PARTAGER

SHAFAQNA –  Ce qui suit fait partie du livre La Question De L’Imamat, par Sayyed Mujtaba Musavi-Lari , sélectionné par SHAFAQNA.

On a déjà lu que Le Coran interdit, même au Prophète, de changer quoi que ce soit des prescriptions divines:

“Si cet Apôtre Nous avait prêté quelques paroles (mensongères) Nous l’aurioms pris par la main droite, puis Nous lui aurioms tranché l’aorte.” (Sourate 69 “Celle qui doit venir” (Al-Hâqqa), verset 44 à 47 )

L’Attitude Irresponsable des Compagnons du Prophète (1)
L’Attitude Irresponsable des Compagnons du Prophète (2)

Nous constatons ainsi que certains compagnons de l’Envoyé de Dieu prenaient des positions personnelles en opposition avec celles du Prophète. Ils ne se pliaient pas à ses ordres et recommandations, et ils n’hésitaient pas à s’en écarter lorsque ces ordres allaient à l’encontre de leurs désirs.

Il n’est pas étonnant, par conséquent, que ces compagnons soient restés sourds aux paroles prononcées par le Prophète à Ghadir Khumm, et en d’autres circonstances.

À lire aussi : Les preuves Coranique de l’imamat des Imams chiites

D’autre part, il nous est loisible de constater, même à notre époque, que la majorité des gens ne refusent pas de suivre tout homme qui s’emparerait du pouvoir politique par quelque moyen que ce soit. C’est un fait incontestable.

Il y eut aussi, bien entendu, des personnalités indépendantes, intègres et respectées par tous les musulmans, qui ne changèrent pas d’attitude à la disparition du Prophète, et qui n’apportèrent pas leur soutien au choix qui fut fait dans la Saqîfa. Ils ont vécu, reclus dans leurs maisons, pour montrer leur opposition aux partisans de la Consultation (Chûrâ). Bien que les conditions régnantes ne leur permettaient pas d’élever leurs voix, ils demeurèrent fidèles à l’imam ‘Ali ibn Abi Taleb. Parmi ces personnalités citons:

Selmân al-Fârisî al-Muhammadî , Abu Dharr al-Ghiffârî , Abu Ayyub al-Ansârî , Khozeima ibn Thâbet , al-Miqdâd ibn al-Aswad al-Kindî , ‘Ammâr ibn Yâsser , Ubbay ibn Ka’b al-Ansârî , Khâled ibn Sa’îd , Bilâl al-Habachî , Qays ibn Sa’d ibn Ubâda al-Khazradji , Burayda al-Aslamî , Abu al-Haytham ibn al-Tîbân , Abân , et d’autres encore mentionnés par les historiens.

À lire aussi : Les raisons pour laquelle les imams n’ont pas été nommés dans le Coran

Ces derniers ont recensé jusqu’à 250 hommes parmi les compagnons fidèles du Prophète et en ont cité les traits particuliers. (1)

Dans son Târikh, Al-Ya’qûbî a parlé de:

Abu Dharr al-Ghiffârî , Selmân al-Fârisî al-Muhammadî , al-Miqdâd ibn al-Aswad al-Kindî , Khâled ibn Sa’îd, Zubayr , al-Abbâs , al-Barrâ ibn Ghâleb , Ubbay ibn Ka’b al-Ansârî , al-Fadhl ibn al-Abbâs. (2)

Dans son commentaire du “Nahdj al-Balâgha“, Ibn Abi-al-Hadîd écrit:

“Qays ibn Ubâda s’est opposé à son père au sujet du califat, et a juré qu’il ne lui adresserait plus jamais la parole.” (3)

Ce sont tous des hommes qui sont les chiites du début de l’islam et qui sont demeurés aux côtés de l’imam ‘Ali, conformément aux ordres du Coran et de la Tradition prophétique.

À lire aussi : L’Imamat est-il établi selon une prescription explicite? Sept arguments

Ils demeurèrent fidèles à leur foi -à l’exception de Zubayret sous le règne des trois califes, leur nombre ne cessa de croître.

Leurs noms, symboles de vertu et de courage, figurent dans les livres d’Histoire. Citons-en quelques uns:

Muhammad ibn Abi Bakr , Sa’sa’a ibn Sûhân al-‘Abdi , Zayd ibn Sûhan al-Abdi , Hichâm ibn Utba , Abdullah ibn Badîl al-Khuzâ’ï , Maytham al-Tammâr , Ady ibn Hatem al-Tâ’ï , Hadjr ibn Ady al-Kindî , Al-Asbagh ibn Nubâta , Al-Harith ibn al-A’war al-Hamadâni , Amrou ibn al-Hamq al-Khuzâ’ï , Mâlik al-Achtar al-Nakh’ï , Abdullah ibn Hâchim al-Mirqâl , Kumayl ibn Ziyâd , Rachîd al-Hidjri , Uways al-Qaranî al-Yamani , et d’autres encore.


  1. Charaf ed-Dîn: Fossoul ul-Muhimma, p.l77 à 192.
  2. Voir: tome 2, p. 103.
  3.  Voir à ce sujet: “charh Nahdjial-Balâgha” tome 2, p.18.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here