PARTAGER

SHAFAQNA – Al Kafeel : L’autorité religieuse suprême a montré que l’examen de l’incident Al Taff est important sur les plans historique, social et politique, de sorte que les frères compétents devaient chercher à connaître les répercussions du dixième jour de Muharram.

Cela s’est produit lors du deuxième sermon de la prière du vendredi béni qui s’est tenue à la nef sainte Husseinite le vendredi 5 octobre 2018 et qui a été prononcé par Son Éminence Ahmed Al-Safi (LV), et voici son texte :

L’une des personnalités les plus importantes d’Achoura après le martyr de l’imam Hussein (que la paix soit sur lui) est l’imam Al Sajjad (p).

À lire aussi: Celui qui a pris la position courageuse contre les terroristes est celui qui a traduit les principes de la renaissance Husseinite

Exposé l’incident Al Taff est important au niveau historique, social et politique, est ce sont les frères spécialistes qui devraient se pencher pour connaître les percussions de Achoura, habituellement les événements historiques nécessitent des introductions, mais des fois ces introductions sont non connus sauf pour la personne chercheuse et soigneuse qui voit le déroulement des choses autrement, car l’historien quand il rédige ne connait pas les événements avant et lui sont inconnus.

Par exemple, quand un homme veut écrire la biographie d’un scientifique : ce scientifique était enfant, était une personne ordinaire inconnu, puis il est devenu scientifique, puis est décédé. La date de sa mort est connu car c’est un événement historique, mais son enfance et sa naissance n’est pas connu car n’était pas un événement, les événements importants sont l’importance de l’attention et les événements parallèles sont négligés.
Certains des événements historiques étaient importants car il y a une déformation d’une certaine approche, Dieu Tout Puissant a scellé le massage par le Prophète (Prière et paix soient sur lui et sa sainte famille) et il ne fait aucun doute que ce message a consenti de grands sacrifices et lorsque nous lisons l’histoire, nous voyons des sacrifices clairs pour quoi?!! Il y a un bain de sang et il y a du sang. Nous voulons en rechercher le second, ce sang versé doit être un problème de principe, qui doit être résolu même par le sang, jusqu’à ce que le problème soit résolu.

L’Imam Hussein (que la paix soit sur lui) a soulevé le slogan qui dit: (Je suis pas sorti pour la gloire de la vie …) Le problème de ma sortie n’était pas ces choses, possible que d’autre que moi sortira demandant une chose de la vie basse à travers un slogan fraternel, et se battent pour la vie basse, et Généralement, ces personnes ne se battent pas au premier rang car s’ils sont tuées, leur cause est détruite….

L’imam Hussein (que la paix soit sur lui), lorsqu’il a commencé à poser ce slogan, a déclaré: (Je suis sortie demandant une réforme), une question importante : la réforme est faite ou pas ?

L’imam Hussein (paix soit sur lui) son esprit est grand et ne marchera pas pour une cause suspecte ou douteuse…. Donc il y avait un objectif béni dans la marche de l’imam Al Hussein (p) … L’imam Hussein (que la paix soit sur lui) savait qu’il sera tué le dixième jour de Muharram, mais ce slogan est resté entre les mains de l’imam Hussein (que la paix soit sur lui), de sorte que l’imam Hussein (la paix soit sur lui) doit avoir atteint l’objectif de réforme de la nation de son grand-père (Ppsl). L’imam (la paix soit sur lui) dit : je veux que vous vous corrigiez, et on ne sait pas si cela est possible parce que la volonté est faible, Noé (la paix soit sur lui) est resté longtemps dire à son peuple de croire en Dieu mais personne ne l’a suivi ni a cru en ses paroles, donc le problème n’est pas en Noé mais dans son peuple.

Le jour de l’Achoura, l’imam Al-Hussein (la paix soit sur lui) s’est sacrifié pour atteindre son objectif, qui était de guider les gens dans la justice, et après son martyre, sa réforme a été fortement dirigée par son fils Imam Ali as-Sajjad (Paix soit sur lui).

L’un des plus grands défis auquel l’Imam as-Sajjad (la paix soit sur lui) a été confronté était les médias trompeurs, qui avaient présenté à la communauté – à laquelle l’Imam était confronté – un islam contrefait. La désinformation du gouvernement de Damas a joué un rôle influent en induisant les gens en erreur et en les éloignant des vrais principes de l’islam. Même les personnes sages ne peuvent rien faire si la nation tout entière est induite en erreur, et ces personnes n’ont pas donné à Imam Al-Hussein (p) la possibilité de communiquer avec eux le jour de l’Achoura; ils ne l’ont jamais écouté et lui ont dit: «Vous nous avez exaspérés en essayant de nous persuader de nombreuses preuves de votre véracité», puis ils ont fermé leurs oreilles pour ne pas l’écouter.

Ici, nous pensons également à l’exemple de Khuwalla [ou Khawli] qui a été chargé par Umar Ibn Saad de porter la tête de l’imam al-Hussein (la paix soit sur lui) à Ibn Ziyad à Koufa. Pour présenter la tête de l’imam, il a récité une poésie:

«Gouverneur! Tu devrais remplir mes sacs d’or ou d’argent!
J’ai tué le plus honorable maître.
Celui qui est le meilleur en généalogie
Et qui a eu les meilleurs père et mère. ”

Ibn Ziyad a dit: «Si vous savez qu’il était comme ça, pourquoi l’avez-vous tué? Par Dieu, je ne vais rien te donner!

À lire aussi: Zaynab al-Kubrâ, Imam Sajjâd et les autres Captifs de Achourâ à Kûfa

Et l’autre exemple du vieil homme qui est venu à l’imam Sajjad et a dit: “Louez Dieu qu’il a fait de vous des prisonniers et vous a méprisez!”
L’imam As-Sajjad répondit: “As-tu déjà lu le Coran, mon vieux?”
Le vieil homme a répondu: “Oui.”
Imam as-Sajjad a demandé: «Avez-vous lu le verset:
Dites: « je ne vous demande aucune récompense, mais de l’amour pour le proche parent? »
Il a dit oui.”
Imam as-Sajjad a demandé: «Avez-vous lu le verset: Alors, nous sommes vos proches ?»
Le vieillard a dit: “Je demande à Dieu de me pardonner et je jure par vous que je suis loin des ennemis de la famille de Mohammed.”

L’imam (p) a commencé à faire face à ce problème. Le problème n’est pas un problème de prière, mais le problème pour qui prie-t-il? Qui leur a enseigné cette prière? Et quand ils font la Chahada, avec laquelle ? Qu’est-ce qu’ils ont à voir avec le prophète? Et quelle est la relation de ceux qui sont assis sur Minbar avec le prophète? Deux partis ne rencontrent pas l’un d’eux vaincu par la force et l’autre a vaincu par la logique de la vérité, c’est la réforme. La réforme n’est pas avec la force. Combien de sultan ou de gouverneur avait le pouvoir et a échoué lamentablement, et l’Imam (que la paix soit sur lui) avec sa maladie ce qu’il a fait?! Qu’a fait l’Imam Zine El Abidine (que la paix soit sur lui)?

Les prisonniers ont reçu l’ordre de se rendre dans le hall principal de Yazid et ils ont tous été attachés ensemble avec une longue corde. Alors qu’ils se dirigeaient vers le château, ils étaient battus s’ils n’allaient pas vite.

Quand ils sont entrés dans le château et étaient en présence de Yazid, l’imam as-Sajjad a demandé à Yazid: «Que pensez-vous que le prophète dirait s’il nous voyait dans cette situation?

Les gens ont commencé à pleurer et Yazid a ordonné de couper la corde. La tête de l’imam Al-Hussein était devant lui. Il a regardé Numan Ibn Bashir et a dit: «Louez Dieu de l’avoir tué

Numan a répondu: “Muawiyah, ton père, ne voulait pas faire tuer Al-Hussein.”
Yazid répondit: «C’était avant le mouvement d’Al-Hussein. Si Al-Hussein avait commencé son mouvement auparavant, mon père Muawiyah l’aurait tué. ”

Puis Yazid fit face à Imam As-Sajjad et dit: «Que pensez-vous de ce que Dieu a fait à votre père, Al-Hussein ».

L’imam As-Sajjad répondit: «J’ai vu ce que Dieu a écrit.”
Yazid a consulté ses conseillers sur l’assassinat de l’Imam As-Sajjad et la plupart d’entre eux ont accepté de le faire tuer.

L’imam As-Sajjad a dit: «Oh, Yazid! Ces gens vous trompent. Contrairement au peuple de Pharaon, il l’a interrogé sur Moïse et Aaron. Ils ont dit: “Quittez Moïse et Aaron, car les enfants des prophètes ne doivent pas être tués”.

Yazid réfléchit et réfléchit, puis Imam as-Sajjad lui demanda la permission de parler. Yazid a dit: “Vous pouvez parler, mais ne dites pas de sottises.”

À lire aussi: L’imam Sajjâd (A.S) après le soulèvement de Achoura

Imam as-Sajjad a déclaré: «Je suis dans une position dans laquelle je ne peux pas dire des bêtises. Que penseriez-vous si le prophète nous voit dans cette position?
Yazid a ordonné le retrait des chaînes de l’Imam as-Sajjad, puis a fait face à ses prédicateurs royaux et leur a demandé de louer Muawiyah et d’humilier Al-Hussein. Quand ils ont continué à insulter Ali et Al-Hussein (paix sur eux deux), l’imam al-Sajjad les a interrompus et a crié: «Vous essayez de plaire aux humains contre Dieu. Tu vas finir en enfer!

Alors, l’imam al-Sajjad dit calmement: «Oh, Yazid! Laisse-moi aller au même endroit que cet homme (le prédicateur) et dire ce qui pourrait plaire à Dieu et ce qui bénéficierait à ces gens. ”

Yazid a refusé, mais les gens ont insisté pour l’autoriser. Le peuple persiste et Yazid ne veut pas le mettre en colère, alors il le permet.

L’Imam al-Sajjad a déclaré: «Louez Dieu qui n’a pas de commencement, qui est éternel. Personne n’était devant lui et personne ne le poursuivra. Il restera après la destruction du monde entier.

O gens! On nous donne six caractéristiques et nous avons été honorés par sept. La connaissance, la patience, la générosité, l’éloquence, la bravoure et l’amour règnent dans le cœur des croyants; et nous sommes honorés que le prophète appartienne à notre famille, l’ami, Siddiq Tayyar, le lion de Dieu et le lion du messager, ainsi que les deux petits-fils du prophète de cette nation.

O les gens! Qui me connaît me connaît et qui ne me connaît pas, je lui dirai qui je suis dans la généalogie et dans mon caractère.

O gens! Je suis le fils de la Mecque et de Mina. Je suis le fils de Zamzam et de Safa. Je suis le fils de celui qui a porté la pierre noire avec sa robe. Je suis le fils du meilleur de ceux qui portent des vêtements [sont civilisés]. Je suis le fils du meilleur de ceux qui ont fait Tawaf [entourant la Ka′bah] et Sa’y [se promenant entre les monts Safa et Marwa, comme l’un des rites du pèlerinage Hajj]. Je suis le fils de l’homme qui a conduit le Buraq [le cheval ailé] jusqu’au bout de l’horizon et a atteint son Seigneur. Il se trouvait à deux pas de son arc. Je suis le fils de celui qui a prié avec les anges. Je suis le fils de celui qui a reçu la révélation.

Je suis le fils de celui qui s’est battu avec le prophète de Dieu aux batailles de Badr et de Hunayn et il [Ali] croyant et fidèle à Dieu, même en un clin d’œil. Je suis le fils du meilleur des croyants et l’héritier des prophètes et le chef des musulmans, le chevalier des combattants, le père d’Al-Hassan et Al-Hussein, Ali (p) fils d’Abi Taleb. Je suis le fils de Fatimah al-Zahra (p), dirigeante de la femme, et de grande Khadijah. Je suis le fils de celui qui a été tué et couvert de sang. Je suis le fils de celui qui a été tué à Karbala. Je suis le fils de celui pour qui les djinns ont pleuré et même des oiseaux au vent.
Lorsque l’Imam al-Sajjad a dit cela, les gens ont crié et se sont plaints dans un tumulte de chagrin.

Yazid a commencé à craindre une aggravation de la situation. Il a donc ordonné au Mouadhen de réciter l’Adhan bien que l’heure de la prière ne soit pas arrivée.
Le Mu’adhen cria: «Allahu Akbar! (Dieu est grand) “et l’Imam al-Sajjad a dit:” Dieu est plus grand et plus honoré que tout! ”
Puis le Mouadhen a dit: “Ashhadu anla ilaha ilallah [je témoigne qu’il n’y a pas de dieu à part Allah]” et l’Imam al-Sajjad a déclaré: “Oui, je témoigne avec tous ceux qui témoignent qu’il n’y a pas de dieu autre qu’Allah! ”

À lire aussi: L’autorité religieuse suprême: Une des caractéristiques de la personne qui représente la lignée du tueur d’Al Hussein (p) est qu’il n’entend pas le conseil d’un conseiller honnête

Quand le Mouadhen dit: «Ashhadu anna Muhammadan rasulullah [je témoigne que Mohammad est le messager de Dieu]», Imam as-Sajjad dit au Mouadhen: «Je vous demande, par le droit de Mohammad, de vous taire une minute!”

Il fit face à Yazid et dit: «Ce messager de Dieu est-il votre grand-père ou mon grand-père? Si vous dites qu’il est votre grand-père, les personnes présents et tout le monde saura que vous êtes un menteur, et si vous dites qu’il est mon grand-père, pourquoi avez-vous tué mon père injustement? Pourquoi as-tu pillé sa fortune? Pourquoi avez-tu capturé ses femmes? Le jour du jugement, mon grand-père sera contre vous.

l’Imam (p) avait un problème très important, à savoir le problème des esprits et des âmes qui n’avaient pas la possibilité de penser, mais qui avaient été induits en erreur par la propagande.

Et nous savons tous que ce type de média et de publicité existe depuis toujours.
Nous demandons au Tout-Puissant Allah de nous couvrir de Sa couverture et de nous protéger tous et notre pays de tout mal. Et la dernière de nos prières est la louange à Allah, Seigneur des mondes, et les prières et la paix d’Allah soient sur Mohammad et sur sa lignée pure et vertueuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here