PARTAGER

SHAFAQNA – Al Kafeel : L’autorité religieuse suprême a montré que la scène Achourite est une scène répétitive, et il y a maintenant celui qui représente la lignée d’AL Hussein (p) et un autre qui représente l’autre lignée qu’une de ces caractéristiques qu’il n’écoute pas le conseil d’une personne honnête.

Le point important du deuxième sermon de la prière du Vendredi 11 Muharram 1440 AH correspondant au 12 Septembre 2018 tenue à la nef Husseinite, et prononcé par son éminence Sayeed Ahmed Al Safi (LV), et voici son texte :

Mes frères et sœurs …. Afin de terminer le sermon dernier, je passerai à l’autre partie, la partie qui s’est regroupé et combattu le maitre des martyrs (p), je commence avec un récit qui sera le contexte ou l’introduction du sujet, qui est le Hadith saint qui dit : ( Connait le droit, tu connaitra ces gens) (اعرف الحقّ تعرفْ أهله), un hadith connu mais parfois les gens la néglige et s’il est négligé c’est néfaste.

À lire aussi: L’autorité religieuse suprême : Celui qui ne bouge pas pour le changement de son situation, il s’est éloigné de l’Islam

Celui qui ne connait pas le droit les choses lui seront flous et il connaitra le droit par les hommes et c’est une catastrophe, car le droit ne se sait pas par les hommes mais les hommes sachent le droit.

La scène d’Achoura est une scène répétée a répété la scène, et aujourd’hui il y a un représentant de la ligne de l’Imam Hussein (la paix soit sur lui) et aussi il y a un représentant l’autre ligne et chacun a ses caractéristiques, et les caractéristiques de la ligne de l’imam Al Hussein sont la clarté de la vérité (le droit) et sa connaissance, le courage et la loyauté, et les caractéristiques de l’autre ligne sont le rejet du conseil.
L’imam Al Hussein (p) à Al Taff a déclaré qu’il était à haute voix en mentionnant son nom (p) et a dit qu’il est tel personne petit-fils du prophète Mohammed afin que tout le monde le connaissent, puis il était martyr en disant (Vous avez des gens qui vous diront qui suis-je comme Aba Saïd Al Khadri et Sahl Ibn Saad), et il (p) a confirmé qu’il n’existe pas un autre fils de fille du prophète sauf lui, Sayeed Al Safi montre que l’imam voulait savoir pourquoi ils le combattent, confirmant qu’il y a des questions dans l’histoire qui n’ont pas de réponse, mais sa réponse est l’entêtement et l’ignorance loin de la logique.

Sayeed Al Safi a dit que l’imam Al Hussein s’est adressé à eux à Achoura leur demandant si c’est à cause de quelqu’un qu’il a tué ou c’est pour une sunna, montrant que cette question est importante car s’il y avait un vrai homme il aurait répondu (oui) nous avons préparé les troupes pour vous tuer.

Quelques réponses étaient : ‘’Nous n’avons pas de problème avec toi mais nous haïssons ton père !!’’, comme si l’imam Ali qui est le commandeur des croyants n’était pas croyant, et c’est croyance a était émise par les imams du Cham qui l’ont enraciner dans les esprits de ces gens car ils l’insultaient dans leurs sermons et honte à eux.

Certains d’entre eux quand ils disent (Haire son père) il disent haire la vérité (le droit) car l’imam Ali (p) était vrai ne complémenter pas et ne flatter pas, pour cela quelques ’un ont fui la vérité car il ne trouvaient en l’imam Ali aucune faille, à savoir que d’autres ont répondu à l’imam Al Hussein (p) en disant que la cause de leur attaque est qu’il (p) na pas voulu les règles du Emir (Yazid).

Al Safi s’enquiert des spécifications d’un Emir (prince) qu’ils demandent à l’imam Al Hussein (p) de suivre, quels sont ses spécifications, sa famille, sa science, sa compréhension et sa piété, indiquant que toutes ses réponses ne sont pas rationnelles.
Sayeed Al Safi a déclaré que cette question n’est considérée comme ancienne, mais elle se renouvelle, car il y a des gens qui n’écoutent pas les conseils et la rejettent, principalement ceux qui naissent et grandissent avec une faille dans leur cerveau et leur compréhension et le rejet du conseil, montrant que ceux là après qu’ils sont rentrés dans le champs de bataille et après le martyr de l’imam Al Hussein (p) ont appelé (Brulés les tentes des oppresseurs), indiquant le niveau superficiel de la compréhension.

Le représentant de l’autorité religieuse a indiqué que certains des assaillants de l’imam Al Hussein (p) savaient qui était l’imam Al Hussein (p), mais ils sont venus le combattre malgré cela.

À lire aussi: L’Autorité religieuse suprême: Le peuple irakien ne peut plus tolérer les mauvais résultats des fonctionnaires causés par la corruption

Montrant que l’imam Al Hussein voulait avec ses paroles sauver ces pauvres de l’égarement, mais ils ne comprenaient pas et ne voulaient pas car ils ne pouvaient pas Jihad le soi-même, et ils étaient des lâches, décrivant leur situation comme raconté par Arbab Al Mukatil que quand l’imam AL Hussein portait sur eux ils fuyaient comme les criquets, et c’est le cas de celui qui veut la vie.

Sayeed Al Safi s’est demandé : « Ce qui s’est passé dans la tête de ceux-là quand ils portaient leur épée et frappaient l’imam Al Hussein (p), et qu’avait celui qui a lancé sa flèche pour tuer un nourrisson ».

L’autorité religieuse suprême voit que le malheur Al Taff a produit cette distinction, et cette caractéristique ne s’est pas terminé mais elle continue et caractérisé par la lâcheté, l’amour du bas-monde, les gains personnels et le rejet du conseil, et les semblables de ceux-là sont parties avec les malédictions de la vie et du haut-de-la, citant les ziyarats de l’imam Al Hussein qui sont pleines de malédictions sur ceux-là.

La malédiction (La’n) est un concept coranique et une partie qui n’ont ni esprit ni compréhension ne veulent pas connaître la scène Achourite et disent que les mots de malédiction sont posés dans les ziyarats, et ceux qui parlent ainsi sont des amoureux du bas monde et veulent le caché et ne souhaitent pas entendre le conseil.

Le représentant de l’autorité religieuse suprême a cité la position de ceux qui ont répondu à l’appel de l’autorité religieuse suprême disant : « Ont répondu ceux qui ont répondu car le concept était clair et a eu une Fatwa contre Daesh et les ennemis, et d’autres n’ont pas répondu ». Et la scène Achourite se renouvelle chaque jour pas seulement dans la guerre mais aux d’autres situations.

Confirmant que le soleil ne pourra pas être caché, même s’ils ont armé contre Al Hussein et qu’il est Kharijite et n’a pas voulu le gouvernement du Khalif des musulmans, et toute grande armée contre le maître des martyrs (p) aboutira à une défaite.

À lire aussi: L’autorité religieuse suprême: les jeunes d’aujourd’hui sont confrontés à un terrible danger culturel

A la fin du sermon, le représentant de l’autorité religieuse suprême ; Sayeed Al Safi (LV) a appelé à la nécessité de faire revivre les rites en disant : « Les croyants réussissent à faire revivre les rites et cultes pas seulement pour se rappeler le maître des martyrs (p) mais aussi pour faire revivre les esprits malades qui veulent la vie mondaine et qui sont devenus fainéants, et faire revivre les rituels rappel l’âme et nous devons bénéficier des bénédictions de ces rituels et Madjalis Husseinites ».

Nous demandons à Dieu Tout Puissant de nous aider dans le bas-monde et de nous accorder les bénédictions du maître des martyrs (p), et demandant à Dieu Tout Puissant de nous accorder la Grâce de l’imam Al Hussein (p) et qu’il (p) soit satisfait de nous, et la dernière de nos prières est Louange à Dieu Tout Puissant et que la prière et la paix soient sur Mohammed et sa lignée vertueuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here