PARTAGER

SHAFAQNA – Tahoor : Lors de la moitié du mois de Ramadân de la troisième année de l’Hégire, le premier fils de l’Imâm ‘Alî (as) et de son Excellence Fâtima al-Zahrâ (as) voit le jour.

Après sa naissance, sa mère confie à son époux le soin de lui donner un nom. ‘Alî (as) en confie à son tour la responsabilité au Prophète (s) qui en fin de compte attend que Dieu Lui-même veuille bien s’en charger. Là, Jabra’îl (as), l’ange de la révélation, descend et dit : « Ton Seigneur te fait parvenir le salâmet dit : ‘Puisque ‘Alî (as) est pour toi comme son Excellence Hârûn (as) est pour son Excellence Mûsâ (as), donne pour nom à ton fils le nom du fils de son Excellence Hârûn (as), à savoir Chobbar !’ » L’Envoyé de Dieu dit : « Ma langue est l’arabe, or Chobbar est un nom hébreu. » Jabra’îl lui répond : « Chobbar , en arabe, a pour sens Hasan (1) . » Ainsi, l’enfant est nommé Hasan. Sa seule konya (2) est Abû Mohammad (3) , et les plus célèbres de ses laqab (4) sont Al-Sayyid, Al-Sibt et Al-Taqî. On lit sur le sceau de l’Imâm Hasan (as), qui est en fait sa chevalière : Al-‘Izzat lillâh (La gloire et la puissance appartiennent toute entière à Dieu).

À lire aussi: L’Imam al-Hassan (as) et le repas de la rupture du jeûne

Le septième jour après sa venue au monde, l’Envoyé de Dieu (s) accomplit les actes surérogatoires de la naissance et confie Hasan (as) à Omm Al-Fazl, l’épouse de son oncle paternel, afin qu’elle le nourrisse du lait stimulé par la naissance de son fils Qatham ibn ‘Abbâs. Par la suite, l’Envoyé de Dieu (s) récite pour l’Imâm Hasan (as) les invocations concernant la bonne santé et les protections spécialement dédiées à protéger les yeux des blessures.

Mention de l’Imâm Hasan (as) dans le noble Coran

Il appartient au noble Coran de mentionner des personnes parmi les bonnes, comme parmi les mauvaises. Il s’avère que parfois ces mentions sont explicites et donnent le nom même de ces personnes (comme dans les cas de Mûsâ (as) et de Pharaon), tandis que dans d’autres cas, on reconnaît ces personnes par description (comme ce qui a été révélé à propos de l’Imâm ‘Alî (as)), sans qu’elles soient nommées. Au sujet de l’Imâm Hasan (as), des versets indicatifs ont été révélés, sans que son nom ne soit cité. Il s’agit notamment des versets dits d’Al-Tat-hîr (5) , d’Al-Dhawî, d’Al-Qurbâ et des Awlâ al-amr.

À lire aussi: Imam Hasan et la paix avec Mu’âwîya, ses qualités et ses raison

Relation entre l’Imâm Hasan (as) et sa mère, Fâtima al-Zahrâ (as)

L’Imâm Hasan (as) a des liens profonds et élevés avec sa mère. Fâtima (as) joue parfois avec son fils aux jeux des enfants mais elle l’encourage aussi à accomplir les adorations surérogatoires, usant en cela de son affabilité maternelle. Plus que tout autre, Hasan (as) rapporte à sa mère les propos que tient l’Envoyé de Dieu (s) à la mosquée. Il observe les actes d’adoration de sa mère et en tire un précieux apprentissage. Cette relation intime connait son apogée à la fin de la vie de sa mère, lorsque qu’ils se rendent tous les deux, l’un contre l’autre et les cœurs à l’unisson, dans le cimetière du Baqî‛ pour visiter la tombe de l’Envoyé de Dieu (s). Des années après, l’Imâm Hasan (as) évoquera en présence d’ennemis comme Mo‛âwiya et Mughayra ibn Shu‛ba les malheurs qui ont frappé sa mère (as).

Visage et vertus de l’Imâm (as)

L’Imâm Hasan (as) est celui qui ressemble le plus à l’Envoyé de Dieu (s). Sa beauté est sans pareille. Sa peau est de couleur blanche imperceptiblement teintée de rouge. Ses yeux sont grands et noirs et sa barbe est fournie. Il est de grande stature, robuste, avec de larges épaules. Ses cheveux sont bouclés et de longueur moyenne.

(1) Le « beau ».

(2) Surnom obtenu par les liens familiaux directs.

(3) Père de Mohammad.

(4) Surnom honorifique, descriptif ou autre.

(5) Le verset de la purification.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here