PARTAGER

SHAFAQNA- Le Muslim Post: Il veut faire « taire tous les fantasmes » et profite du fait qu’Alexandre Benalla ait eu un droit de réponse dans son affaire. Guy Sibra, ancien policier et leader du groupuscule Action des forces opérationnelles (AFO) mis en examen dans le cadre d’une grande vague d’arrestations et de perquisitions. Interrogé par Le Parisien, l’homme assure que « l’AFO, ce n’est pas un groupe d’ultradroite. » Il décrit les activités du mouvement, dont les « formations pratiques », comme les stages de survivalisme ou les premiers secours face aux terrorisme ou aux « guérillas urbaines. »

L’interview prend une tournure étonnante lorsque Guy Sibra se défend de vouloir lancer des attaques terroristes. « Nous ne cherchons pas la confrontation, assure-t-il. Nous nous préparons à nous défendre et à nous entraider dans une démarche humanitaire. » Selon Sibra, AFO serait un simple regroupement de « personnes isolées qui ont peur. » Une organisation, poursuit son leader, qui regroupe « des mélenchonistes, des centristes, des juifs, des chrétiens, des musulmans et même un imam. » Car AFO n’est « pas islamophobe », martèle Guy Sibra qui assure qu’il ne veut pas « prendre les armes et tuer des gens. »

À lire aussi: Empoisonnement de produits halal, assassinat de Médine… Les terribles projets d’AFO

Alors, comment expliquer la quarantaine d’armes retrouvées chez les membres d’AFO lors des perquisitions ? Guy Sibra plaide l’oubli de déclarations, car la plupart de ces armes « sont des antiquités » ou des pistolets « utilisés pour des tirs sportifs. » Et le leader d’AFO de lâcher l’homme chez qui un laboratoire d’explosifs a été trouvé. « Je ne connais pas cet individu, assure-t-il. Les excités du bulbe, avec des délires d’attentat, nous essayons de les virer systématiquement. » Et lorsqu’on lui rappelle qu’AFO prévoyait de viser des femmes voilées ou des imams, Guy Sibra plaide le manque de moyens. « C’est aussi ridicule que ceux qui veulent balancer du porc devant les mosquées », ironise-t-il alors.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here