PARTAGER

SHAFAQNA – Al Kafeel : L’autorité religieuse suprême a traité lors du second sermon du vendredi du 18 Ramadan 1440 AH correspondant au 24 Mai 2019, prononcé par son éminence Cheikh Abdel Mahdi Al Karbalaï, des sujets liés à l’éthique, l’éducation et de communauté liés au mois de Ramadan et comment nous pouvons utiliser ses le mois sacré pour réformer le système de relations sociales, disant :

Chers frères et sœurs, le sujet d’aujourd’hui du deuxième sermon est : Comment utiliser le mois de Ramadan pour réformer le système de relations sociales ? L’humain, dans sa vie terrestre a besoin de réformer le système de relations avec sa famille, ses amis, ses frères et le reste de la société. Chers frères et sœurs, nous notons souvent que les Imams infaillibles (paix sur eux) dans leurs Hadiths parlent du mois de Ramadan en disant : (Ne faites pas du jour de jeûne ressemble à un jour normal), pourquoi ils (p) répétant souvent cette expression ? Que veulent-ils (p) dire ?Comme si ce mois de Ramadan à une spécification, cette atmosphère de foi, de bénédictions et de grâce divine rendent les cœurs compatissants, les esprits sensibles et répondent rapidement au conseil, et dans nos vies, nous sommes sujets aux erreurs, aux dérapages et aux écueils, et nous manquons la réforme et l’intégrité dans nos vies, et nous avons besoin pendant le mois de Ramadan de corriger notre soi et corriger et réformer nos erreurs, ainsi que la marche de notre vie.

Parmi les choses qui nous menacent sont : L’intersection, l’aliénation, l’abandon et la division dus à la concurrence, aux conflits, aux crises, aux différences d’opinions, convictions et aux conflits entre les hommes de la vie génèrent la haine, l’envie et les conflits.

L’Islam et les imams infaillibles, souhaitaient que la communauté islamique soit forte et cohérente dans ses relations collectives, de manière à pouvoir faire face aux problèmes et aux crises et à affronter les ennemis avec la force et les empêcher de la pénétrer ou de l’influencer. L’islam et les imams infaillibles (paix sur eux tous) ont voulu que nous montrions aux autres nos principes et nos valeurs en termes de compassion, de solidarité et de cohésion, et ne pas en conflits, séparé et faible, c’est-à-dire qu’ils (p) veulent que nous montrions la véritable image de l’islam.

À lire aussi : L’autorité religieuse suprême : personne n’a le droit de prendre les jeunes pour un pont pour atteindre ses objectifs

Il est nécessaire d’appliquer le Doua de l’imam Al Sajjad (paix sur lui) de début du mois de Ramadan, car c’est un puit de connaissance, valeurs morale et sociales, comme il est dit (Aide-nous à le jeuner en préservant nos âmes des erreurs, et aide nous lors de ce mois de consolider le lien de fraternité et famille …). La relation de fraternité, représente le principe et la valeur et l’éthique religieux et humain en général et ne se limite pas aux musulmans et aux croyants, soulignant que la rupture de ce lien nuit à tout le monde, ce lien représente un pilier, un soutien dans les crises et les souffrances, tel est décrit dans un discours de l’imam Ali (p) : (L’homme, bien qu’il ait de l’argent ne peut s’éloigner de sa tribu, ils le défendent par la langue et les mains, ils le consolent et le soutiennent ….).
En même temps, les versets coraniques et les hadiths saints ont fortement insistés sur la connexion et le maintien de ce lien de fraternité, pour l’importance de cette nature et ce principe pour lequel Dieu Tout Puissant à accorder plusieurs récompenses dans la vie terrestre et l’au-delà, y compris la purifications des actes et le développement de l’argent et l’augmentation de l’âge et d’autres données, et notant que la rupture de ce lien, comme indiqué dans certains hadiths vient après le polythéisme Dieu, comme il a été rapporté sur le commandant des croyants (la paix soit sur lui) disant : ( Le plus laid des péchés est la rupture du lien fraternel).

Des fois, certaines personnes traitent les autres du même, ils visitent ceux qui le visitent, donnent à ceux qui lui donnent et s’ils coupent ce lien il le coupe aussi, le plus haut niveau est d’échanger cet abus en charité par le pardon et la gentillesse, l’importance de ce lien de fraternité en transcendant l’abus et ne pas couper ce lien, afin de bénéficier de la grâce de Dieu, comme décrit dans certains hadiths mentionnés dans ce domaine, Allah fait la gloire de ceux qui adhèrent à cette moralité, (trois avec lesquels Dieu donne la gloire…), ce qui veut dire que l’humain par ces trois n’est pas rabaisser ou humilier, et ces trois sont : Le pardon, donner à celui qui ne ta pas donné, de rendre visite à celui qui ne te rend pas visite).

Par conséquent, frères et sœurs, nous sommes dans ce mois béni où nous devons penser et nos cœurs et nos âmes acceptent le conseil et cette exhortation du Prophète (que la paix soit sur lui et sur sa famille), Chacun de nous regarde cette réalité sociale qu’il vit et essaie de communiquer avec sa famille, donner, rendre visite et pardonner, si vous faites cela, Allah devint votre soutien. Cherchons dans ce mois béni, cette connexion avec Dieu par la connexion et le lien fraternel et social.

Nous demandons à Allah de nous aider à jeûner ce mois béni et à nous aider à adhérer à ces principes pour atteindre la piété, mes chères frères et sœurs, nous nous répétons et nous mettons l’accent sur le sujet ; Dieu Tout Puissant a fait du jeûne un pont pour la piété, juste se priver en nourriture et eau n’est pas suffisent, il faut absolument le système moral, le travail sur soi-même (esprit) améliorer sa moralité et raffiner les âmes, construire un système de relations sociales réussi, nous arriverons à la piété souhaité par Dieu, nous demandons à Dieu tout puissant de nous aider à cela, et de perpétuer cette bénédiction sur nous, et nous remercions Dieu seigneur des Mondes, et la dernière de nos prière est Louange à Dieu Tout Puissant et que la paix et les prières soient sur Mohammed et sa lignée vertueuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here