PARTAGER
fille israélienne

SHAFAQNA – Oumma : Dans notre article du 2 août dernier  nous informions sur la détention de deux autres jeunes refuzniks israéliens, Maya Brand-Feigenbaum, 18 ans, et Roman Levin, 20 ans.

Maya a obtenu, après 25 jours de détention, un statut d’objecteur de conscience et a affirmé publiquement à sa sortie de prison : “Je ne regretterai jamais ma décision, malgré les moments de peur que j’ai éprouvés face à la haine des gens à laquelle j’ai été exposée en prison. J’ai subi les commentaires du genre ’tous les Arabes devraient mourir, ainsi que ceux qui, comme vous, se placent de leur côté’.

À lire aussi : Torture et humiliations : le calvaire des Palestiniennes détenues dans les prisons israéliennes

Au même moment, Yasmin Ricci-Yahav, prenait la relève, le 21 août dernier, en déclarant :
“J’espère que ma décision contribuera, à son niveau, à un changement progressif des consciences. Et que ce changement mènera à son tour à la recherche d’une solution basée sur la justice et sur l’égalité entre Israéliens et Palestiniens. C’est à la jeune génération de montrer le chemin, car l’armée israélienne ne fonctionne pas comme une force de défense, mais comme un outil central d’oppression du peuple palestinien”.

Comme Maya, Yasmin est soutenue par Mesarvot, un réseau politique israélien, qui depuis plusieurs années s’adresse aux jeunes avant leur service, et les incite à rejoindre l’action des refuzniks. Ce réseau travaille en coordination avec le mouvement Yesh Gvul (“Il y a une limite”).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here