PARTAGER

SHAFAQNA – Dans l’Islam, le jeûne est un acte qui vise à s’abstenir de choses qui invalident le jeûne, y compris manger et boire, afin d’exécuter le commandement de Dieu, et cela depuis l’appel du matin jusqu’à l’appel la prière de la prière de soir. Selon la jurisprudence islamique, le jeûne est soit obligatoire, soit recommandé ou déconseillé soit interdit, et l’obligation de jeûner comporte des conditions telles que l’intellect, la maturité (âgé de 15 ans pour les garçons et 9 ans pour les filles), ne pas être inconscient, ne pas être malade et ne pas être un voyageur. Le jeûne du Ramadan est l’un des jeûnes obligatoires (1).

Le Saint Coran mentionne explicitement le temps du jeûne et dit: ” mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit. Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit” (2). Par conséquent, au départ, le début et la fin du jeûne sont respectés partout selon l’horizon local, et la longueur ou la brièveté de la journée ne change en principe pas la règle du jeûne, tout comme elle n’interfère pas avec l’accomplissement des prières.

Mais il convient de noter que toutes les obligations suivent ses propres conditions, et en l’absence de ces conditions, non seulement l’obligation de cette obligation est éliminée, mais elle peut même devenir interdite. Par exemple, le jeûne pour les malades et toute personne pour qui le jeûne est nuisible n’est ni seulement considéré comme obligatoire, mais aussi fait partie de types de jeûnes considérés comme interdits (3).

Par conséquent, dans l’accomplissement de tous les devoirs divins, il est nécessaire d’évaluer la faisabilité et d’observer le principe de non-difficulté conventionnelle (la règle islamique de la négation de l’épreuve et de la difficulté (4)), et cette observance a un aspect rationnel avant d’avoir un aspect religieux.

Il est clair qu’il est intellectuellement impossible de faire n’importe quel acte cultuelle causant des difficultés insupportables, parce que le motif d’un tel tâche est l’obéissance et la soumission, et cet objectif est violé par le principe d’impossibilité de l’«intolérable» (5).

C’est la vérité que le Saint Coran mentionne dans les versets relatifs au jeûne comme suit: ” Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. – Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous…”(6).

À lire aussi: Le Chiisme répond: Quelle est la philosophie du jeûne en Islam?

En réponse à la manière de jeûner dans les zones mentionnées, nous disons que la terre peut être divisée en trois parties en matière de jeûne:

  1. Zones avec jour et nuit distincts toutes les 24 heures (sous le cercle polaire arctique et au-dessus du circuit antarctique, où la durée de jour ne dépassent généralement pas les 17 heures).
  2. Régions polaires (c’est-à-dire au-dessus de l’orbite de 66 degrés et 33 minutes nord et sud, soit quelques mois de nuit continue et quelques mois de jour continu).
  3. Zones intermédiaires (c’est-à-dire entre 43 et 66 degrés d’orbite, où la durée du jour de mai à août est comprise entre dix-huit et moins de vingt-quatre heures et la durée de la nuit entre quelques minutes et six heures).

Il n’y a pas de contestation sur le temps et le jeûne des première et deuxième régions et il y a une fatwa claire à cet égard. Cependant, concernant la question du jeûne dans la troisième région en question, où le jeûne reste difficile ou intolérable à certaines saisons de l’année, il existe deux catégories de fatwas:

  1. Certains, comme le Grand Ayatollah Makarem Shirazi, estiment que les habitants de ces zones peuvent agir à l’horizon des «régions tempérées» (comme Téhéran ou Le Caire) (7).
  2. D’autres, comme le Grand Ayatollah Khamenei, sont d’avis que la prière et le jeûne doivent être en accord avec l’horizon du lieu où l’on habite, mais quand cela n’est pas possible ou cause “l’embarras”, l’obligation de jeûner est complètement abolie, comme c’est le cas pour un patient ou …, et il ne devrait donc pas jeûner et remplir ses devoirs à un autre moment (8).

Selon les fatwas de certains faqihs chiites en réponse à la question suivante: «Existe-t-il une solution pour réduire les heures de jeûne dans les régions du monde où les longues journées de l’année dans certaines parties du monde atteignent parfois 21 heures? ?”, est comme suit:

Grand Ayatollah Seyyed Ali Sistani: Ils doivent jeûner à la même heure, et s’ils sont incapables de le faire, si le jeûne est sévère pour eux en raison de la longueur de la journée et de l’intensité de la soif, par exemple, ce qui n’est généralement pas tolérables, ils devraient se réveiller à l’aube, avec l’intention de la proximité absolue de Dieu, devrait s’abstenir de tout acte qui invalide le jeûne jusqu’à ce que la contrainte sur lui atteigne le stade de difficulté dans lequel il peut manger et boire, mais par la précaution obligatoire il peut manger et boire suffisamment et pas plus, tout en faisant les autres obligations de ce mois, et s’abstenir à faire tout ce qui y est interdit. Et si l’incapacité de jeûner est due à l’impuissance à cause de la mauvaise santé, alors la sentence du patient lui est imposée et le jeûne lui est abrogé, et s’il est capable de le rattraper ultérieurement il lui est obligatoire, sinon il doit dépenser pour les pauvres l’équivalant de 750 grammes par jour de sa propre nourriture habituelle comme le blé, le riz et autres (9).

Grand Ayatollah Seyyed Ali Khamenei: Il doit observer le même horizon de son lieu de résidence en ce qui concerne les heures des prières quotidiennes et du jeûne, mais si le jeûne est impossible ou difficile en raison de la longueur de la journée, il est obligatoire de les rattraper ultérieurement (10).

Grand Ayatollah Nasser Makarem Shirazi: Dans le cas du jeûne dans des zones où le jour ou la nuit sort de l’ordinaire (par exemple, plus de 18 heures), il doit effectuer son jeûne en fonction des régions tempérées (ordinaires) du moment, par exemple, la même heure à Téhéran ou au Caire en considérant la durée du jour et de la nuit, parce que ces zones ont des levers, des couchers de soleil et des méridiens ordinaires, puis ajuster-la à son horizon. En d’autres termes, si à cette saison de l’année dans la région tempérée, la durée du jour est de 14 heures, ils jeûnent également pendant 14 heures, ce qui signifie que cela commence là à l’aube et jeûne pendant 14 heures, et en hiver, lorsque les jours de la région La modération souhaitée est, par exemple, de 12 heures, elle doit commencer à l’aube et jeûner pendant 12 heures (selon l’exemple ci-dessus), mais s’il n’est pas difficile pour eux d’effectuer un jeûne complet, il est préférable (11).

Grand Ayatollah Hussein Vahid Khorasani: Vous devez jeûner à son heure religieuse (de l’appel du matin à la prière du soir), même si la journée est longue; et si au milieu de la journée, le jeûne devient si difficile qu’il n’est pas traditionnellement tolérable, vous pouvez manger ou manger autant que la difficulté disparaît et jeûner pour le reste de la journée, et vous devriez le rattraper plus tard (12).

 

* La série d’articles “Le Chiisme répond” à l’effort Base de données du Centre International de la Coopération d’infos de Shafaqna, et a été préparé et organisé afin de fournir des réponses courtes et simples aux questions courantes sur l’islam et le chiisme dans différentes parties du monde. Les réponses à ces questions se font en collaboration avec des chercheurs et des centres de sciences islamiques et sur la base de ressources en ligne et de bibliothèque.

 

Notes:

1- Verset 183 de la sourate Al-Baqara.

2- Verset 187 de la sourate Al-Baqara.

3- Seyed Mohammad Kazem Yazdi, Ulwa al-Vuthqa, Edition islamique, V° 3, p. 661.

4- Une règle islamique selon laquelle, chaque action dont la pratique met l’homme en difficulté insupportable est interdite (traducteur).

5- Egalement un principe islamique de ne pas mettre en œuvre ce qui est intolérable (traducteur).

6- Verset 185 de la sourate Al-Baqara.

7- Le site officiel: https://makarem.ir/main.aspx typeinfo=21&lid=0&catid=45844&mid=259159.

8- La traduction des réponses aux questions, Centre de conservation et de diffusion des œuvres du Guide de ‎la République islamique, Téhéran, V° 1. p. 112, Question n ° 376. ‎

9- Le Grand Ayatollah Sistani, Tawzih Al-masail, Question 2883.

10- Guide de la République islamique, Réponses aux questions, Question 357.

11- Le Grand Ayatollah Makarem Shirazi, Site Web des ordonnances sur le jeûne dans les régions qui ont une longue journée.

12- Le Grand Ayatollah Vahid Khorasani, Site Web des ordonnances sur le jeûne dans les régions qui ont une longue journée, Question 28.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here