PARTAGER

SHAFAQNA – La Nouvelle Tribune : Étudiante à l’université de Montréal, Ichrak Nourel Hak ne décolère pas. Assurant se sentir “blessée et insultée” à l’idée que le gouvernement québécois ne la laissera pas étudier et se donner les chances de réussir simplement parce qu’elle porte le hijab, cette dernière a décidé de déposer plainte.

À lire aussi : Les musulmans sont les plus grandes victimes des crimes de haine au Canada

Sa poursuite elle, a été déposée en Cour supérieure contre la loi sur la laïcité. Épaulée, Ichrak Nourel Hak pourra compter sur le soutien sans failles du Conseil national des musulmans canadien ainsi que l’Association canadienne des libertés civiles. Originaire du Maroc, cette dernière habite le Canada depuis 1994. Très bien intégrée, cette dernière semble ne pas comprendre pourquoi il lui serait imposé de ne plus porter le hijab alors qu’elle a choisi de le porter, et ce, en toute indépendance. Selon ses dires, il s’agit ici non pas de prouver son appartenance à quelconque religion, mais plutôt de s’adonner à sa spiritualité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here