PARTAGER
Irak, manifestations, Grand Ayatollah Sistani , autorité religieuse suprême

SHAFAQNA – Hojjatul Islam Safi, représentant du Grand Ayatollah Sistani à Karbala, a expliqué le point de vue de l’autorité religieuse suprême sur les récents événements en Irak lors du sermon du vendredi dans le sanctuaire de l’imam Hussein (AS).

Le texte du sermon est le suivant:

Au nom d’Allah, le Tout Clément, le Tout Miséricordieux

Ces derniers jours, des violations inacceptables et condamnées de manifestants paisibles, forces de sécurité et propriétés publiques et privées sont faites à Bagdad et à certaines provinces, des incidents très douloureux et déchirants, similaires à ceux des années précédentes, ont entraîné des émeutes et des affrontements sanglants avec des dizaines de victimes, beaucoup de blessés et avec beaucoup de dommages aux organisations gouvernementales et non gouvernementales.

L’autorité religieuse suprême a toujours appelé les différents courants et partis au pouvoir à modifier leur approche des problèmes du pays, à faire des réformes sérieuses, à lutter contre la corruption, et aussi à éviter la répartition et le favoritisme. Il a averti ceux qui empêchent les réformes et souhaitent réduire leurs demandes que les réformes sont essentielles et inévitables et que les demandes disparaissent pour un temps, ça reviendra avec plus de force et de manière plus répandue.

Aujourd’hui, l’autorité religieuse suprême répète ce qu’elle a déjà demandé, il appelle les trois forces (gouvernementales) à prendre des mesures claires pour une véritable réforme, et souligne que le parlemen, avec sont pouvoir de législation et de contrôle, est responsable le plus important à cet égard; donc si la plus grande faction – dont le gouvernement est issu – ne change pas son approche et ne répond pas réellement aux exigences et aux besoins de la réforme, rien ne se passera réellement.

À lire aussi : Entretien: Hamed Alkhafaf explique le rôle important du Grand Ayatollah Sistani dans l’arène religieuse et politique

Bien que les organes judiciaires et de réglementation sont responsables de lutter contre la corruption, de poursuivre des corrupteurs et de récupérer la richesse nationale, auparavant, ils n’ont pas fait ce qui était nécessaire à cet égard et si cette situation persiste, il n’y a aucun espoir d’empêcher la propagation de la corruption dans le pays.

Le gouvernement doit également s’acquitter de ses obligations et faire tout ce qu’il peut pour réduire la douleur et la souffrance des citoyens en améliorant les services publics et en créant des possibilités d’emploi pour les personnes qui sont au chômage, éviter le favoritisme dans les nominations du gouvernement, et finir les dossiers des personnes accusées d’altération et de domination de la fortune publique en tant que point de départ pour que la justice soit rendue.

Nous évoquons ici le fait que précédemment, le 7 août 2015, le bureau de l’autorité religieuse suprême en liaison avec tous les responsables et au plus fort du mouvement public réclamant des réformes, a suggéré qu ‘«un comité composé de personnes connues dans les domaines connexes des forces gouvernementales extérieures qui sont des autorités dans leurs domaines et qui sont connues pour leur honnêteté et leur sincérité. Et ce comité doit confier la tâche de prendre les mesures nécessaires pour lutter contre la corruption et de mettre en place des réformes, à condition que les membres soient autorisés à vérifier attentivement la situation et à répondre aux demandes des représentants des manifestants de différentes provinces. Et lorsque le comité aura achevé sa tâche et prend toutes les mesures nécessaires, qu’il s’agisse de législation, d’administration ou de justice, il tentera de prendre ces mesures avec le soutien juridique de l’autorité religieuse et d’autres personnes, si nécessaire ». Néanmoins, cette suggestion n’a pas été bien accueillie à ce moment-là, mais son utilisation peut maintenant constituer un bon départ pour surmonter la catastrophe actuelle.

Nous souhaitons que les responsables dont la décision pour le pays est entre leurs mains soient sages et raisonnables, Pour régler la situation avant qu’il ne soit trop tard. Nous espérons également que tout le monde comprend les conséquences dangereuses de l’utilisation de la violence mutuelle dans le mouvement de protestation actuel pour l’éviter de toute façon.

Que Dieu guide tous à ce qui est bon pour l’Irak et ses habitants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here