PARTAGER

SHAFAQNA – MiddleEast : Inutile de préciser qu’il s’agit d’un enfant palestinien, ni que c’est l’armée d’occupation israélienne qui a envoyé une convocation à ses parents en prétendant qu’il aurait jeté des pierres sur un véhicule de l’armée.

Mohammed Elayyan, habite avec sa famille le quartier de Issawyia qui fait partie des zones en effervescence en raison des démolitions de maisons en série.

Son père Rabiaa l’a emmené ce mardi matin au commissariat en lui disant qu’ils allaient à la piscine, ne sachant trop quoi lui dire.

Ils ont trouvé des soldats massés devant le poste de police de la rue Salah Eddin, où se sont également retrouvés des habitants du quartier pour protester, alors que l’enfant était en pleurs.

Le père a finalement été interrogé seul, en l’absence de son fils, la police prétendant ensuite, face au scandale et à la présence de caméras, que seul le père avait était convoqué.

Mais le père s’est vu demander de “garder l’enfant enfermé chez lui”. “Il s’agit en fait de procédés pour terroriser l’ensemble de la population de Jérusalem-Est et la pousser à partir”, a commencer l’ONG israélienne B’Tselem.

À lire aussi : Les territoires occupés : la communauté internationale dénonce les démolitions de maisons

                       

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here