PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : Le Pew Research Center a récemment réalisé une étude dans quinze pays d’Europe Occidentale : la France, la Belgique, le Royaume-Uni, l’Italie, le Portugal, la Norvège, l’Allemagne, l’Irlande, la Finlande, la Suède, le Danemark, la Norvège, l’Autriche, l’Espagne et la Suisse. 

Une analyse qui porte sur les réactions des adultes non-musulmans à l’égard du voile, mais aussi du niqab et de la burqa, qui dissimulent le visage. 

Les résultats montrent une opposition claire au fait de cacher son visage en public. Une opinion partagée par 66 % des interrogés aux Pays-Bas, 56 % en Suisse et 51 % en France. Huit pays sur quinze s’y opposent à 50 % et plus.

Certains interrogés sont mêmes plus encore plus fermes. En Italie, 31% des sondés estiment que tout vêtement religieux devrait être interdit aux femmes musulmanes. Une affirmation à laquelle s’associent également 28 % des Belges, 24 % des Allemands et 23 % des Français. 

À lire aussi: Danemark : une policière dans la tourmente pour avoir étreint chaleureusement une femme en niqab

Seuls quelques pays se montrent beaucoup moins restrictifs dans leurs attitudes. Par exemple, 52 % des non-musulmans du Portugal estiment que les femmes devraient être autorisées à porter les vêtements religieux de leur choix et 12% seulement s’opposent à tout vêtement féminin musulman. Les résultats des sondages auprès des Suédois et Finlandais révèlent des pourcentages quasi-similaires. 

Dans l’ensemble, les résultats montrent des attitudes conformes aux lois récemment adoptées dans les pays européens concernant les restrictions religieuses. Ainsi, les pays les plus opposés au port de vêtements couvrant le visage sont ceux qui ont promulgué une loi dans ce sens. 

Une loi danoise entrée en vigueur en août interdit aux femmes musulmanes de porter en public un voile couvrant le visage, comme la burqa ou le niqab. L’Autriche, la Belgique et la France, ainsi que certaines parties de l’Italie et de l’Espagne, ont adopté des lois similaires au cours des dernières années. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here