PARTAGER

SHAFAQNA – Al Kafeel : L’autorité religieuse suprême a exhorté les jeunes à contester les circonstances et à ne pas recourir à la pensée négative, soulignant que le phénomène du suicide ne s’était pas éteint plus tôt, car ce n’était pas un acte courageux de mettre fin à ses jours, laissant des tragédies à la famille, seul le fou qui est celui qui refuse sa vie.

Tels étaient les points importants énoncés dans le deuxième sermon de la prière du vendredi tenue le 8 Dhu al-Qi’dah 1440 H, correspondant au 12 juillet 2019, dans le sanctuaire sacré de l’Imam al-Hussein (la paix soit sur lui) et conduit par son éminence Sayed Ahmad al-Safi, dans laquelle il a déclaré:

Frères et sœurs, j’aimerais parler de deux sujets: le premier concerne les tribus et le second, le phénomène du suicide.

Premièrement, il ne fait aucun doute que l’identité de chaque pays est sa source de fierté et nous sommes fiers de la diversité en Iraq. Les tribus sont l’un des piliers fondamentaux de la composition de ce peuple. Les tribus irakiennes ont une longue et importante histoire et d’innombrables démarches honorables telles que leur position dans la révolution d’Ishrin, dans laquelle elles ont pris les rênes pour protéger l’identité du pays, ainsi que ces dernières années, lorsque les tribus se sont précipitées pour défendre le peuple, terres et les sanctuaires de l’Iraq, en réponse à la fatwa de l’autorité religieuse suprême chargée de vaincre Daesh. Outre la morale et les valeurs bien connues des tribus (générosité, courage, noblesse, etc.), ces tribus ont été une source d’éducation pour beaucoup d’écouter leurs conseils, leurs conseils et leurs conseils en façonnant la jeunesse virtuelle. Jusqu’à ce que les gens disent: “conseils et écoles”, contribuant de manière positive à l’émergence de jeunes aux valeurs et à la morale nobles, dont nous sommes tous fiers.

Récemment, certaines choses ont commencé à émerger et à heurter les valeurs des tribus, alors que certains comportements parasites ont commencé à affecter les valeurs nobles des tribus. Par exemple, certains des conflits ne sont pas résolus à moins que des sommes exorbitantes ne soient versées, ce qui les pousse instamment à inventer des problèmes à des fins matérielles, ce qui en fait une question purement financière, en négligeant les valeurs et les vertus. Notant que sur le plan religieux, ces sommes énormes sont injustes.

Le deuxième point est la falsification des faits, ce qui signifie que le clan soutient son membre même s’il a tort. C’est un problème que les sages refusent, et au contraire, les sages de la tribu tiennent le membre du clan pour responsable. Dans chaque conflit, il y en a un qui a tort. Il est impossible de trouver que les deux côtés sont des anges. Les conseils doivent être donnés à l’auteur du méfait, et nous ne le soutenons pas simplement parce qu’il est membre de notre tribu et nous commençons à falsifier la vérité et les faits pour cet amour. C’est tout faux.

Un autre point important est qu’il y a eu des perturbations dans certaines institutions. Par exemple, la clinique d’un médecin a été perturbée parce que, par exemple, il était accusé d’avoir fait du tort au patient. Cela n’a aucun sens. Tant que la logique existe et que l’esprit existe, les choses sont résolues beaucoup plus facilement. Comme dans le cas où la clinique du médecin doit être fermée pendant plusieurs jours, jusqu’à ce que le problème soit résolu, cela perturbera notre vie quotidienne. Votre droit peut être pris d’une manière qui préserve l’existence de tout le monde. Il faut trouver des solutions appropriées pour traiter l’erreur et ne pas rechercher des réactions plus grandes que l’erreur elle-même. Quelle honte pour notre pays des gens qui font face à des problèmes d’une manière qui est loin de l’objectivité ultime.

À lire aussi : La Haute Autorité Religieuse met en garde contre la propagation de la drogue

L’application de la loi est un autre point important. Certains employés de l’État se plaignent qu’une fois qu’ils appliqueront la loi, la tribu les punira. Donc, si un membre d’une tribu est un malfaiteur et obtient sa punition légale, les membres de la tribu puniront celui qui l’a puni! Un policier ne peut pas appliquer la loi de la route sur une voiture parce que le propriétaire est d’une certaine tribu! Et ainsi de suite des comportements illégaux! Où sont les nobles vertus des tribus?! Il doit y avoir une coutume acceptée qui ne se heurte pas à la loi et à la religion. Comme personne n’est satisfait de la situation actuelle, nous avons besoin d’être rassurés; quand une personne commet une erreur, elle doit être tenue pour responsable conformément aux coutumes, à la loi et à la religion acceptées.

Le deuxième sujet concerne le phénomène du suicide. Ce phénomène n’existait pas auparavant, et s’il y en a, ce sont des cas rares! Mais maintenant, il est principalement répandu parmi les jeunes. Il est notoire qu’au début de la jeunesse, les gens n’ont pas beaucoup d’expérience et peuvent traverser une crise financière: cela peut entraîner une perte d’argent, une expérience universitaire qui échoue, ou une expérience émotionnelle Par exemple, un homme qui essaie d’épouser une femme trouve ce qui l’empêche de marcher.

L’une des erreurs commises par les jeunes, en particulier ceux accompagnés d’amis pessimistes, est de se suicider, en raison du manque d’attention des pères ou des familles qui doivent guider leurs enfants et leur enseigner constamment la meilleure éthique. De plus, lorsqu’un jeune voit qu’il n’y a aucun moyen de se soulager d’un problème, il pense que quitter cette vie est la seule solution.

Mes fils, mes chers jeunes, vous êtes dans la force de l’âge et dans vos perspectives d’un avenir meilleur, et il est inapproprié de mettre fin à vos jours à cause d’une ou même de dix expériences infructueuses, mais vous devez tirer des enseignements de telles expériences.

Ainsi, nous conseillons aux jeunes de ne pas prendre conseil des perdants; ceux qui auraient dû se conseiller d’abord et écouter les gens qui ont réussi, en notant que se suicider n’était pas un courage; c’est simplement un acte du perdant qui échappe à sa vie en laissant derrière lui une famille tragique: un aliéné est celui qui peut refuser sa vie.

Se suicider est étrange pour la société irakienne; cela n’avait jamais existé auparavant, notant que des circonstances difficiles ou le chômage ne justifiaient pas le suicide – les jeunes devraient faire face aux circonstances difficiles et rester ambitieux et optimistes.

Nous demandons au Tout-Puissant Allah le succès et l’espoir pour notre jeunesse, et nous le prions de leur ouvrir des perspectives pour voir le bien. O Allah protège nos jeunes, nos familles et notre pays de tout mal. Et, la dernière de nos prières est; Louange à Allah, Seigneur des mondes, et Prières et la paix d’Allah soient sur Mohammed et sa lignée pure et vertueuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here