PARTAGER

SHAFAQNA – Sibtayn : L’Imam (as) avait une forte personnalité et tous ses interlocuteurs le respectaient beaucoup. Un jour Ma’moun passa avec son escorte. Il regardait les enfants qui jouaient. Tous les enfants se sont enfuis excepté l’Imam (as). Ma’moun le regarda avec intérêt et lui dit:

“Pourquoi ne t’es-tu pas enfui comme les autres enfants ?”

L’Imam (as) encore tout jeune répondit :”Le chemin n’est pas si étroit pour que je sois obligé de le libérer pour vous et je n’ai rien commis pour que vous me punissiez. C’est pour cela que je n’ai pas bougé.”

Ma’moun s’est étonné de la logique de cet enfant et lui demanda comment il s’appelait.

L’Imam (as) répondit : “Je m’appelle Mohammad fils d’Ali Ar’ Raza !”

Lorsque le Calife empoisonna le huitième Imam (as), les Musulmans accusèrent directement  Ma’moun comme l’instigateur de ce crime.

Ma’moun donna sa fille au neuvième Imam (as) pour deux causes:

1.Retirer les doutes des Musulmans  sur le meurtre de l’Imam-Ar’Raza (p).

2.Contrôler l’Imam (p).

Lorsque les princes Abbassides apprirent cette nouvelle, ils craignirent que le pouvoir  s’échappe de leurs mains et essayèrent de  changer l’avis de  Ma’moun. Ma’moun leur dit des causes de cette décision  mais les princes n’acceptèrent parce que l’Imam (as) était   jeune  et serait inapte envers les responsabilités familiales. Pour résoudre ce problème, Ma’moun convoqua tous les notables Abbassides, les savants de l’époque et  l’Imam Al-Jawad (as).

Parmi ces  personnes figurait Yahya fils d’Akhtam qui était une grande figure scientifique et également juge. Yahya fils d’Akhtam lui posa cette question : “Que dis-tu concernant un croyant en état de la Sacralisation qui a tué un animal ?”

L’Imam (as) répondit : “A-t-il tué cet animal hors du lieu sacré ou dedans ? Connaissait-il l’interdiction de tuer l’animal ou non ? L’a-t-il tué par accident ou  exprès ? L’Homme est-il libre ou esclave ? Est-il petit ou grand ? Est-ce la première fois ou est-ce une récidive ? L’animal était-ce une volaille ou autre ? Etait-il petit ou grand ? L’homme regrette-t-il son acte ou non ? Etait-ce durant la nuit dans son nid ou la journée hors de son nid ?

Yahya  fut tellement gêné par ces détails auxquels il n’avait pas pensé. Les gens présents étaient comme des écoliers lorsque l’Imâm (as) répondit absolument à   toutes ces questions. Les notables et les savants quittèrent le palais avec  les visages noircis. Quelques temps après,  Ma’moun  mourut d’une gave maladie et son frère  Mu’tassim devint Calife. Mu’tassim était aussi mauvais que son frère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here