PARTAGER

SHAFAQNA – Le Muslim Post : « Prochainement, il y aura la première prière dans cette mosquée, nous espérons qu’elle aura lieu au plus tard en septembre », a dit le ministre aux médias à l’occasion d’une première visite organisée par le gouvernement dans ce bâtiment en présence des communautés musulmanes.

« Athènes a enfin un lieu de prière pour les musulmans (…), après de nombreuses obstacles on a réussi (…) c’est un moment très important pour la Grèce », s’est-il félicité.

L’imam d’Athènes, Zaki Mohammed, a ajouté que les travaux étaient « achevés » mais que les embauches prévues pour assurer le fonctionnement de la mosquée auraient lieu « après les élections législatives » du 7 juillet.

Entamée en 2007, la construction de cet ouvrage a connu de nombreux retards.

Le chantier était jusqu’ici couvert de tôles et il était impossible de suivre l’état d’avancement des travaux, le gouvernement ayant eu peur des attaques à caractère raciste, surtout du parti néonazi Aube dorée qui avait dans le passé manifesté contre ce projet.

« Les racistes ont perdu cette bataille dans les urnes et ils la perdent dans la société », a affirmé le ministre, faisant allusion à la baisse du score d’Aube dorée aux récentes élections locales et européennes en Grèce.

À lire aussi : Athènes, la seule capitale européenne sans mosquée

Placée sous la supervision de l’Etat grec, la mosquée qui ne dispose pas de minaret, est située à Elaionas, un ancien quartier industriel de la capitale.

Sa capacité d’accueil est de 350 personnes : 300 pour la principale salle destinée aux hommes, dont le sol est recouvert d’une moquette bleu ciel, tandis qu’à côté, une autre, plus petite, est prévue pour les femmes.

Si l’intérieur de la mosquée est presque fini, le jardin qui entoure le bâtiment est encore inachevé, a constaté l’AFP.

Athènes est la dernière capitale d’un pays de l’Union européenne sans mosquée officielle et de nombreuses mosquées officieuses y existent pour répondre aux besoins en matière de culte d’une communauté musulmane de près de 300.000 membres.

Des mosquées officielles existent dans le nord-est de la Grèce, dans la région de Thrace frontalière de la Turquie, où vit une minorité musulmane de souche turque.

Le projet de construction d’une mosquée à Athènes date d’au moins deux décennies. A l’époque, un projet dans la perspective des jeux Olympiques d’été de 2004 à Athènes avait été ajourné sur fond de réticences de l’Eglise orthodoxe de Grèce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here