PARTAGER

SHfAQNA: Le jeûne est l’une des branches de l’islam et l’un des plus grands actes de culte islamique, d’autant que selon les Infaillibles (as), le jeûne est l’un des cinq piliers pratiques de l’Islam. Bien sûr, ce culte n’est pas spécifique à la communauté islamique, et les nations préislamiques pratiquaient également le jeûne pendant certains jours de l’année sous diverses formes, tout Comme le Coran dans la sourate Maryam (sa) se réfère au jeûne du silence de la sainte Marie (sa). Le jeûne en Islam est de quatre types suivant: obligatoire, recommandé, non-recommandé et interdit. Le jeûne du Ramadan fait partie de l’un des jeûnes obligatoires.

Dans le Coran, Dieu mentionne l’obligation de jeûner de cette manière: ” O les croyants! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, c’est ainsi qu’atteindrez-vous la piété”(1). Il existe de nombreux récits des infaillibles sur la vertu du jeûne et ce verset en lui-même est une preuve claire de la vertu du jeûne, car à la fin du verset, le bénéfice du jeûne est évoqué qui est la piété. En d’autres termes, le jeûne est le moyen le plus proche et le plus efficace d’atteindre la perfection et la spiritualité(2), il existe cependant de diverses sagesses spirituelles, personnelles et sociales pour le jeûne, dont certaines sont décrites ci-dessous:

1-Renforcer la patience et la tolérance

Le Coran, dans une de ses commandements, appelle les croyants à être patients et inébranlables et dit: ” Et cherchez secours dans l’endurance et la prière”(3). Les exégètes pensent que le mot «patience» dans ce verset signifie justement le «jeûne»(4). En fait, le jeûne renforce l’esprit de patience chez personnes et leur évite les obstacles.

2- Récompense divine

Dans un hadith divin, Dieu dit: “Le jeûne est à moi et je le récompenserai moi-même”(5). Certains grands commentateurs en expliquant ce hadith ont dit que le jeûne est le seul culte qui reste caché aux autres jusqu’à ce que l’on l’énonce, contrairement à d’autres cultes que d’autres les voient et cela peut conduire à l’hypocrisie dans ce culte. C’est pourquoi Dieu a dit que le jeûne m’appartient(6).

islam, Ramadan, Coran

3- Exaucer les prières

Il est rapporté que le Prophète de l’Islam (P) a prononcé un sermon le dernier vendredi du mois de Sha’ban, de l’une des années afin de préparer ses compagnons à accueillir le mois de Ramadan, et a exprimé l’importance de ce mois comme suit: ” Ô peuple, le mois de Dieu est venu à vous avec bénédictions, pardon et miséricorde. Ce mois est le meilleur mois pour Dieu. Ses jours, sont ses meilleurs jours et ses nuits, les meilleures nuits et ses heures de ce mois sont ses meilleures heures. C’est le mois où vous êtes invité à la fête de Dieu et vous faites partie de ceux qui sont honorés par Dieu. En ce mois, vos âmes ont la récompense de la glorification et votre sommeil a la récompense de l’adoration. Vos actes sont acceptés et vos prières sont exaucées”(7). Aussi, l’Imam Sadeq (as) a dit: «Le sommeil de celui qui pratique le jeûne est un acte d’adoration et son silence est glorifié et ses actes sont acceptés et ses prières sont exaucées(8).

À lire aussi: Shafaqna dictionnaire du chiisme dans les médias: Ramadan

4- Contrôler les désirs

Il est raconté dans un hadith du Saint Prophète (P): “C’est à vous de jeûner, ce qui coupe les veines (réduit le désir) et coupe l’ivresse de bonheur”(9). Le Prophète de l’Islam (P) s’adresse aux jeunes conseillant de modérant les instincts sexuels et de contrôlant les convoitises: ” Ô jeunes, que le mariage et les bénédictions soient sur vous (que vous vous empressiez d’accomplir cette tradition prophétique), et si certains d’entre vous n’ont pas le pouvoir de se marier, alors jeûnez, car le jeûne est un contrôle et une retenue (ce qui devrait expulser l’âme rebelle de se maintenir de viol et de péché)”(10).

5- Paix du cœur et de l’âme

Le jeûne est l’un des facteurs d’apaisement et de renforcement de l’âme humaine et de la psyché. Parce que ne pas manger ou boire à un certain moment par l’ordre du Créateur de l’univers est une sorte d’exercice pour contrôler les convoitises et les instincts. Il cultive l’esprit de patience et de piété afin de ne pas montrer d’impatience et de trouble face à des preuves. Le Hajj a également un rôle essentiel dans l’apaisement et le renforcement de l’âme, ainsi l’Imam Mohammad Baqir (AS) a dit: “Le jeûne et le Hajj calment le cœur des gens”(11).

6- Comprendre la situation des pauvres et des nécessiteux

Le jeûne fait que tout le monde souffre de faim et de soif, ce qui peut être un motif de prêter attention au sort des pauvres et des nécessiteux. Imam Sadeq (as) dit: “En effet, Dieu a rendu le jeûne obligatoire afin de créer l’égalité entre les riches et les pauvres, et c’est pour que les riches, qui n’ont jamais ressenti la douleur de la faim, aient pitié des pauvres, parce que (à manger et à boire) sont à la disposition des riches quand ils veulent. Ainsi, Dieu Tout-Puissant a rendu le jeûne obligatoire, qui crée l’égalité entre ses serviteurs riches et pauvres, et que les musulmans riches ressentent la douleur de la faim afin d’apporter un soulagement aux faibles et de la pitié aux affamés du monde”(12).

7- Santé et zakat du corps

Dans divers hadiths islamiques, le jeûne est mentionné comme un facteur de santé; Comme le dit le prophète de l’Islam à ce propos: “Jeûnez pour rester en bonne santé”(13). Et il a été rapporté par l’Imam Ali (as) que: “Le jeûne est la moitié de la santé”(14). En outre, le Prophète Mohammad (P) a dit: “Tout a la zakat et la zakat sur les corps, c’est le jeûne”(15).

Il convient de noter que dans les règles de l’Islam, il existe deux types de zakat: zakat du corps, qui est la zakat al-fitr et est payé à l’Aïd al-Fitr (en fin de mois de Ramadan), et zakat sur la propriétaire, qui est payé pour quatre céréales, les trois sorts de bétails et des pièces en or et en argent avec des conditions spéciales.

Le résultat est que le jeûne est un commandement divin dans la religion de l’Islam et des anciennes religions, et Dieu l’a rendu obligatoire pour le grand public en raison de ses avantages et aussi comme moyen d’éloignement des gens face à ses interdictions concernant la débouche et la corruption.

 

* La série d’articles “Le Chiisme répond” à l’effort Base de données du Centre International de la Coopération d’infos de Shafaqna, et a été préparé et organisé afin de fournir des réponses courtes et simples aux questions courantes sur l’islam et le chiisme dans différentes parties du monde. Les réponses à ces questions se font en collaboration avec des chercheurs et des centres de sciences islamiques et sur la base de ressources en ligne et de bibliothèque.

 

Notes:

1- verset 183 de la sourate Al-Baqara.

2- Makarem Shirazi, Nasser, Le Saint Coran avec la description des versets sélectionnés, Edition Osveh, Qom, 1387, p. 28.

3- verset 45 de la sourate Baqara.

4- Mohammad Mohammadi Riishahri, Mizanah al-Hikma, Edition Dar al-Hadith, Qom, 1389, H: 10927.

5- Muhammad ibn Ali Ibn Babawiyyah, Man la yahzoroho al-faqih, Edition la communauté des enseignants, Qom, 1363, V° 2, p. 43.

6- Makarem Shirazi, Nasser, Le Saint Coran avec la description des versets sélectionnés, Ibid.

7- Ibid.

8- Muhammad ibn Ali Ibn Babawiyyah, Les récompenses des actes, Saduq, Téhéran, Sans date, p. 77.

9- Abdul Wahab Sha’rani, Mashareq al-Anwar al-Qudsiyyah fi d’Al-Ahd Al-Muhammadiyah, Edition Hekmat, Beyrouth, 2001 AH, p. 378.

10- Muhammad ibn Ali Ibn Babawiyyah, Causes de la charia, Qom, Bibliothèque Al-Haydariyah, 2004, vol. 2, p. 378.

11- Ibid.

12- Mohammad Ibn Hasssan Hur Améli, Wasail al-chiia, Edition Al al-Beyt, 1416 H, V° 7, p. 3.

13- Al-Daawat (Invitations), 179/76.

14- Al-Ghorar Al-Hekam, 1683.

15- Les bienfaits des trois mois, 57/75.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here