PARTAGER
L’autorité religieuse suprême Les prières du vendredi mariage mariage des jeunes prière du Vendredi Prières du vendredi Sermons Sayed Ahmed Al-Safi Sayeed Ahmed Al Safi Sayyed Ahmad Al-Safi sermon de la prière du Vendredi sermon du Vendredi société irakienne
le représentant de l'Autorité religieuse suprême, Sayed Ahmed Al-Safi

SHAFAQNA – AlKafeel : L’autorité religieuse suprême rappelle que certains politiciens qui craignaient autrefois l’ombre de l’oppresseur, et maintenant que Dieu leur a permis de prendre les rênes du gouvernement, ils ont oublié ce qu’ils étaient avant, ils ne devraient pas oublier que Dieu Peut reprendre ce qu’il a donné et qu’avec les remerciements les bénédictions restent.

Ceci est venu lors du deuxième sermon de la prière du vendredi béni, qui a eu lieu le 7 Shawal 1439 AH correspondant au 22 Juin 2018 dans la nef husseinite sainte,, avec l’imamat de son éminence Sayeed Ahmed Al Safi (LV), et voici son texte :

Chers frères et sœurs, nous consacrons occasionnellement quelques versets coraniques pour mettre la lumière sur certaines des situations que vous rencontrez en tant qu’être humain et pour trouver des solutions dans un cadre que le temps permet. Nous allons d’abord lire trois versets de la sourate “Fussilat” [41] et après nous le ressentirons. Dans la sourate bénie des versets 49-51, il est dit: [ L’homme ne se lasse pas d’implorer le bien. Si le mal le touche, le voilà désespéré, désemparé. Et si nous lui faisons goûter une miséricorde de Notre part, après qu’une détresse l’ait touché, il dit certainement : “Cela m’est dû! Et je ne pense pas que l’Heure se lèvera [un jour]. Et si je suis ramené vers mon Seigneur, je trouverai, près de Lui, la plus belle part”. Nous informerons ceux qui ont mécru de ce qu’ils ont fait et Nous leur ferons sûrement goûter à un dur châtiment. Quand Nous comblons de bienfaits l’homme, il s’esquive et s’éloigne. Et quand un malheur le touche, il se livre alors à une longue prière].

Essentiellement, ces versets parlent de personnes qui perdent leur équilibre. Il est naturel que l’homme perde son équilibre, car parfois vous rencontrez des difficultés et parfois un état de soulagement. Il y a des gens qui n’apprennent pas de ces conditions et en profitent pour revenir à l’équilibre. Ils restent effrayés, déséquilibrés, et ne courent que pour leurs propres intérêts et indemnes, que cela mène à blesser les autres ou non. Je vais vous donner un exemple simple. Parfois, les nations ou les peuples subissent un blocus économique. Il ne s’agit pas des raisons, mais de l’état du blocage économique lui-même. Dans cet état, l’homme commence à prier Allah et il fait tout ce qui est en son pouvoir pour lever ce blocage. Vous avez une attention particulière à vos dépenses, êtes rationnel et ne gaspillez pas. Dès qu’Allah soulage l’homme, il reprend les vieilles habitudes qu’il pratiquait avant le blocage. On gaspille encore et on se préfère aux autres. Même dans la maladie, l’homme cherche naturellement refuge auprès de son maître, et dès qu’il est rétabli, il revient le plus vite possible où il était au début.

Une personne devient captive après avoir été odieuse et lésée. En captivité, l’homme retourne à son instinct naturel. Il réfléchit à son comportement et fait des promesses à Allah. S’il n’est pas en captivité, il ne s’écoule que quelques jours et l’homme retourne à son ancien état. Il perd son équilibre parce qu’il est arrogant et hautain et ne peut pas le combattre. Que les conditions changent est quelque chose de bien pour les humains, c’est utile.

Vous ne devez pas oublier le passé. Que vous ayez été pauvre ou riche, n’oublie pas comment tu as vécu. Ou vous étiez un persécuteur politique et Allah vous a fait une position. N’oublie pas ce qu’Allah t’a donné, parce qu’Il peut te prendre aussi ce don. Grâce à la gratitude, les cadeaux sont conservés.

Il dit: “Aucune fatigue ne frappe la personne, s’il (quelque chose) veut bien demander”. Vous ne vous en lasserez pas et ne lâcherez pas, car il y a un intérêt personnel derrière. Il est différent, cependant, “quand un mal le touche”, par l’emprisonnement, la maladie ou la pauvreté, parce que “alors il désespère (et) abandonne tout espoir”. L’homme se limite à lui-même et ne voit pas les autres. Tout doit être dans son intérêt personnel.

Après cela, il est dit: “Et si Nous le laissons goûter notre miséricorde”, quand? “[…] après l’avoir souffert”. Je pense que chacun d’entre nous vit quelque chose comme ça. Allah ouvre les portes et rachète pour la souffrance, le désespoir et la souffrance. Que fait une personne? “Et si Nous le laissons goûter notre miséricorde après l’avoir souffert, il dit sûrement:” Je suis d’accord avec cela. “Souvenez-vous des paroles de Qarun quand il dit:” Il m’a été donné seulement à cause de Sachant que j’ai “C’est aussi de l’arrogance humaine, il imagine des choses qui ne correspondent pas à la réalité. L’homme a besoin d’un prédicateur, s’il est lui-même un prédicateur, est-ce une bénédiction pour lui, ou il est enseigné par d’autres pour le féliciter. Parfois, une personne n’est ni un prédicateur pour elle-même ni ne prend des leçons de ce qui se passe, alors il a besoin de quelqu’un pour l’avertir, enseigne le mieux et dit: «Attention! Ne va pas sur cette terre comme si tu te considérais comme un dieu. Vous devez être humble et en bas, parce que ces jours sont transitoires! Allah vous montrera Ses signes. Si un cadeau arrive, soyez reconnaissant et garde-le. Si vous vous trouvez mal, alors soyez patients, afin qu’Allah vous ouvre les portes. Chers frères et sœurs, il est important de maintenir votre équilibre. L’homme dit: “Ça me convient”.

En outre, il dit: “Et si nous donnons miséricorde à l’homme, alors il se détourne (de nous) et marche de côté”. Il dit qu’il n’a rien à voir avec les autres. Pourquoi? Il va bien, il vit dans la prospérité, le reste n’a pas d’importance. Les autres sont mauvais? Ce n’est pas mon problème. Bien sûr, quand il souffre lui-même, il change encore, “mais quand un mal le touche, voici, il commence à parler des supplications d’une manière généreuse.”

Faites attention à ce type de personne qui ne pense qu’à lui-même. L’équilibre est nécessaire. Ces versets sont une sorte de réveil. Où va finalement l’homme? Chers frères et sœurs, en vérité, quand l’homme regarde l’ici et maintenant, il n’a besoin de rien d’autre que sa raison. Au début, l’homme n’était rien, il devait connaître ses limites et être humble. Notre problème est: “Mort à l’homme, comme il est ingrat!”, Nous ne connaissons pas les limites. L’homme doit connaître ses limites pour équilibrer et vivre comme Allah veut et comment il a été créé.

Chers frères et sœurs, l’état d’équilibre est nécessaire. L’homme doit être raisonnable. Puissions-nous appartenir à ceux qui écoutent les mots et suivent les meilleurs. Oh Allah, pardonne aux hommes fidèles et aux femmes fidèles, les hommes musulmans et les femmes musulmanes, les vivants et aussi les défunts, joignez-vous à nous ensemble et montrez à nos amants seulement le bien, la loi de Muhammad et la famille de Muhammad. Et la dernière supplication est que la louange est due à Allah et que les bénédictions d’Allah soient sur Muhammad et sa progéniture pure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here