PARTAGER
Israël, Benjamin Netanyahou, EAU, Bahreïn

SHAFAQNA – Oumma: «Citoyens d’Israël, je vous annonce une bonne nouvelle : nous sommes parvenus à un autre accord de paix avec un autre Etat arabe, avec Bahreïn qui se joint à l’accord de paix historique signé avec les Emirats. Vingt-six ans ont passé depuis le deuxième accord de paix avant que nous parvenions au troisième, mais nous n’avons pas eu besoin d’attendre vingt-six autres années. Vingt-neuf jours ont suffi pour parvenir au quatrième accord, et il y en aura d’autres. C’est une nouvelle ère de paix contre la paix et d’économie contre l’économie», a déclaré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, ce samedi, dans un discours qui a suivi l’annonce de la normalisation de Manama avec Tel-Aviv. Le chef de l’Exécutif israélien laisse entendre ainsi que d’autres pays arabes rallieront le plan mis en branle par Washington dans le cadre du nouveau Grand Moyen-Orient (GMO) qui consiste à refonder la carte de la région de sorte à servir les intérêts américains et israéliens, sur fond de crise au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG). Si le Qatar campe sur sa position hostile à tout rapprochement avec l’entité sioniste, l’Arabie Saoudite a de nouveau applaudi la décision du voisin bahreïni d’emboîter le pas aux Al-Nahyane qui ont ouvert le bal et provoqué une vague d’indignation en Palestine.

À lire aussi: Israël-Bahreïn: Des contacts discrets à la normalisation des relations+ Vidéo

Riyad, qui n’ose pas encore annoncer son ralliement ouvertement à la stratégie d’abandon de la cause palestinienne à la faveur d’une protection de l’Etat hébreu contre l’«ennemi chiite», chemine lentement mais sûrement, néanmoins, vers une normalisation qui pourrait prendre une forme plus déguisée en raison du rôle religieux des Al-Saoud, «protecteurs» des Lieux saints de l’islam qui pourrait provoquer une levée de boucliers dans l’ensemble du monde musulman. Mais l’Arabie Saoudite finira un jour ou l’autre par franchir le pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here