PARTAGER

SHAFAQNA – Oumma : Alors qu’ils cheminaient sous un soleil de plomb vers Panama, la capitale rayonnante du pays du même nom, tout entière pavoisée aux couleurs pontificales des Journées mondiales de la jeunesse qui se déroulaient du 22 au 27 janvier, de jeunes pèlerins catholiques ont pu faire une halte désaltérante qui leur a mis du baume au cœur.

Sur la longue route qui les menait vers le pape François et le lieu du grand rassemblement où il devait s’exprimer, ils ont été des centaines à s’arrêter devant la mosquée Jama, la plus ancienne de la cité phare du Panama, après avoir été chaleureusement invités à le faire par Hashim Bhana, l’imam des lieux.

« Frères, sœurs, vous avez besoin d’eau. Approchez-vous, vous pourrez vous reposer quelques instants à l’ombre et vous déshydrater gratuitement », criaient en chœur Hashim Bhana et plusieurs fidèles depuis la tenté dressée devant le lieu de culte, tout en tendant généreusement des bouteilles d’eau aux jeunes pèlerins qui affluaient vers eux.

À lire aussi : Le pape et la communauté musulmane condamnent l’attentat contre une église philippine

Entre les innombrables vendeurs d’eau à la sauvette qui s’étaient postés aux endroits clés de la ville et l’hospitalité sincère, bienveillante et désintéressée des membres de la mosquée Jama, sur laquelle une banderole avait été déroulée pour souhaiter la « Bienvenue aux amis pèlerins », le choix de la jeunesse catholique du Panama et d’ailleurs a été vite fait : elle a répondu avec un large sourire à l’appel cordial de Hashim Bhana, lequel était heureux d’offrir une pause rafraîchissante à ses frères et sœurs en Dieu jusqu’à la fin de leur grand événement.

« À Panama, les gens de différentes religions s’entendent bien », a souligné ce dernier. « Ce qui est important pour nous, c’est que nous sommes tous frères et sœurs. Nous ne posons jamais de questions sur la religion, sur les origines, ou encore sur la couleur de peau. Nous sommes tous des êtres humains et notre souhait le plus cher est que chacun d’entre nous se porte le mieux du monde », a-t-il ajouté, tout en se félicitant de l’extraordinaire dévouement des fidèles, qui se sont relayés sans relâche pour fournir des bouteilles d’eau fraîche à tout moment et au plus grand nombre.

Si vous demandez à Hisham Bhana quel est le meilleur souvenir qu’il gardera de ces cinq jours trépidants, émaillés de belles rencontres, il vous répondra sans hésiter que c’est le jour où le pape François est passé devant la mosquée. « C’était le plus beau jour ! », s’est-il exclamé, les yeux encore brillant d’émotion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here