Le Chiisme répond: Quelles sciences furent vulgarisées par l’Imam Baqir (AS) dans la société musulmane?

by Pey Bahman Z
Le Chiisme répond, Imam Baqir (AS), Saint Prophète (P)

SHAFAQNA – Au cours de son Imamat, l’Imam Baqir (AS) entama sérieusement un grand mouvement dans le domaine des sciences et de la connaissance islamiques malgré les conditions défavorables qui sévissait dans le domaine de la culture islamique. Ce jihad conduisit à la fondation d’une grande et importante université islamique dont la grandeur atteignit un nouvel essor à l’époque de l’Imam Sadiq (AS). L’Imam Baqir (AS) était un expert dans divers domaines de la science islamique tels que la jurisprudence, l’histoire et la sira, le hadith, la théologie et l’interprétation du Coran à tel point que les élites sunnites et chiites se soumettaient face à cette grandeur scientifique.

Au cours de son Imamat, l’Imam Baqir (AS) entama sérieusement un grand mouvement dans le domaine des sciences et de la connaissance islamiques malgré les conditions défavorables qui sévissait dans le domaine de la culture islamique. Ce jihad conduisit à la fondation d’une grande et importante université islamique dont la grandeur atteignit un nouvel essor à l’époque de l’Imam Sadiq (AS). La grandeur scientifique de l’Imam Baqir (AS) était telle que beaucoup d’élites contemporaines la reconnurent. À titre d’exemple, “Abdullah Ibn Ata”, qui était l’une des personnalités éminente contemporaine de l’Imam Baqir (AS), dit à ce sujet : “Je n’ai jamais vu les érudits musulmans scientifiquement aussi ignobles que face à Muhammad ibn Ali (AS). J’ai vu “Hakam ibn Utaybah”, qui était célèbre dans la science et la jurisprudence, au service de Muhammad Baqir, comme un enfant devant son maître suprême, et fasciné par sa personnalité et sa grandeur scientifique.”1

Voici quelques domaines dans lesquels l’Imam Baqir (AS) excellait:

L’interprétation: L’Imam Baqir consacrait une partie de son temps à l’interprétation du Coran. Cet effort se concrétisait dans la tenue de séances de l’interprétation du Coran et pour répondre aux questions et aux doutes des scientifiques et des gens ordinaires. Il a été dit que l’Imam Baqir (AS) écrivit un livre sur l’interprétation du Coran que Muhammad ibn Ishaq Nadim a mentionné dans le livre Al-Fihrist.2 L’Imam Baqir (AS) considérait que la connaissance du Coran était exclusive aux Ahl al-Bayt. Parce que ce sont eux qui peuvent distinguer les “Muhkam” (versets décisifs) des Mutashabihs (versets allégoriques) et les nâsikhs et des mansukhs et une telle connaissance n’existe que chez les Ahl al-Bayt.3

À lire aussi: Le Chiisme répond: Quelles sont les particularités du califat de l’Imam Ali (AS) ?

Le Hadith: L’Imam Baqir (AS) accordait une telle importance aux hadiths du Saint Prophète (P) que Jabir ibn Yazid Ju’fi, l’un des étudiants de l’Imam Baqir (AS), a rapporté 70,000 hadiths de lui. En effet, l’Imam Baqir ne se contentait pas de rapporter le hadith, mais il appelait également ses compagnons à faire un effort pour comprendre les hadiths et découvrir leurs significations. Il dit: “Reconnaissez nos chiites par le degré de leur connaissance des hadiths d’Ahl al-Bayt. Et cette connaissance n’est acquise que par l’appréhension des conditions de la narration et des documents du hadith, et c’est avec cette connaissance et cette compréhension que le croyant atteint les plus hauts degrés de foi.”4

Le Kalâm (discussion dialectique): À l’époque de l’Imam Baqir (AS), en raison de la réduction de la pression et du contrôle par le gouvernement, le terrain fut favorable à l’émergence de différentes écoles de pensée. Ce qui signifiait aussi la création et la propagation de pensées déviantes dans la société. Dans ces circonstances, l’Imam Baqir (AS), tout en exprimant les croyances chiites originales et correctes et en rejetant les fausses croyances, répondait aux doutes pertinents. Parmi ces discussions figuraient l’incapacité de l’intellect humain à comprendre la vérité de Dieu, le caractère primordial de la nécessité de l’existence et l’obligation d’obéir à l’Imam (AS).5

La sira du Grand Prophète (P): De nombreux hadiths ont été rapportés de l’Imam Baqir dans des recueils de hadiths, dont la chaîne de narration atteint le Saint Prophète (P). De nombreux rapports, ont été cités de lui, ce qui peut être vu comme un héritage historique6 de l’Imam Baqir (AS).

La jurisprudence: L’époque de l’Imam Baqir (AS), c’est-à-dire les dernières décennies du premier siècle et les première et deuxième décennies du deuxième siècle AH, fut l’époque de l’émergence de grands juristes, en particulier à Médine. Pendant cette période, les musulmans, qui s’étaient quelque peu remis des guerres civiles et qui avaient fait des conquêtes étrangères, affluèrent à Médine, la ville du Prophète (P) et de ses compagnons et disciples, pour apprendre les règles divines et la jurisprudence islamique. De grands juristes et spécialistes de hadith, tels que Said ibn Musayyib (décédé à 94), Urwat ibn Zubayr (décédé à 94), Kharja bin Zayd ibn Thâbit (décédé à 99), Rabia Al-Ra’i (décédé à 136), Sufyân ibn Uyaynah et Muhammad ibn Shahab Zuhri (décédé à 124) étaient dans cette ville.7 Par conséquent, un grand nombre de hadiths laissés de l’Imam Baqir (AS) peut être considéré comme l’héritage jurisprudentiel8 de cet Imam. Sa maîtrise de la jurisprudence était telle que les érudits sunnites l’ont reconnue.9

Conclusion: En étudiant l’histoire de la vie de l’Imam Baqir (AS) et les hadiths qui ont été rapportés de lui, force est de constater qu’il fut un expert dans diverses sciences islamiques telles que la jurisprudence, l’histoire et la sira, le hadith, la théologie et l’interprétation. Ce qui a conduit les savants sunnites et chiites à se soumettre face à sa grandeur scientifique.10

 

Voici quelques livres publiés sur l’Imam Baqir (AS):

  1. Le cinquième Imam (AS), groupe d’écrivains, Qom, Ed. Sur le chemin de la vérité, 1992. (Ce livre a été traduit en arabe et en ourdou).
  2. Imam Muhammad Baqir (AS), Qom, Centre d’études et de recherches islamiques, 1994.
  3. La vie de l’Imam Muhammad Baqir (AS); Extrait de Muntaha al-A’mâl de Muhaddith Qomi, Reza Ostadi, Qom, Ed. Bargozideh, 2001.
  4. Zolâl Ma’rifat, Recherche dans la vie de l’Imam Muhammad Baqir (AS), Muhammad Baqir Taheri, Qom, Ed.Golestan Adab, 2002.
  5. Imam Muhammad Baqir (AS), celui qui a fractionné les sciences, l’Assemblée mondiale des Ahl al-Bayt, Traduit par Kazem Hateamiyeh Tabari, 2006.
  6. Message des Infaillibles (AS) aux Humains et aux Humanités : Imam Baqir (AS), tiré des œuvres de Mohammad Reza Hakimi, édité par Sayyed Mohammad Sadiq (AS), Heydari, Qom, Dalil Ma, 2010.
  7. L’Imam al-Baqir (AS), Aziz Allah Atardi. Cet ouvrage compte 8 564 hadiths dont 1110 de Zaydiyya, d’Ismaélismz Ismailis et des Sunnites et le reste des chiites. Cette œuvre est éditée en six volumes.

 

 

Notes:

  1. Sibt Ibn al-Jawzi, Tadhkira al-Khawwas, Najaf, Al-Haydari Press Publications, 1383 AH, p.337 ; Ali ibn Issa Al-Arbali, Kashf Al-Ghamma, Tabriz, Maktabat Bani Hashem, 1381 AH, vol. 2, p.329 ; Ibn Kathir, Le commencement et la fin, deuxième édition, Beyrouth, Ed. Al-Maaref, 1977, vol. 9, p. 311.
  2. Ibn Nadim, Mohammad, Al-Fihrist, traduit par Muhammad Reza Tajaddod, Téhéran, Ed. Sepehr, 1987, vol. 3, p. 59.
  3. Groupe d’auteurs, Leaders de l’orientation, l’Imam Baqir (AS), Traducteur : Kazem Hatami Tabari, Qom, l’Assemblée mondiale des Ahl al-Bayt, 2006, p. 320.
  4. Sharif al-Qurashi, Baqir, La vie de l’Imam Muhammad al-Baqir, Qom, Dar al-Kutub al-Ilmiyya, 1397 AH, v. 1, pp: 140-141.
  5. Sharif al-Qurashi, Baqir, La vie de l’Imam Muhammad al-Baqir (AS), étude et analyse (vol. 1-2), Beyrouth, Liban, Dar al-Balaghah, vol. 1, p. 185.
  6. Groupe d’auteurs, Leaders de l’orientation, pp. 330-334 ; Certains hadiths rapportés de l’Imam Baqir ont été mentionnées dans ces sources: Explication de Nahj al-Balagha, Ibn Abi al-Hadid, Abu Hamid Izz al-Din Abd al-Hamid Ibn Hebat Allah Ibn Muhammad Ibn Muhammad, Enquêteur / Correcteur : Muhammad Abu al-Fadl Ibrahim, House of Revival of Arabic Books, Le Caire , 1378 AH., vol. 2, pp. 212-213 et 229-234 et 286 ; Ibid., vol. 3, p. 324 ; Ibid., vol. 4, pp. 106, 108, 109 et 110 ; Ibid., vol. 6, p. 13 ; Histoire des nations et des rois, Tabari, Abu Ja’far Muhammad ibn Jarir, enquête : Muhammad Abu al-Fadl Ibrahim, Dar al-Alami, Beyrouth, 1983, vol. 3, p. 37 ; Ibid., vol. 5, pp. 176 à 197.
  7. Mortada Askari, Ma’alim al-Madrasatain, Téhéran, 1405 AH, vol. 2, p. 44.
  8. Groupe d’auteurs, Leaders de l’orientation, pp. 341-347.
  9. Dhahabi, grand spécialiste de hadiths sunnites, affirme que l’Imam Baqir (AS) fut l’un des “grands juristes de Tabéin” à Médine. Muhammad bin Ahmad Dhahabi, Siyar A’lâm an-Nubala’, Beyrouth 1402-1409, vol. 5, p. 208213. Ibn Abi al-Hadid al-Mu’tazili dit à propos de l’Imam Baqir (AS) : “Il était le roi des juristes du Hedjaz et le peuple de Hedjaz a appris la jurisprudence de lui et de son fils Ja’far. Explication de Nahj al-Balagha, Ibn Abi al-Hadid, vol. 15, p. 274.
  10. Ja’far Sobhani Tabrizi, Bohuth fi almella va an-néhal, Qom, Institut l’Imam Sadiq (AS), 1424 AH, vol. 6, p. 565, chapitre des paroles d’érudits à ce sujet (Imam Baqir (AS)).

 

www.shafaqna.com

You may also like

Leave a Comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.