PARTAGER

SHAFAQNA – Wiki Shia : Beaucoup d’hommes demandèrent Fatima az-Zahrâ’ (a) en mariage. D’après certains chercheurs, après l’Hégire du Prophète (s) à Médine et après la fondation du gouvernement islamique, Fatima (a) eut un statut considérable parmi les musulmans.(1)

Aussi, le Prophète (s) manifestait toujours son amour à l’égard de Fatima (a) et lui attribuait beaucoup de mérites. Tout cela, furent la raison de plusieurs demandes en mariage à Fatima (a) de la part des musulmans.(2)

Certains chefs Quraychites qui s’étaient convertis à l’islam et qui étaient riches, demandèrent Fatima (a) en mariage. Aussi, des hommes comme : Abu Bakr, Umar ibn al-Khattab et Abd ar-Rahmân b. ‘Awf lui demandèrent en mariage.

À lire aussi: Que savons-nous de notre Dame Fatima al-Zahra (a.s.): Testez vos connaissances avec ces questions!

Le Prophète (s) refusa toute demande en leur disant :

« Le mariage de Fatima (a) est céleste et a besoin de l’ordre divin ».(3)

Du fait des liens de parenté et des particularités de Fatima az-Zahrâ’ (a), l’Imam Ali (a) désirait lui demander en mariage, mais il n’osait pas en parler avec le Prophète (s).(4)

Enfin, Sa’d b. Ma’âdh en parla avec le Prophète (s) et ce dernier informa Fatima (a). En déclarant sa réponse positive, Fatima (a) se maria avec l’Imam Ali (a).(5)

Du fait que l’Imam Ali (a) n’était pas financièrement capable de donner la dote, il vendit son armure et donna son argent comme la dote.(6)

La cérémonie du mariage de l’Imam Ali (a) et de Fatima (a) eut lieu dans la mosquée de Médine en présence des musulmans.(7)

Il y a des divergences à propos de la date du mariage de l’Imam Ali (a) et de Fatima (a), mais d’après la plupart des sources, leur mariage eut lieu en l’an 2 H(8) et la cérémonie eut lieu après la bataille de Badr au mois de Shawwâl ou de Dhu al-Hijja 2 H.(9)

Vie de couple

D’après les rapports, Fatima (a) manifestait son amour à l’égard de l’Imam Ali (a), même devant son père, le Prophète (s) et le considérait comme meilleur mari.(10)

Devant les gens, elle appelait l’Imam Ali (a), Abu al-Hasan (le père d’Al-Hasan (a).(11) A la maison, elle s’embellissait devant l’Imam Ali (a) et lui parlait toujours gentiment.(12)

Pendant les premières années de leur vie de couple, parfois ils n’avaient même pas assez d’argent pour la nourriture et ils dormaient alors qu’ils avaient faim.(13) Quand même, Fatima (a) ne se plaignait pas auprès de son mari et essayait de travailler dans la maison pour aider financièrement son mari.(14)

Fatima az-Zahrâ’ (a) avait toujours envie de faire elle-même les affaires qu’il y avait dans la maison et son mari, l’Imam Ali (a) travaillait dehors.(15)

À lire aussi: L’Imâm ‘Alî (p) : l’école des générations

Lorsque le Prophète (s) donna une servante, nommée Fidda à sa fille, Fatima (a), ce dernier ne confiait pas tout travail à sa servante, mais elle l’aidait et travaillait avec elle.(16)

Enfants

Articles connexes : Imam al-Hasan al-Mujtabâ (a), Imam al-Husayn (a), Zaynab bt. Ali (a), Umm Kulthûm bt. Ali (a) et Muhsin b. Ali (a).

Les sources chiites et sunnites sont unanimes que Hasan, Husayn, Zaynab et Umm Kulthûm furent tous, les enfants de l’Imam Ali (a) et de Fatima (a).(17)

D’après les sources chiites et certaines sources sunnites, l’Imam Ali (a) avait un autre enfant de Fatima (a), nommé Muhsin qui décéda suite à l’avortement dû à l’attaque d’Umar ibn al-Khattab et de ses partisans à la maison de l’Imam Ali (a).(18)

 

Notes:

(1) Tabâtabâ’î, Izdivâjé Fatima, v 1 p 128

(2) Tabarî, Dhakhâ’ir al-‘Uqbâ, v 1 p 167; Kulaynî, Al-Kâfî, v 8 p 165

(3) Ibn Sa’d, At-Tabaqât al-Kubrâ, v 8 p 19

(4) Cheikh as-Sadûq, Al-Amâlî, p 653 ; Cheikh al-Mufîd, Al-Ikhtisâs, p 148

(5) Cheikh at-Tûsî, Al-Amâlî, p 40

(6) Irbilî, Kashf al-Ghumma, v 1 p 358

(7) Tabarî, Dalâ’il al-Imâma, p 88 – 90

(8) Ibn Hajar al-‘Asqalânî, Tahdhîb at-Tahdhîb, v 12 p 391

(9) Cheikh at-Tûsî, Al-Amâlî, p 43

(10) Ibn Shahr Âshûb, Manâqib Âl Abi Talib, v 3 p 131

(11) Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 43 p 192 – 199

(12) Cheikh at-Tûsî, Al-Amâlî, v 1 p 95

(13) Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 43 p 72

(14) Khârazmî, Al-Manâqib, p 268

(15) Himyarî, Qurb al-Isnâd, p 52

(16) Tabarî, Dalâ’il al-Imâma, p 140 – 143

(17) Cheikh al-Mufîd, Al-Irshâd, v 1 p 355 ; Ibn ‘Asâkir, Târîkh Madînat Damishq, v 13 p 163, 173 ; v 69 p 176

(18) Shahristânî, Al-Milal wa an-Nihal, v 1 p 57 ; Dhahabî, Sîyar A’lâm an-Nubalâ’, v 15 p 578 ; Mas’ûdî, Ithbât al-Wasîyyat, p 154 – 155

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here