PARTAGER
Inde, Abdullah Yusuf Ali, Coran

SHAFAQNA – IQNA: Son père était inspecteur de police à l’époque de la domination coloniale britannique. Il a reçu une éducation religieuse et mémorisé le Coran et s’est familiarisé avec les interprétations coraniques et l’histoire de l’islam.

Abdullah Yusuf Ali a fait ses études à l’école Wilson de Mumbai et a appris l’arabe et l’anglais. Il a ensuite fait des études de littérature anglaise puis a obtenu une bourse à la faculté Saint Jean de Cambridge, où il a étudié le droit et obtenu une maîtrise. Il est retourné en Inde en 1895, et a occupé des postes élevés dans son pays d’origine, mais a démissionné en 1914 et est retourné à Londres où il est devenu administrateur de la célèbre mosquée King Jahan dans le quartier de Woking, et après trois ans, professeur à l’école des études orientales de Londres.
«عبدالله یوسف علی» و ترجمه قرآنی که همچنان اعتبار دارد
Abdullah Yusuf Ali est retourné en Inde pour rencontrer le célèbre poète et philosophe Iqbal Lahori qui a contribué à sa nomination comme directeur du Collège islamique de Lahore, en 1925.

À lire aussi: Inde: Un Coran de 800 kilos conservé à l’Académie des sciences de Broda

Il a également travaillé à l’université de Pendjab et a publié à cette époque, différents ouvrages, comme « Les modèles éducatifs islamiques », « Les principes de l’islam », « L’éducation morale, buts et méthodes », « La personnalité humaine dans l’islam » et « La mission de l’islam », mais son travail le plus important a été la traduction du Coran en anglais, accompagnée d’explications et d’interprétations.
La première édition de cette traduction a été publiée en 1934 et jusqu’en 1938, trois autres traductions, revues et corrigées, ont été publiées. Cette traduction qui a pris huit ans, ainsi que la traduction de Muhammad Marmaduk Pictal, sont parmi les traductions les plus célèbres du Coran en anglais. Dans l’introduction de la traduction, Abdullah Yusuf Ali fait référence aux traductions du Coran par Mohammad Abdul Hakim Khan en 1905, Mawlawi Muhammad Ali en 1917, et Marmaduk Biktal en 1930, et donne son avis sur ces traductions.
«عبدالله یوسف علی» و ترجمه قرآنی که همچنان اعتبار دارد
Abdullah Yusuf Ali a voyagé dans les pays islamiques, européens et nord-américains en 1938, pour présenter sa traduction aux religieux et est retourné à Londres en 1947, où il aurait passé le reste de sa vie dans la plus grande pauvreté. Il est finalement décédé à Londres en 1953, d’une crise cardiaque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here