les mots de louange au début du premier sermon, quand je m’adresse avec la parole de mes enfants, je choisis les mots appropriés pour les exprimer, je vois notre jeunesse l’espoir et le but qui peut construire n’importe quel pays, mais ce qui existe maintenant satisfait cette ambition?!

Les écoles ont désormais une responsabilité historique, morale et sociale: lorsque ce garçon ou cette fille va à l’école, vous devez le formuler et en faire un élément utile qui n’est pas affecté négativement. Il y a un grand nombre d’exemples.

Il y a beaucoup de plaintes sur le manque d’éducation et le manque d’intérêt pour les étapes de l’éducation des élèves et des étudiants et la procrastination qui se produit, et il n’y a pas de pays qui ne surveille pas ses munitions.

Vous, éducateur et enseignant, devez avoir le devoir moral, légitime, formel et national d’élever cet enfant à aimer le pays et à respecter les valeurs et à être un élément utile, un scientifique, lui donner l’amour de la science, montrez leur comment passer leur temps, car cet enfant qui grandit mal deviendra un fardeau, apprenez aux enfants à prendre soin des familles et à ne pas les laisser se désintégrer. La famille est un pilier et nous en sommes fiers de parler de fils, de filles et de frères et des sœurs et les pères avec toutes les phrases d’improvisation et de maximisation, vous devez être au niveau de porter ces mots, de ne pas quitter sa fonction, certes, il y a des problèmes, et la vie n’est pas un tapis de roses, mais les Hommes laissent les problèmes derrière eux et travaillent pour être de meilleures personnes et des membres importants pour leur pays, leur famille, leur enfants, leur mères et leur société.

Cher père de famille, veuillez donner de votre temps à vos enfants ; fille ou garçon, pratiquez le processus d’éducation dans cette circonstance que nous vivons, ne dites pas que vous êtes occupé par le travail et que vous n’avez pas le temps pour l’éducation de vos enfants! Quel travail est plus important que vos enfants et qu’elle responsabilité est plus importante que les enfants?!

Oui, il y a des familles, grâce à Dieu, sont très intéressés et conscient de leur responsabilité dans l’éducation de leurs enfants. Félicitations à vous et vous verrez rapidement les effets de cette éducation sur vos enfants dans toutes les significations de bonté, d’affection et de miséricorde et vous ouvriront toutes les portes de la bonté.

Mais je parle d’une minorité mais la minorité est un cancer, tel un ver de terre qui marche doucement et pas droit, et à une mauvaise influence, je parle de ceux qui délaissent leurs enfants, sans éducation et qui n’ont aucun sans de la responsabilité envers l’éducation de leurs enfants.

À lire aussi : L’autorité religieuse suprême : L’Homme soit être conscient, logique et loin des doutes et des confusions

Soyez prudent chers enfants, faites attention, on vous conseille comme vous êtes en âge de la force de la possibilité. Beaucoup de choses sont absentes pour vous, vous n’avez pas encore toute la conscience, alors n’hésitez pas à demander conseil, quand on demande conseil on apprend des autres et de leurs connaissances et leur savoir.

Apprenez à apprendre des plus grands et des plus expérimentés, promettez-vous de choisir le bon, et vous, éducateurs, car c’est l’élément important de beaucoup d’enfants touchés par les éducateurs plus que par le père, et beaucoup de nos filles s’inspirent des enseignantes plus que la mère. Professeur, enseignant et éducateur, où que vous soyez, devrait se réjouir de ce titre et remercier Dieu pour ce titre, mais vous devez lui donner son droit.

C’est un sujet dur à aborder et nous tiens à cœur, car il parle de l’éducation de l’espoir du pays, l’espoir des familles et des communautés, et chacun doit prendre sa part de responsabilité afin d’améliorer cette situation, et pour l’avenir de notre jeunesse.

Nous demandons à Dieu Tout Puissant de nous montrer le bien dans nos enfants, et le bien en notre pays, et nous Lui demandons d’accepter nos œuvres et de pardonner aux musulmans et musulmanes, croyants et croyantes, morts et vivants, Lui Seul répond aux supplications, et la dernière de nos prières et que La prière et la paix soient sur Mohammed et sa lignée vertueuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here