PARTAGER
fr.shafaqna - La présentation des sourates du Coran ; Sourate al-Hijr
"Adore ton Seigneur, jusqu'a ce que la certitude te parvienne!" (Sourate al-Hijr, verset 99)

SHAFAQNA –  La présentation des sourates du Coran ; Sourate al-Hijr (Chapitre 15)

Sourate al-Hijr (en arabe: سوره حِجر) est la sourate XV. du Coran, et la 54ème sourate dans l’ordre de la révélation. Cette sourate a été nommée Hijr puisqu’elle raconte le récit des gens de Hijr. Le propos de cette sourate est basée sur le sort triste des impies et de ceux qui nient la prophétie du Prophète de l’Islam. Dans cette sourate, en appuyant sur le sort des différentes tribus comme Lût, et Hijr la finalité de leur croyance a été éclairée.

Cette sourate est le quinzième sourate dans l’ordre du livre du Coran, et la 54ème sourate dans l’ordre de la révélation. Il est situé dans le juz’ 14 du Coran, et est une sourate mekkoise.

Toutefois, certains pensent que trois versets de cette sourate, à savoir vt. 24, 87 et 99 sont médinois. Elle contient 99 verset, et 658 mots ainsi que 2881 lettres. Elle est une des sourate de al-Mathânî et est considérée comme une des courte sourate coranique constituant un quart d’un juz’ coranique (un hizb)

Cette sourate explique le triste sort des gens impies et tous ceux qui ont nié la prophétie du Prophète de l’Islam. Dans cette sourate, outre les propos principaux comme le récit des tribus Lût et Hijr, le récit d’Adam, le récit de Iblis et sa désobéissance à l’égard de Dieu, ainsi que l’éternité du Coran et son immunité contre la falsification, le changement et l’attaque des ennemis, sont mentionnés.

Les mérites (thawâb) de sa lecture ; Quiconque lit cette Sourate sera crédité d’un nombre de bienfaits égal au nombre des Muhâjirine (les Emigrants) et des Ançâr (les Partisans médinois du Prophète -P-)

Recommandations pour sa lecture ; Il est recommandé de la lire tous les jours

Son utilisation en vue de la guérison:

  • Quiconque la transcrit avec du safran et qu’on trempe l’écriture dans de l’eau que l’on fait boire à une femme dont le lait est rare, son lait augmentera.
  • – Et quiconque la transcrit et la met dans sa poche ou l’attache au bras, ses ventes, ses gains et ses moyens de subsistance augmenteront.
  • De même il est recommandé d’en transcrire les Versets 21 et 73 sur la partie du corps atteinte de dartre(7) farineuse (bahaq), en vue de faire disparaître cette maladie.

Signification de sa lecture pendant le rêve ; Quiconque se voit en train de la lire pendant le rêve, sera agréé par Allah.

Le choix du titre:

Le titre de cette Sourate est tiré du Verset 80(8) qui dénomme le peuple de Çâlih, les «Gens d’al-Hijr», bien que la Sourate ait parlé de ce sujet à travers 5 Versets (80-84). Il est à noter à ce propos que c’est la seule Sourate du Coran qui a donné cette dénomination à ce peuple.

Le contenu de la Sourate:

Cette Sourate ne diffère pas dans son contexte des Sourates mecquoises en ce qui concerne ses contenus ou thèmes. Or, les Sourates mecquoises traitent grosso modo des fondements de la Religion, tels que le monothéisme et la résurrection, des avertissements lancés contre les polythéistes, les désobéissants et les oppresseurs, ainsi que de l’histoire des nations passées et des leçons à en tirer.

Et on peut résumer le contenu de cette Sourate dans les sept point suivants:

  1. Les Versets relatifs au principe du monde de l’existence et au moyen d’y croire en méditant sur les secrets de l’univers.
  2. 2- Les Versets relatifs au Retour et à la punition des libertins pervers.
  3. L’importance du Coran en tant que Livre céleste.
  4. Eveiller les gens et de les réveiller à travers la relation de l’histoire de la création d’Adam, de la rébellion d’Iblîs, et l’explication des conséquences de cette rébellion.
  5. Essayer de réveiller encore plus les gens à travers les récits coraniques relatifs au sort des peuples respectifs de Lût, de Çâlih et de Chu’ayb (p).
  6. Avertissement et bonne nouvelle, sermons agréables et menaces véhémentes, des choses qui font désirer et attirer.
  7. Adresse au Prophète Çâlih (P) pour l’encourager à la patience et à la fermeté face aux complots et intrigues, notamment en ce qui concerne ce qui se passait tout particulièrement à la Mecque.

Source : fr.wikishia.net et  Le Coran, Une guérison et une miséricorde pour les Croyants Édité et traduit en français par Abbas Ahmad al-Bostani

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here