Le parquet classe sans suite l’affaire des femmes voilées battues par la police en France

by Pey Bahman Z
femmes voilées, France

SHAFAQNA – La plainte pour “violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique“ déposée par les deux femmes voilées frappées par la police, a été classée sans suite par le parquet de Nanterre.

Qualifiant cette décision “d’incompréhensible“, le conseil annonce qu’une autre “plainte va être déposée avec constitution de partie civile“.

La vidéo de cette violente agression avait fait le tour de la toile au printemps dernier, suscitant de nombreuses réactions, mais “malgré les témoins, les vidéos, et les dépositions des plaignantes“, le parquet a décidé de classer l’affaire, considérant que “les faits ne sont pas établis“, déplore Maître Boudi.

Pour rappel, les deux jeunes femmes avaient été violemment frappées après avoir traversé la route au moment où un véhicule de police circulait avec son gyrophare.

À lire aussi: Deux femmes voilées agressées à Montpellier en France

Les fonctionnaires sont alors descendus de leur voiture avant que l’un d’entre eux n’assène une gifle à la première victime. La seconde victime a, quant à elle, été projetée au sol, et ce malgré l’intervention d’un témoin, qui a filmé toute la scène avec son téléphone.

Cet épisode de violences policières sur des femmes voilées intervenait alors que quelques jours plus tôt, à Montpellier, deux jeunes filles mineures, ont été agressées par un ancien policier à la retraite, qui a tenté d’arracher le foulard de l’une d’entre elles.

Ce dernier sera jugé le 14 septembre prochain pour “violences volontaires n’ayant pas entraîné d’incapacité de travail supérieure à huit jours et commises à raison de l’appartenance vraie ou supposée des victimes à une religion“ ainsi que pour “injures publiques à raison de la religion“.

Source: TRT

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.