PARTAGER

SHAFAQNA – Selon les fatwas du Grand Ayatullah Sayyed Ali Sistani, Article 530 dit: Les Prières de ‘Ïd-ul-Fitr et de ‘Ïd-ul-Adh-hâ sont obligatoires pendant l’époque de l’Imâm al-Mahdi (p), et il est nécessaire de les accomplir en assemblée. Toutefois, à notre époque, où le Saint Imâm est en occultation, ces Prières sont recommandées, et peuvent être accomplies aussi bien individuellement qu’en assemblée.

Article 531: L’horaire de la Prière de ‘Ïd va du lever du soleil jusqu’à midi. Il est recommandé d’accomplir la Prière de ‘Ïd-ul-Adh-hâ. En ce qui concerne ‘Ïd-ul-Fitr, il est recommandé de rompre le jeûne après le lever du soleil, et de payer la Zakât-ul-Fitr avant d’accomplir la Prière de ‘Ïd.

Article 532: La Prière de ‘Ïd consiste en deux unités (rak’ah). Dans la première unité, on doit réciter la Sourate al-Hamd et une autre Sourate, puis prononcer cinq takbîr (=Allâhu Akbar) suivis chacun d’un qunût. Après le cinquième qunût, on doit prononcer un autre takbîr et faire une inclination et deux Prosternations. Puis on se relève pour réciter, dans la seconde unité, quatre takbîr suivis chacun d’un qunût. On doit ensuite prononcer le cinquième takbîr et faire une inclination et deux Prosternations. Après la seconde Prosternation, on récite le tachahhud et le salâm par lequel on achève la Prière.

Article 533: On peut faire n’importe quelle récitation ou supplication dans le qunût de la prière de ‘Ïd. Toutefois, il est préférable de réciter la Supplication suivante:
“Allâhumma ahl-al-Kibriyâi wal ‘adhamah, wa ahl-al-Jûdî wal jabarût, wa ahl-al-‘afwi wa-r-rahmah, wa ahl-at-taqwâ wal-maghfirah. Asaluka bi haqqi hâtha-l-Yawm-il-lathî ja’altahu li-l-muslimîna ‘îda wa li-Mohammadin çal-lallâhu ‘alayhi wa Âlihi thukhran wa charafan wa karâmatan wa mazîdâ an tuçalliya ‘alâ Mohammadin wa Âle Mohammad wa an tudkhilanî fî kulli khayrin adkhalta fîhi Mohammadan wa Âle Mohammad, wa an tukhrijanî min kulli sûin akhrajta minhu Mohammadan wa Âle Muhammad çalawâtuka ‘alayhi wa ‘alayhim. Allâhumma innî asaluka khayra mâ saalaka bihi ‘ibâduk-aç-çâlihûn, wa a’ûthu bika mim-ma-sta’âtha minhu ‘ibâduk-al-mukhliçûn”.

Article 534: Durant la période d’Occultation de l’Imâm du Temps (p), on doit, par mesure de précaution obligatoire, prononcer deux sermons (khutbah) après la Prière de ‘Ïd, et il vaut mieux que dans ces sermons, on explique aux gens les instructions concernant la Zakât al-Fitrah, lorsqu’il s’agit de ‘Ïd-ul-Fitr, et celles relatives au sacrifice des animaux, lorsqu’il s’agit de ‘Ïd-ul-Adh-hâ.

Article 535: Il n’y a pas une Sourate précise à réciter en particulier pendant la Prière de ‘Ïd. Toutefois, il vaut mieux, après la Sourate al-Hamd, réciter soit la Sourate al-Chams dans la première unité et la Sourate al-Ghâchiyah dans la seconde, soit la Sourate al-A’lâ dans la première unité et la Sourate al-Chams dans la seconde.

Article 536: Il est recommandé d’accomplir la Prière de ‘Ïd en plein air. Toutefois, si on se trouve à Makkah (la Mecque), il est recommandé de l’accomplir dans le Masjid-ul-Harâm.

Article 537: Avant l’accomplissement de la Prière de ‘Ïd, il est recommandé de prendre un bain rituel (ghusl), et de porter un turban blanc, et de se rendre à la Prière à pieds, les pieds nus, et avec dignité.

Article 538: Il est recommandé, pendant la Prière de ‘Ïd, d’effectuer la Prosternation sur la terre, et de lever les mains lors de la prononciation des takbîr. Il est également recommandé d’accomplir la Prière de ‘Ïd à haute voix (qu’on l’accomplisse individuel-lement ou en assemblée).

Article 539: Il est recommandé d’accomplir les takbîr suivants la veille (au soir) du jour de ‘Ïd, après les Prières du Crépuscule et de la Nuit, et le jour de ‘Ïd, après la Prière de l’Aube, ainsi qu’après la Prière de ‘Ïd-ul-Fitr : “Allâhu Akbar, Allâhu Akbar, lâ ilâha illallâh, wallâhu Akbar, Allâhu Akbar, wa lillâh-il-hamd, Allâhu Akbar ‘alâ mâ hadânâ”.

Article 540: Lors de ‘Ïd-ul-Adh-hâ, il est recommandé de réciter les takbîr mentionnés ci-dessus après dix Prières, la première d’entre elles étant la Prière de Midi du jour de ‘Ïd, et la dernière, la Prière de l’Aube du 12 Thilhaj. Il est également recommandé de réciter, après ces takbîr, la Supplication suivante: Allâhu Akbar ‘alâ mâ razaqnâ min bahîmat-il-an’âm wal hamdu lillâhi ‘alâ mâ ablânâ”.

Article 541: Toutefois, si on se trouve à Minâ le jour de ‘Ïd-ul-Qurbân, il est recommandé de prononcer les takbîr en question après quinze Prières, dont la première est celle de Midi le jour de ‘Ïd, et la dernière la Prière de l’aube du 13 Thilhaj.

Article 542: Si quelqu’un se joint à la Prière au moment où l’imâm a déjà dit plusieurs takbîr, il doit prononcer, pendant que l’imâm est en inclination, tous les takbîr et tous les qunût qu’il n’a pas pu réciter avec l’imâm. Et il lui suffit, pour gagner du temps, de se contenter de prononcer, dans chaque qunût, “Subhân-Allâh” ou “Alhamdu lillâh” seulement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here