PARTAGER

SHAFAQNA – Imam Hussain : Le saint Sanctuaire de l’Imam Hussein a signé «Le Document de Najaf» avec l’organisation humanitaire suisse «Appel de Genève» concernant la prévention des déplacements forcés des civils et la protection des personnes déplacées pendant et après les conflits.

La participation à la conférence est le résultat du rôle éminent du saint Sanctuaire de l’Imam Hussein, en particulier dans le soin des personnes déplacées “, a déclaré le représentant du saint Sanctuaire de l’Imam Hussein et le membre de son conseil d’administration,  Monsieur Saad al-Din al-Bana‘.

Il a ajouté que les saints Sanctuaires avaient joué un rôle important dans l’abrite des personnes déplacées depuis les premiers instants du déplacement, à la suite des actes terroristes d’Al-Qaïda.

Le saint Sanctuaire de l’Imam Hussein participe pour la quatrième fois consécutive à cette conférence et sa première participation a eu lieu en Suisse“, a-t-il ajouté.

Il  a souligné que les participants à la conférence ont signé les clauses du document qui comprend trois points essentiels :

Premièrement : interdire les déplacements forcés, sous quelque forme que ce soit, et interdire de donner des ordres qui entraînent le déplacement de la population civile pour des raisons liées au conflit armé.

À lire aussi : Le saint Sanctuaire de l’imam Hussein (A.S) adopte des programmes coopératifs avec les universités irakiennes

Deuxièmement : les interdictions pendant l’acte de déplacements sont : la non-discrimination fondée sur la couleur, la race, la religion, le sexe, la richesse, etc. – les attaques contre les personnes déplacées et leurs camps – l’utilisation de personnes déplacées comme bouclier humain ou prise d’otages – l’utilisation de camps pour personnes déplacées ou de leurs installations à des fins militaires – le retour forcé de personnes déplacées dans leurs régions d’origine.

Troisièmement : la protection des personnes déplacées doit être assurée pour protéger le plus possible les personnes déplacées en leur offrant les meilleures conditions possibles de déplacement, notamment en matière d’hygiène, de santé et de nutrition, en donnant la priorité aux personnes déplacées appartenant aux groupes vulnérables, en fournissant une assistance humanitaire aux personnes déplacées.

Le sort des personnes déplacées portées disparues et l’endroit où elles se trouvent doivent être divulgués. Des mesures devraient être prises pour préserver l’unité de la famille ou pour la restituer après la séparation. Les personnes déplacées, en particulier les enfants, devraient bénéficier de possibilités d’éducation. Travailler au retour des biens des personnes déplacées et faciliter le retour volontaire des personnes déplacées dans leurs régions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here